Partagez | 
 

 Un départ musclé [PV Gray Ashura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakan Goji
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Dorikis : 2910
MessageSujet: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Lun 30 Mai - 6:23



UN DÉPART MUSCLÉ
PV GRAY ASHURA



Hakan était seul dans sa barque, mais toujours avec Shokuma dans sa tête, perdu dans sa barque au milieu de South Blue. Le vieux lui avait dit que ça ne prendrais pas plus d'une demie heure pour rejoindre Saint Urea, une des plus grosses île. L'homme sable espérait y trouver de quoi traverser l'océan, mais surtout de nouvelles plantes à ajouter à son herbier, mais après plus de 4 heures en mer, il fallait se rendre à l'évidence: il était de nouveau perdu. Le petit démon dans sa tête n'arrêtait pas de lui parler, lui demandant quand il allait pouvoir sortir se défouler, ce à quoi Hakan rétorquait que comme ils étaient seuls sur une barque au milieu de l'océan, ça n'allait pas être pour tout de suite. Tout en se chamaillant, il continuait de ramer tel un automate. Cela allait bien finir par le conduire quelque part.

La persévérance de l'herboriste finit par payer. Une poignée de minute plus tard, un infime point noir perçait l'horizon grossissant petit à petit pour devenir une charmante petite île portuaire. Il était midi, et le soleil était à son zénith à travers les quelques nuages qui obstruaient sa luminosité. Le médecin herboriste accosta et mit pied à terre. Il se trouvait dans une ville typiquement côtière, avec ses boutiques, ses nombreux bars, mais pas la moindre plante à l'horizon. Bien que déçu de ne pas pouvoir faire de nouvelles découvertes tout de suite, il se dirigea vers une petite auberge histoire de se restaurer un peu. Par chance, son vieux maître lui avait donné quelques berrys, juste de quoi acheter quelques provisions et repartir. Hakan franchit la porte. Dans un silence pesant, tous les regards convergèrent en sa direction. Sans en tenir compte, l'apprenti pirate se dirigea vers le tavernier, lui demandant un plat du jour. Il s'installa ensuite seul à une table et les conversations reprirent.

"- Dans quel endroit on s'est encore fourré Shokuma? La ville à l'air sympa, mais c'est trop petit comparé à la description de Saint Urea que le vieux nous a fait. Et puis cette ambiance dans ce bar, c'est vraiment...

- Stimulant? Allez on déclenche une petite bagarre, une bonne vieille bagarre de bar à l'ancienne, juste une toute petite que je me défoule un coup et après on se tire à Saint Urea.

- J'aimerais pouvoir manger le plat que j'ai commandé. Et puis je suis pas sur que se battre ça fasse une première bonne impression alors on mange en vitesse, on demande la direction pour Saint Urea et on suit les conseils du vieux à la lettre !

- Mais t'avais promis qu'on se défoulerait, t'abuses !


- Votre plat du jour monsieur.

- Merci, dites moi, sur quelle île je me trouve ?

- Vous êtes sur Wildunt Island monsieur hum quel est votre nom?

- Je m'appelle Hakan Goji. Et quelle direction dois-je prendre pour me rendre à Saint Urea?

- C'est à deux bonnes heures de bateau d'ici vers l'est, vous savez la direction où le soleil se lève, vous pouvez pas vous tromper !
"

Hakan remercia l'aubergiste et mangea en vitesse son plat, sans écouter les complaintes de l'autre lui. L'ambiance de la taverne était toujours autant pesante, comme si la venue d'un visiteur dérangeais fortement les habitués. Etaient-ils tout le temps aussi méfiant ou était-ce à cause d'un traumatisme, impossible de répondre à cette question qui occupa longuement les pensées de l'apprenti pirate. Il passa au comptoir régler sa note, mais au lieu de se diriger vers le port, il ne put résister à sa formation et se dirigea vers l'extérieur de la ville. De magnifiques arbres dépassaient des bâtisses, révélant à l'herboriste une forêt minuscule. Sans écouter les protestations de Shokuma qui se plaignait de ne pas pouvoir se détendre alors qu'Hakan le faisait, il passa un long moment à analyser tous les végétaux. L'après midi était déjà bien entamé lorsqu'il eut fini son exploration. Aucune des plantes n'était nouvelles. Il fallait dire aussi que la jungle où résidait son mentor possédait une flore extrêmement variée, lui offrant un aperçu très large des différentes plantes existantes en ce vaste monde.

Tandis qu'il approchait du port, il se trouvait dans un quartier visiblement peu fréquentable. Les rues étaient quasi désertes, et les rares gens de sortie se cachaient bien vite pour parler en catimini. Le médecin herboriste aperçu le quai où il avait arrimé sa barque, mais un bras l'agrippa le traînant dans une ruelle déserte.


"- Tu t'es gouré de quartier le touriste ! File moi tout tes berrys le gringalet, tu ne voudrais quand même pas que ça finisse en...

- BASTON !!"


Sous l'effet de la surprise, Shokuma pris le contrôle du corps d'Hakan. Il était libre, libre d'enfin exprimer un peu sa violence, la seule et unique forme d'expression qu'il connaissait. Il transforma le bas de son corps en grain de sable pour gagner en vitesse, et se précipita sur leur agresseur pour lui exploser l'abdomen d'un Desert Spear. Le loubard tituba, les yeux révulsés par la violence du choc, et Shokuma en profita pour lui lacérer le visage de sa main gauche qui était dotée du gant à griffes. Le voyou s'effondra sur le dos, du sang coulant le long des plaies de son visage. Alors que le mini démon se plaça sur le ventre de son adversaire pour le finir, Hakan reprit le contrôle de son corps.

