Partagez | 
 

 Le bon, la brute et le truand — Elias, Naywhunt et Roki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Marine
Elias Zapata
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 11/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3050
MessageSujet: Re: Le bon, la brute et le truand — Elias, Naywhunt et Roki   Ven 27 Mai - 1:19
Le Bon, la Brute et le Truand


Ce jour là, sur la caravelle de la Marine affublée d'une tête de tigre à dent-de-sabre sur les voiles, reconnaissables entre milles, la tension était palpable. Les soldats s'affairaient à leur tâche silencieusement, Atos s'entraînait plus ardemment qu'à l'ordinaire.. La seule chose que l'on entendait du pont principal, outre les messes basses de la bleusaille concernant l'issue de leur destination, était les cris du lieutenant Alvarez venant de la cabine du commandant.

▬ Mais tu ne comprends pas que c'est grave cette fois-ci?!

▬ Je.. vois pas.. pourquoi tu t'énerves.. On les a arrêtés.. Non? répondit Elias avec beaucoup de mal, pris de violentes nausées.

▬ C'est pas la question! Tu es allé trop loin cette fois-ci, tu ne t'en tireras pas avec un simple sermon!

▬ Mais c'est pas.. guh.. pas la première fois que ça arrive..

▬ SI! C'est totalement différent! Tu as détruis une résidence appartenant à l'une des vingt familles fondatrices du Gouvernement Mondial, les retombés vont être bien plus lourdes!  elle le saisit par le col en le secouant dans tous les sens. TU COMPRENDS LA GRAVITÉ DE LA SITUATION?! Tu seras peut être..




▬ Kaya... gémit-il, portant sa main à sa bouche.

▬ .. renvoyé de la Marine, destituer de ton grade, emprisonné..

▬ Kaya.. guh..

▬ .. ou même ordonné à l'exécution à Enies Lobby. elle le secoua d'avantage, les yeux sortant de leur orbite, espérant une réaction de la part de son commandant. TU TE RENDS COMPTE?! HEIN?!

▬ Je... Bluuuuuuuuuuuuuuuuuurgh

Elias ne pouvait plus se retenir. Dans un long râle de dégoût, il dégueula un flot impressionnant de gerbe aux pieds de son lieutenant. Les deux restèrent immobiles, l'une tenant toujours son col entre les mains en tentant de se retenir de l'étrangler, l'autre qui l'observait l'air suppliant en suant à grosses gouttes. Kaya finit par le lâcher calmement, fermant les yeux en poussant un long soupir. Elle se retourna lentement en prenant la direction de la porte de la petite cabine avant de s'arrêter brusquement, restant pendant plusieurs secondes immobile, laissant régner une pression pesante sur la zone. Elias tentait de s'excuser mais, épuisé, tout ce qui sortait n'était qu'une série de grommellement incompréhensibles. Brutalement, le lieutenant se retourna avec une pile de livre à la main sortie de je ne sais où en les lançant uns à uns dans la direction de son commandant, chacun le touchant avec une précision incroyable, en vociférant une série de jurons que je m'abstiendrais de retranscrire ici avant de claquer la porte brutalement derrière elle; laissant Elias gisant sur son lit la tête couverte de bosse. Il eut à peine le temps de se remettre de cet assaut que le bateau ralentit sa course.

▬ ZAPATA-TAICHŌ! Nous arrivons à Marineford!


Le moment était finalement venu. Une fois encore, Elias devra justifier de ses actes devant les hautes instances de la Marine, mais contrairement aux fois précédentes, ça sentait l'embrouille à plein nez. Il avait été directement convoqué à Marineford, quartier général de la Marine où sont stationnés les plus haut gradés. Malgré cette convocation martiale, sa seule préoccupation restait de savoir s'il allait pouvoir croiser l'amiral Akagama, il espérait secrètement que celui-ci plaide en sa faveur. Mais pour l'heure, il n'avait pas à s'en préoccuper. Il se sentait revigorer à mesure que sa caravelle se pose à quai, ressortant de sa cabine frais comme un gardon, faisant fi de ses multiples bosses à la tête, et comme si de rien était. Un large sourire sur ses lèvres, il jeta un regard à Kaya qui fit une moue boudeuse, puis à Atos qui soulevait des poids d'une centaine de kilos chacun. Le sergent cessa son entraînement en le voyant s'approcher de la cabine en le suivant sur le deck principal.

▬ Tu penses que ça ira? dit calmement le minks, lui témoignant son inquiétude.