"- Il nous a agressé ce minable, il faut en finir une bonne fois pour toute et le tuer.

- T'en a assez fait mini démon, je file à la barque chercher quelques herbes, on peut pas fuir en le laissant comme ça ! J'espère que personne ne nous a vu..."






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Chasseur
Gray Ashura
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2178
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Lun 30 Mai - 12:52



Gray avait quitté sa propre île natale depuis quelques heures aussi maintenant. C'était sa première fois qu'il s'aventurait aussi loin, et utilisait une carte des environs et une boussole. C'était assez simple pour se déplacer. Enfin, pour lui. Il avait également des bons bras pour ramer. Et deux bonnes rames. Donc, le colosse miniature retroussa ses manches... Et à travers les vagues et les flots, se mit à ramer. La première île vers laquelle il se dirigeait ? Wildhunt. Avec un peu de chance, il trouverait un pirate sur qui se faire la main.
Le colosse sourit à cette simple pensée. Il avait créé son corps dans la seule optique de se battre. Mais se battre juste pour le plaisir de se battre... C'était mauvais. C'était pire que bestial. Alors, Gray espérait trouver un pirate. Pour appliquer la Justice, à grand renfort de mandale !
Le vent était frais et agréable durant toute la durée du voyage, et Gray appréciait le fait qu'il était désormais capable de générer sa propre fraîcheur. Mine de rien, c'était incroyablement utile. Cela permettait d'éviter d'avoir à faire de vrais échauffements, et il pouvait s'entraîner encore plus ! Bon, par contre, Gray devait admettre qu’il n’était pas réellement doué pour utiliser son fruit. Cela faisait maintenant qu'il l'avait, et il galérait à se transformer sur de longues périodes ou à créer des grosses structures. Gray soupira, mais au moins, son fruit lui avait permis de devenir encore plus fort. Il avait fini par comprendre qu'on ne pouvait plus le blesser... Ce qui veut dire que vu sa gueule, quelqu'un aurait du mal à deviner que c'était le cas. Je veux dire. Vous penseriez réellement que quelqu'un qui a eu le nez plus de fois pété qu'il n'a eu d'anniversaire serait détenteur d'un Logia ?
Ca par contre, ca fit rigoler Gray... Avant que sa barque ne percute quelque chose et le fasse sursauter. Rapidement, la barque eu son fragile également rompu... Et Gray attrapa de justesse le ponton à portée de main. Ponton ? Gray leva son regard. Oh. Il était déjà arrivé ? Purée, il avait été tellement perdu dans ses pensées qu'il n'avait rien remarqué !
Toutefois, la situation restait cocasse, avec le mini colosse qui se retenait de tomber dans la flotte en s'accrochant tant bien que mal au ponton alors que la barque tanguait. Note personnelle : "TROUVER UN PLUS GROS BATEAU." Pour éviter de couler.
C’est pourquoi le colosse se hissa donc aisément sur le ponton. Oui, les bras de Gray arrivaient aisément à tracter son corps de colosse. D’un autre côté, les dits bras composaient 40% de son corps facilement. Ce qui voulait dire qu’ils étaient probablement composés de plus de muscles que d’autres choses. Bref, le colosse arriva sur le ponton de sa destination… et avança en direction du bar. Il avait mine de rien ramer pendant deux bonnes heures sous le soleil, même s’il ne l’avait pas remarqué. C’était assez déshydratant. Alors, on allait boire un coup, puis on demanderait s’il y avait des mecs qu’on pouvait maraver sans causer de problèmes dans le coin. Cela serait pratique et marrant pour se faire quelques berrys. Car Gray avait juste assez pour être tranquille quelques temps, mais clairement pas assez pour avoir un bateau et un équipage à lui.
C’est ainsi que lui, il entra dans le même bar… Sauf que lui, il apprécia l’ambiance. C’était un de ces bars où une bagarre pouvait éclater d’une second à l’autre et où des amitiés pouvaient se créer alors qu’on stoppait la chaise destiné à un mec à côté, qui te le rendait en cassant la gueule au mec qui allait te fracasser la bouteille à l’arrière du crâne. Bref, l’un des bars que Gray appréciait du fond de son cœur… Surtout que généralement, cela se terminait dans des tournées générales entre potes. Rien ne valait un peu de baston et des dents cassées pour se faire des potes. Gray alla donc au comptoir, et…

« Un lait fraise s’il vous plaît. »

Oui. Il venait de commander un lait fraise dans un bar. Au comptoir. La raison était simple. Il était encore tôt dans l’après-midi. Pas question d’être bourré maintenant. Ca risquait de poser des problèmes. Ce soir, peut-être… Pis, le colosse aimait le lait fraise. C’était sucré et bon. En plus c’était rafraichissant.
D’un coup, les gens se mirent à rigoler, plutôt qu’à être méfiant envers Gray. Je veux dire… Son physique était drôle. La raison pour laquelle il devait aller au comptoir pour une commande aussi rigoler, était qu’il ne pouvait s’asseoir dans une chaise. Je veux dire. Comment voulez vous qu’il entre ? Il est aussi large que haut ! Le tabouret d’ailleurs avait gémi de douleur sous le poids du colosse. Alors effectivement… On ne pouvait que rigoler d’un type pareil et qui buvait de surcroît un lait fraise… A contrario du mec pas loin de Gray qui avait commandé dans son coin un plat du jour. Mouais, mauvais plan gamin. Tu risquais de t’attirer des ennuis si la population locale de petites frappes te prenait pour une proie…
Le colosse le regarda d’un œil compatissant. Ptêt qu’il n’avait pas vécu autant que Gray dans la rue… Qu’il ne connaissait pas toutes les règles tacites de cette vie particulière.
Gray finit alors son lait fraise et finit par sortir, pour prendre le soleil… Heureusement que l’île n’était pas grande. Si jamais le gamin avait des problèmes, Gray arriverait probablement à temps pour l’aider… Gray sortit donc prendre le soleil et pionça peinard. Après tout, les seules possessions qu’il avait été sur lui. Le premier qui essaierait de les lui choper risquerait d’avoir un cas de bras cassés.
Gray finit par se réveiller de sa petite sieste en fin d’après midi… Tranquillement. Bon, maintenant, il était temps…
Le colosse vit un peu plus loin le mec du matin, aussi étranger que lui en cette île. Il se faisait attirer dans une ruelle. Le colosse soupira. Ca, il savait ce que cela voulait dire. Le colosse se mit à sprinter… Surtout qu’il entendit un son distinct entre tous. Celui de la chair qui… Prenait chère… Jeux de mot laids, désolé. Pour celui aussi d’ailleurs. Gray n’avait pas un sens de l’humour excellent.
Mais ce n’était pas le sujet. Gray arriva alors sur la scène et… ce qu’il vit n’était ce à quoi il s’attendait. C’était le gamin qui avait éclaté son agresseur… Mais de manière incroyablement violent. Toutefois, l’agresseur respirait encore…

« LE POING DU YETI ! »

Fit le colosse avec un poing enneigé. La raison était simple. Son adversaire/Proie était encore partiellement transformé en sable. Il ne fallait pas être devin pour deviner qu’il avait un fruit comme Gray… Et probablement du même genre, mais en version sable. Toutefois, le colosse espérait ne pas toucher son adversaire avec une attaque aussi simple. Non… Il voulait simplement saisir cette chance pour poser sa main ensuite sur le pauvre mec…

« STASIS ! »

Cette île avait forcément un médecin. En le stasant, Gray avait toutes les chances de sauver le pauvre mec…
Tandis qu’il se relevait.

« Gamin… C’est une jolie journée aujourd’hui. Le soleil brille, les oiseaux chantent… »

Sur le bras droit de Gray, une lame de neige durcie apparaissait… Et sur le gauche, le poing du yéti était encore présent. La face de Gray était… Furieuse. Oui, c’était un voyou qu’il défendait. Mais… Gray avait vu une bague sur la main gauche du mec. Le voyou était marié, et Gray n’était pas idiot au point de penser que tout était blanc ou noir. Le mec volait probablement pour nourrir sa famille.

« Par des journées comme cela… Des gamins comme toi… DEVRAIENT BRULER EN ENFER. »

Gray fonça donc, avec cette vitesse surprenante compte tenu de son gabarit, prêt à botter le cul du gamin, en commençant avec un autre crochet du Yéti… Mais en plus rapide et violent. Cette fois, il n’était pas question d’être gentil et de laisser l’autre éviter. Il allait le refroidir.


© By Halloween sur Never-Utopia


Dernière édition par Gray Ashura le Lun 30 Mai - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Hakan Goji
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Dorikis : 2910
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Lun 30 Mai - 18:40



UN DÉPART MUSCLÉ
PV GRAY ASHURA



Alors qu'Hakan espérait sortir de la ruelle, quelqu'un y entra, lui bloquant tout espoir de fuite. L'homme sable dépassait le nouveau venu d'une bonne tête, mais ce dernier était incroyablement massif. Son visage était carré, son nez qui semblait avoir été cassé plusieurs fois en prenait une large partie. Aucun doute possible, ce gars là était un habitué des bagarres. Cet inconnu était-il un complice de celui que Shokuma venait d'étaler venu ici pour le venger ? Une fois encore, cet abruti d'autre lui venait de le foutre dans une merde pas possible. En un éclair, le bloc de muscles se précipita sur lui en criant "Poing du Yéti". Sans avoir le temps de réagir, et surtout car seul Shokuma savait se servir de la malédiction du fruit, Hakan subit un coup de poing massif en pleine poire le faisant voltiger quelques mètres plus loin. Le coup qu'il avait reçu portais bien son nom : le poing était imposant, le coup puissant, et le plus étrange, froid. Le choc et le stress d'être coincé face à un pareil assaillant fit ressortir Shokuma de sa tanière. Hakan n'avait plus le contrôle de son propre corps, et était spectateur impuissant des actes du mini démon en lui. Il serait de nouveau lui lorsque l'autre lui aurait un moment d'inattention. Si seulement il pouvait reprendre le contrôle, éviter toute cette violence inutile pour soigner le pauvre gars blessé...

Shokuma se releva, essuya d'un revers de sa main le sang qui coulait de son nez, et retira son gant droit. Pendant ce temps, leur adversaire avait comme gelé le brigand blessé. Un maudit, tout comme lui, sans aucun doute. Le déchaînement de sa violence n'en serait que plus jouissif !