▬ T'en fais pas.. Puis tant qu'on reste ensembles, rien de grave pourra nous arriver. lui répondit son commandant calmement, un sourire aux lèvres, les yeux portés sur le bâtiment gigantesque de la Marine qui se rapprochait rapidement.

Le sergent sourit à son tour en portant son regard dans la même direction que celle d'Elias. Tous trois, avec le lieutenant Alvarez, descendirent du navire une fois arrêté, où ils furent accueillis par un cortège impressionnant de soldats de la Marine tous armés. Toutes ces formalités pompeuses énervaient grandement le commandant qui s'efforçait de garder son calme pour le bien de ses homologues, et suivit docilement le groupe armé sans broncher. Ils finirent par arriver dans une large salle où les attendait un homme gigantesque, aux cheveux blonds platines simplement gominés, avec un bandeau à son œil droit. Kaya se tétanisa à sa vue, se mettant à trembler tout en se rapprochant discrètement d'Elias en chuchotant pour ne pas que les soldats l'entendent.

▬ C'est le vice-amiral Vicente Calderón. Il est connu pour son allégeance sans faille envers le Gouvernement Mondial..

Avec cette simple phrase, Kaya avait fait naître une multitude de doutes chez Elias qui ne faisait pas confiance aux dirigeants du Gouvernement. Elle avait raison, finalement. Ce qui allait suivre n'allait être en rien similaires aux précédents sermons qu'il avait pu avoir. Une fois arrivé au centre de la salle, il ressentit une pression énorme peser sur eux. Le vice-amiral se leva de son asseoir en perforant le silence de la salle de sa voix rauque.




▬ Commandant Zapata, Sergent Atos, veuillez approcher.

Les deux annoncés s'exécutèrent calmement, se posant au plein milieu de la grande salle, face au vice-amiral et les quelques hommes assis à ses côtés. Ils se tenaient fièrement face à eux, croisant tout deux les bras.

▬ Vous êtes ici présents devant nous pour avoir détruit volontairement la moitié d'un village lors d'une mission banale de capture d'un pirate primé. J'ai cru comprendre que ce n'était pas la première fois que ce genre d’événements arrivait. Il est inadmissible pour un Marine de cette stature d'adopter ce genre de comportement. Qu'avez vous à dire pour votre défense?

Elias savait pertinemment qu'il était ici pour avoir détruit un bien d'une famille de noble, et rien de plus, bien qu'ils tentaient de le couvrir honteusement. Il bouillait de l'intérieur, l'envie de lui répondre par ses poings le démangeait.. Mais l'enjeu était trop grand. L'envie de lui cracher à la gueule, de dénoncer ces différences de traitement le démangeait, mais jouer la transparence était la solution la plus intelligente.

▬ Non, je n'ai rien à dire, si ce n'est que je ne faisais que mon travail.

▬ Votre travail n'est pas de dégrader les biens d'autrui, Commandant, que l'on soit clair. Mais soit, si vous n'avez rien à dire pour votre défense, sachez que l'on vous a attribué, tous les trois, à une nouvelle unité. Le Colonel responsable des attributions vous donnera toutes les informations nécessaire. Si cela devait se reproduire, comprenez que nous serons bien moins conciliants. Vous pouvez disposer.

Une nouvelle unité? Ça sentait l'embrouille à plein nez. Ils nous pouvaient pas s'en sortir aussi bien.. Elias était sceptique. Il tremblait de rage. Toute cette hypocrisie condescendante le faisait bouillir. Les poings crispés, il dévisageait le Vice-amiral en espérant qu'il comprenne le fond de sa pensée avant de tourner les talons, rejoignant Kaya et le dit-colonel qui partit dans une série d'explication pompeuse qu'Elias n'entendait même pas tant il enrageait. Il se sentait prêt à exploser à tout moment, jusqu'à ce qu'une main minuscule vint se poser sur son dos. C'était son Lieutenant, qui lui adressait un sourire triste, plutôt maladroit. C'est vrai.. Il n'était pas tout seul. Il leur avait dit. Quoi qu'il puisse se passer, tant qu'ils étaient réunis, rien ne pouvait arriver.

Les trois Marines étaient donc en direction de leur nouveaux collègues, à la rencontre de cette fameuse "nouvelle unité". A quel genre de personnes auraient-ils affaire?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
 

Le bon, la brute et le truand — Elias, Naywhunt et Roki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Île croissant de lune] le Bon la Brute et le Truand
» Les chevaux, la brute et le truand [PV : Eidren]
» Le mauvais, la brute et le truand ; Ulrich de Sola.
» La Brute et le Truand ( sans le Bon)
» Le bon, la brute et le truand (PV Lilith & Nai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Porte De La Justice :: Marinford-