"- Gamin… C’est une jolie journée aujourd’hui. Le soleil brille, les oiseaux chantent… Par des journées comme cela… Des gamins comme toi… DEVRAIENT BRÛLER EN ENFER"

Alors qu'il parlait, le bras droit de l'assaillant se transformait en une sorte de lame. La matière était inconnue pour Shokuma comme pour Hakan, mais il ne s'agissait pas de pierre ou de métal. Le poing de sa main gauche était quand à lui toujours couvert de cette étrange matière froide. Le petit colosse se précipita de nouveau sur lui, son poing toujours enduit de l'étrange matière prêt à s'abattre sur lui. Mais cette fois, le mini démon d'Hakan gérait la situation, la donne allait changer. Avant que le "Poing du Yéti" de son adversaire ne l'atteigne, il se dématérialisa pour se placer dans son dos, et le lacérer d'un coup de son gant à griffe.

"- Desert Claw ! Tu veux de la baston le mètre cube de muscle, tu vas en avoir ! Desert Rain !"

Shokuma leva ses mains et une pluie de sable se mit à tomber dans la ruelle, en remplissant en un éclair le sol d'une couche sablonneuse. Shokuma attendit que son adversaire se retourne, tendit sa paume dégantée en avant et projeta un nuage de sable dans ses yeux "Blinding Desert !"et enchaîna directement avec un autre jet de sable, qui cette fois ci avait son poing au bout pour le frapper en pleine tête.

"- Desert Punch ! T'as pas de chance mon gars, le gentil vient de s'absenter, il reste plus que moi pour te causer, mais je connais que la langue des poings !"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Chasseur
Gray Ashura
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2178
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Lun 30 Mai - 23:12


A la grande surprise du colosse, la première attaque avait porté et envoyé valdinguer son adversaire. Mince, il aurait su, Gray aurait mis davantage de force dans son poing… Car pour le coup, son attaque avait été largement plus faible que ce que Gray pouvait faire…
En tout cas, l’adversaire en face semblait ne pas vouloir fuir. Bon, ca c’était déjà un excellent point. Cela éviterait d’avoir à le pourchasser dans toute la ville. Nan car quand on est courtaud comme Gray, c’est juste chiant !
Toutefois, le colosse eu la politesse de le laisser récupérer après son attaque surprise… Nan, il déconnait. Gray avait simplement mis le temps à profit pour sauver le pauvre voyou… qui allait probablement changer d’optique de carrière par la suite.
Le colosse sortit donc une jolie phrase de début de duel, tout en faisant pousser la lame du Harpon, en utilisant les particularités de son fruit. Si la forme était un simple prolongement de son corps, ça, ça allait. Le truc était même assez costaud pour stopper de l’acier. Le type en face risquait d’avoir le droit à de bonnes surprises… Dont la surprise de découvrir que Gray était un givré du combat.
Le colosse fonça donc vers son adversaire… Qui se dématérialisa en sable sous ses yeux, esquivant le coup de poing de Gray. Le colosse n’était pas dupe. Son attaque avait été frontale… Et son adversaire l’avait déjà vu. Même lui ne se prendrait pas une seconde fois sa propre attaque dans ces conditions précises. Quand à se dématérialiser… Gray n’y arrivait pas encore, mais s’il avait réussi… Personnellement, il choperait l’ennemi dans son dos… Mais pour le plaquer. Toutefois, tout le monde ne bénéficiait pas du poids et du physique de Gray.
Dire que Gray avait pensé à tout cela, cela serait faux. Gray est un gros bourrin pas très subtil. Toutefois, il sait qu’une esquive, ca sert souvent à attaquer le point faible de son adversaire, qui est souvent le dos. Autrement dit, en attaquant de front, il savait où son adversaire tenterait de le frapper… Ce qui explique que le Colosse put se retourner, et bloquer à littéralement quelques millimètres les griffes d’Hakan avec sa lame de glace… qui fut entaillée. Ah oui. Quand même…
Gray avait déjà une excellente opinion du niveau de son adversaire, et cela ne faisait que le conforter… Par contre, Gray comprenait déjà moins le but de la technique de son adversaire de faire tomber du sable. Le colosse nota toutefois le truc. Leur fruit ayant une base commune, cela ne serait pas idiot de penser à l’utiliser ainsi. Quand à aveugler les gens avec des flocons comme lui le faisait actuellement… Pas sûr que cela ait autant d’effet par contre. Par contre, le plaquage, idée citée plus tôt… Probable que si. Mais c’était, comme l’avait dit son adversaire, parce que Gray était un mètre cube de muscle. Donc… Cela faisait mal.
Car oui, il fallait le dire, l’Hakan venait de lui projeter du sable dans les yeux. Ok, celle-là, Gray aurait du la voir venir. Première technique du combat de rue… qui fut accompagné d’un direct dans le nez quand Gray eu fini de dégager le sable de ses yeux. Coup classique, mais indémodable.
Coup de poing violent… Mais pas autant qu’escompté pour plusieurs raisons : Gray avait l’habitude de se battre sans son fruit… Donc les gnons, il en avait connu d’autres. Secundo, son nez avait été cassé tellement de fois que son cartilage était condensé au maximum. Le pif de Gray était probablement le plus dur du monde. C’était littéralement l’un des points les moins faibles de Gray. Quand on affronte un adversaire comme Gray, les parties à attaquer, c’est plutôt les articulations ! A la rigueur, si on voulait frapper la tête… Il fallait viser SOUS le menton. Le coup remontait toujours au cerveau… Ce qui le secouait et éventuellement empêchait de bouger et de riposter.
Comment Gray connaissait ce principe de biologie ? Bin… C’était durant un sparring avec un adversaire spécialisé dans le combat de boxe. Hey, tous les styles avaient leur intérêt ! Et la boxe savait particulièrement bien distribuer les gnons, il fallait admettre. Donc Gray avait fini par apprendre comment le mec savait frapper ainsi.
Toutefois, son adversaire se mit à parler… Disant que le gentil était parti et qu’il était maintenant à la commande.

« Et donc tu jettes du sable pour te battre comme un gamin… Mais maintenant que tu as soufflé le chaud… Laisse-moi souffler le froid ! »

Les deux structures des mains de Gray explosèrent alors qu’il se mit à souffler de la neige de sa bouche… Avant d’arrêter une fois satisfait de la dette payée. Oui, avoir des trucs dans les yeux, c’était très désagréable ! Sinon, dans un autre univers, un scénariste était inspiré pour une série de jeu de mots pourris à faire faire à Mr Freeze. Oui, ne jamais sous-estimer l’effet papillon.

« Qui a commandé une glace à une boule ? »

Fit le colosse en formant une pellicule de neige autour de lui… Qui accroissait son potentiel offensif. La projection de 135 kilos, cela faisait mal quand ca touchait de manière générale… Mais encore plus quand le colosse se retrouvait doté sur une main de griffes de neige aussi solides que de l’acier… Une technique assez doublon avec celle de son adversaire, mais tant pis ! C’était toujours ca de pris. En attendant, d’autres jeux de mots sur le froid étaient inventés… L’hiver arrivait. Personne ne pourrait le stopper… De la même manière que stopper Gray qui faisait sa boule de neige était difficilement stoppable à main nue. Ce qui était probablement le but de la charge du colosse, vous me direz.

« Les griffes de glaces ! »

Dit Gray en essayant de rendre la pareille à son adversaire… Peu importait qui était au commande et qui comprenait le langage des poings… Lui aussi le parlait, et probablement mieux que lui ! C’était sa langue maternelle !

« I think I’m cooler than you. »

Fit le colosse en attaquant, hilare.
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Hakan Goji
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Dorikis : 2910
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Mar 31 Mai - 4:42



UN DÉPART MUSCLÉ
PV GRAY ASHURA



Agilement, le mètre cube de muscle avait contré le coup de griffe avec son bras-lame. Cette matière était des plus étranges, terriblement froide, plus que les nuits du désert, et si solide. Jamais Hakan n'avait connu pareil matériau, et il semblait que tout comme lui était fait de sable, son adversaire était fait de cette matière. Peut être venait-il du île recouverte de cette chose froide... Il frissonna rien que d'y penser. Shokuma semblait arriver à gérer son adversaire, comme il l'avait promis En effet, l'autre lui venait de répandre du sable un peu partout dans la ruelle, en en profitant pour aveugler l'homme froid et lui coller un coup de poing en plein visage. Puis le mini démon parla à son adversaire pour le provoquer, ce à quoi ce dernier lui répondit qu'après le chaud, il était temps de faire place au froid...

Les mains froides du mini colosse explosèrent, et il lui souffla au visage. Des morceaux de ses membres qui avaient explosés, comme des gouttes d'eau solides lui arrivèrent dessus. En quelques secondes son champ de vision était obstrué par le froid et cette matière étrange qui lui arrivait dessus, gelant presque les paupières de Shokuma. Comme une bête enragée, il se frottait les yeux espérant d'y voir plus clair. Jamais il ne s'était attendu à ce que son adversaire sois capable de lui rendre la pareil, il ne fallait plus sous estimer ce type. Il avait beau être froid, ses techniques étaient digne de l'homme du désert. Tandis qu'il tentait de voir à nouveau, leur adversaire aussi froid que la mort semblait se blinder de son étrange matière, passant de mètre cube à une quasi sphère ridicule. Toujours avec sa rapidité déconcertante pour son gabarit, le défenseur du voleur le chargea. Rapide peut être, mais pas assez pour Shokuma qui s'écarta pour le laisser foncer. Mais alors qu'il était a son niveau, le drôle de type se retourna et lui lacéra le dos avec sa main enduite de matière froide. Cette technique, il la connaissait bien car c'était la sienne et il venait de lui faire. Il avait juste à se disperser le haut de son corps qui allait être toucher et on n'en parlait plus. Alors qu'il commençait à sentir son corps se diviser en plusieurs milliers de grains de sable, ses flancs touchés par l'étrange matière restèrent sous forme humaine. C'était comme si l'étrange matière blanche forçait le sable à rester aggloméré. En rigolant, l'homme-matière froide fit une blague pas drôle sur la température, le temps pour une giclée de sang de sortir des flancs de Shokuma.

"- Dis le cérébral,t'as vu ça? Y'a que l'eau qui me laisse aggloméré comme ça normalement quand je passe sous forme de sable. Si tu sais comment cet enfoiré a réussi à faire ça, dis le moi parce que je vois pas là...

- Tu viens de dire la réponse Shokuma, ce type est fait d'eau solide. J'en ai vu tomber une seule fois, lors de l'hiver le plus froid qu'Alamut a connu. De l'eau solide, tombant du ciel, les anciens appelaient ça neige je crois. J'imagine qu'à la chaleur ambiante, cette "neige" doit redevenir eau, ce qui fait que ça t'a touché.

- Ne crois pas que ce que tu racontes n'est pas passionnant, mais concrètement, pour le battre je fais comment, t'as une idée ?

- La neige c'est plutôt glissant et froid. Pour éviter qu'on se blesse avec, les hommes du villages recouvraient ça avec du sable, car le sable c'est abrasif et la friction du sable crée de la chaleur. Mais pour une fois écoute moi. Si on prends pas la fuite, son corps va être plus humide qu'actuellement, et chacun de ses coups va te toucher sans que tu puisse passer en mode sable pigé ?

- Va pour cette fois, mais c'est bien parce que j'y connais rien en neige !
"

Le temps de son débat interne, Shokuma s'était rattrapé campé sur ses deux pieds et sa main droite dégantée sur le sol. Il constaté que par chance, la plaie n'était pas profonde. Heureusement pour lui qu'il avait eu le réflexe de s'écarter grandement par crainte de subir une contre offensive, sinon il se serait fait perforé le foie. L'autre gus d'herboriste arriverait bien à retaper éraflure après le combat. Revenus à leur position initiale, l'homme de neige bloquait toujours la sortie de la ruelle. Shokuma devait tenter le passage en force, face à un ennemi plus petit mais néanmoins plus lourd que lui. Une tâche qui n'était pas des plus faciles !

"- Ok le colosse nain, tu as tenté de nous refroidir pas vrai? Je vais te montrer que face au désert il n'y a que la mort ! Desert Sweep !"

Grâce à sa main posé sur le sol recouvert de sable, son sable, Shokuma pouvait le modeler. Une petite vague de sable compacté se forma derrière son adversaire pour lui faucher les jambes et tenter de le renverser. Pensant à ce qu'Hakan venait de lui dire, il se releva légèrement et tendis la paume de sa main droite vers le ciel. Un petit tourbillon de sable s'y formait, accélérant de plus en plus, jusqu'à ce que le double d'Hakan le relâche en criant "Desert Tornado !". La tornade fut alors lancé en lige droite dans la ruelle, tout le sable qui s'y trouvait la rejoignant et augmentant sa puissance. Shokuma se mit à courir, juste derrière son attaque, prêt à filer en dehors de la ruelle dès que son opposant aurait été touché....





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Chasseur
Gray Ashura
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2178
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Mar 31 Mai - 11:33

Gray venait de charger son adversaire sous sa forme boule de neige… Ok, l’attaque était marrante. Mais elle n’en restait pas moins efficace selon les standards de Gray. Autant  en attaque qu’en diversion. Car effectivement, son adversaire n’allait pas rester en plein milieu de la trajectoire. Pas grave, Gray sentait le combat monter dans ses veines. L’envie de ruiner la face de son adversaire à coup de mandales… Ou de griffes, comme il venait de le faire en se retournant violemment, faisant exploser une nouvelle fois son armure de neige… qui du coup recouvrait le sable sur le sol. Tiens, c’était pas con comme truc. Il devait retenir le truc pour plus tard… En tout cas, à la surprise de Gray qui arriva à griffer partiellement son adversaire… Bin celui-ci ne s’était pas changé en sable comme il le faisait jusqu’à maintenant… Le colosse laissa donc échapper sa surprise.

« Beuh ? Tu te transformes plus en sable ? Nos fruits peuvent tomber en panne ? »

La question de Gray était totalement innocente. Après tout, il avait passé plus de temps à s’entraîner à se battre à main nue qu’à utiliser son fruit… Et se rendait compte qu’il y avait largement moyen d’améliorer son style face à cet adversaire… Mais le démon de sable ne répondit pas à la question de Gray. Il semblait pensif… Comme si lui aussi tentait de comprendre ce qui se passait. Gray le regarda un instant… Avant de repartir à la charge. Dans un combat, la meilleure défense, c’était l’attaque ! Car si ton adversaire devait se défendre contre tes attaques, il ne pouvait pas t’attaquer. S’il ne pouvait pas attaquer, tu pouvais continuer à lui poutrer la tête à coups de mandales. Il finirait alors par tomber, tôt ou tard. Enfin, c’est ce qui avait toujours le mieux marché avec Gray… Qui tomba donc à bras raccourci sur Hakan… C’est alors qu’un des brefs éclairs d’intelligence de Gray eu lieu. Ces derniers n’arrivaient qu’en combat. Comme si le cerveau de Gray n’était programmé que pour réagir en situation de crise. Comme si tout se débloquait et qu’il se trouvait doté d’une bonne intelligence.
Là, son adversaire venait apparemment de décider de lancer une grande offensive… avec le sable tombé sur le sol. La neige de Gray était très loin de recouvrir celui-ci et contrairement à son adversaire, Gray ne savait même pas qu’il pouvait manipuler la neige en dehors de son corps. Il avait toujours cru qu’il devait être en contact avec elle, lui ! Décidément, le combat avec cet homme sable allait se révéler productif… Mais là, si son mode « Situation de crise » s’était activé… C’est parce qu’au milieu de la ruelle se trouvait le pauvre mec à terre. En plein centre de ce qui allait être le condensé d’attaque de l’homme sable. Ce dernier avait-il visé ainsi exprès ? Ou la vie humaine ne comptait tellement pas pour lui qu’il en avait oublié l’existence de sa victime ?
Le colosse serra les dents. Il croyait en la Justice. Il croyait aux héros. Gray stoppa donc sa charge à mi-parcours et réfléchis un court instant. Quand on veut bloquer les courants d’air, il faut… Un mur. Le guerrier miniature sauta par-dessus le corps stasé, bien décidé à ne pas le laisser se faire recouvrir de sable… Gray savait qu’il n’arriverait pas à improviser une nouvelle technique sur le tas. Heck, vu la puissance de son adversaire, il avait du bosser sur la sienne ! Gray avait rarement une technique inventée sur le tard prendre le dessus sur une technique qui avait été peaufinée encore et encore. Le guerrier regarda le corps… Et le recouvrit de neige, tout en le protégeant avec son corps. Ainsi le sable fouetterait Gray et non le pauvre voyou. Gray savait pour ses engueulades avec le médecin que le sable dans les blessures, c’était galère. Il savait pas pourquoi. Mais pour le coup, ce n’était pas l’important.

« Tss… »

Il aurait aimé gueuler « Tu ne passeras pas »… Mais Gray était largement bon qu’Hakan dans le contrôle de son fruit. Le contact avec ses créations autres que la stase requérait encore son toucher. Le colosse se jura de travailler ça après le combat… Mais pour l’heure, il devait protéger le civil du combat…
Même si cela voulait dire qu’il fallait laisser s’échapper le guerrier de sable… Car du coup, Gray laissait une jolie ouverture vers le port.
Mais il n’avait pas le choix. Dans la Justice de Gray, il y avait une règle au dessus de toutes les autres. Une règle qu’il respectait depuis qu’il avait son rêve de devenir un protecteur du Bien…
Alors que le sable lacérait le guerrier de neige, celui-ci se tint à cette pensée pour se donner cœur au ventre. Pour se dire qu’il pouvait tenir l’attaque… que cela soit la vague qui tenta sans succès de décaler Gray de ce qu’il protégeait… Ou encore la tornade cinglante qui lui fouettait et tranchait la peau et le vêtement.
Protéger les civils. Protéger les faibles. Protéger ceux qui ne peuvent se défendre.
Gray hurla alors que la tornade continuait à le fouetter… Mais pas de douleur. De détermination. La douleur, il connaissait. Quand on tapait dans de la roche pour s’entraîner, on connaissait l’effet de se faire mal. La douleur était une vieille amie, toujours à sa droite…
Quand la tornade se calma, Gray se releva, en portant le voyou stasé et protégé par l’armure de neige. Il le posa alors contre le mur… Se demandant où était passé son adversaire… Avant de regarder les nombreuses estafilades sur son corps. Tss… Rien de grave, mais ses blessures lui montraient qu’il avait eu tort de ne pas entraîner son fruit. De considérer qu’il ne ferait que l’affaiblir s’il se reposait trop sur lui. La preuve, son adversaire se débrouillait largement moins bien que lui en combat rapproché, mais Gray n’avait pas eu l’occasion de réellement en profiter à cause de sa propre médiocre maîtrise…
Le colosse soupira… D’abord, voir si le mec de sable était encore là… S’il était parti, récolter son nom afin de le garder en tête… Car ça… C’était une offense envers sa justice.

© By Halloween sur Never-Utopia


Dernière édition par Gray Ashura le Jeu 2 Juin - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Hakan Goji
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Dorikis : 2910
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Mer 1 Juin - 22:14



UN DÉPART MUSCLÉ
PV GRAY ASHURA



La tornade avançait, ouvrant en grand une porte de sortie pour Shokuma. Tandis qu'il se camouflait dans le sable volant, il remarqua que leur adversaire s'était précipité sur leur premier assaillant. Il recouvrit son corps d'une couche de neige et se jeta sur la couche pour le protéger de la violence du sable. Si le mini démon pensait qu'il s'agissait d'un signe de faiblesse de la part du mini colosse, Hakan avait complètement oublié qu'il y avait une personne blessée auprès de lui et se sentait coupable d'avoir été prit dans le combat. Il était médecin, pas combattant, les blessés devaient toujours être sa priorité, tout comme empêcher l'autre lui de faire des victimes. Profitant du fait que l'homme neige soit en train de couvrir le premier brigand, Shokuma se détourna de la petite tornade de sable.

"- Protéger un autre alors qu'on ne peux pas se protéger sois même. C'est vraiment...

- Honorable ! Tout à fait honorable !
"

Sentant que Shokuma était prêt à achever les deux hommes à terre, Hakan profita que son attention soit entièrement focalisé sur son hypothétique meurtre pour reprendre le contrôle. Sans demander son reste, et surtout avant que l'homme froid ait le temps de réagir, il se précipita en dehors de la ruelle. Le port n'était pas si loin, le soleil éclairait encore suffisamment fort pour pouvoir rejoindre Saint Urea avant la nuit. Sans s'arrêter de courir, il rejoignit l’embarcadère, ignorant les injures de l'autre voix de sa tête, et sauta dans sa barque.

"- Tu n'as pas tué ce faible, dis moi qu'au moins on va se barrer de cette île et que tu vas pas y retourner hein ?

- Il n'était pas faible, il est ce que tu n'est pas, quelqu'un de bien. Il a mit sa vie en péril pour sauver quelqu'un de blessé. Si tu n'étais pas là, j'aurais fais la même chose.

- Si j'avais pas été là, tu te serais fait massacré par le premier gus ! Attends une seconde, si je n'étais pas là en fait, tu serais mort de faim dans le désert ou dans le meilleur des cas, tu serais chef du clan et tu aurais ravalé tes rêves tu te souviens ?

- Je suis médecin, si mes plantes peuvent soigner quelqu'un c'est mon devoir d'y aller peu importe ce que tu en penses mini-démon

- Je t'ai déjà dis de ne pas m'appeler comme ça espèce de faible, minable, pleureuse, avorton...
"

L'herboriste choisit d'ignorer l'autre voix dans sa tête et se mit à farfouiller dans sa barque. Au bout d'une poignée de minutes, il finit par en sortir un pot de sous son siège. Ce pot était en verre, comme bon nombre des pots d'herbes médicinales qu'Hakan trimbalait avec lui et était rempli de feuilles épaisses avec des picots non urticants sur les extrémités. Toujours en ignorant la colère de Shokuma, il quitta sa frêle embarcation, son bocal sous le bras et retourna à toute allure dans la ruelle. Les deux hommes étaient encore là.

"- Je ne voulais pas blesser cet homme, je ne suis plus vraiment moi même quand je suis en danger... Bref, je suis herboriste, prends ces feuilles, coupe les en deux et applique la sève qui en coule sur ses plaies et les tiennes, ça aidera à cicatriser."

Plante utilisée par Hakan pour la cicatrisation:
 

Hakan lui jeta son bocal de plantes et partit de nouveau vers le port à toute allure, par crainte de se faire suivre de nouveaux par l'homme de neige. S'il se trouvait en danger, l'homme du désert ne pensait pas pouvoir retenir les envies meurtrières de Shokuma. Il arriva à sa barque, et cette fois-ci détacha les amarres, s'installa sur son banc et commença à ramer pour rejoindre Saint Urea avant la tombée de la nuit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Chasseur
Gray Ashura
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 25/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2178
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   Jeu 2 Juin - 11:49

La tempête était forte. Le sable volait et Gray maintenait ses yeux fermés continuellement. Il fallait surtout ne pas s’en prendre dans les yeux… Quand au fait de n’en pas respirer, le colosse eu l’idée de se faire un simple masque de neige. Le truc n’était pas extrêmement résistant, mais il faisait le café quand au fait de permettre à Gray de respirer sans se retrouver avec un bac à sable dans les poumons. Ce qui était déjà un bon point. Bon, par contre… Ce qui faisait grogner Gray, c’était le fait que ses fringues étaient partiellement ruinées. Il allait devoir les recoudre… Il espérait qu’il avait assez de fil pour ça ! Je veux dire. Vous avez vu le gabarit de Gray ? Aucun magasin humain n’a de fringues à sa taille. Résultat, il avait du apprendre à se faire ses propres vêtements. Le set qu’il portait actuellement était l’un de ses préférés, et voilà qu’il allait se retrouver avec plein de coupures !
Certains diront qu’il ferait mieux de s’inquiéter des coupures qui couraient sur son corps. Gray ne s’y intéressait pas, car bien qu’effectivement le sable et la neige s’annulent l’un l’autre… Cela ne restait que des blessures superficielles. Après tout, Gray avait eu son fruit extrêmement sur le tard et s’était spécifiquement entraîné à se battre contre des mecs dotés de couteaux et d’épées. Vous croyez vraiment que des simples coupures comme celles-là arrivent à couper profondément le tas de muscle qu’est Gray ?
Quand la tempête s’arrêta, Gray fit craqueler son masque de neige. Puis, le petit titan respira bruyamment. Bordel, ca faisait un sacré tas de sable toute cette merde ! Le colosse regarda également le tas de neige qui recouvrait le pauvre couillon qui avait attaqué le gamin… Et le soulever pour éviter que, même avec son organisme fonctionnant au ralenti, le mec ne puisse plus respirer.
Gray regarda alors la rue, s’attendant à ce que son adversaire ait profité de ce moment pour s’enfuir… Quand soudain, il le vit revenir avec des trucs pleins les bras… Et ce n’était certainement pas des armes. Enfin, les armes sont rarement en verre avec des plantes à l’intérieur. Le gamin de sable jeta le bocal sur Gray. Le colosse avait beau être surpris, il attrapa par réflexe le truc… Avant que le gamin ne s’excuse pour tout ce bordel. Mais qu’est-ce que ?
Avant que le colosse des neiges n’ait pu le poursuivre, le gamin s’était de nouveau barré à vitesse grand V. Gray considéra alors un instant les options qui s’offraient à lui. Poursuivre le gamin : Gray était certain de le rattraper. Sa force musculaire surpassait largement celle de son adversaire. Chacun de ses coups de rames en vaudraient plusieurs de celui du gamin des sables. Mais l’appréhender sur la mer…
Gray était un peu idiot, mais pas suicidaire. Il savait que l’eau de mer était mauvais pour lui maintenant… Et il était loin d’arriver à geler de l’eau de mer. Transformer du jus de fruit en sorbet oui. En glace ? Non.
Le colosse soupira, choisissant la seconde option : Faire comme le môme avait dit et s’occuper du mec.
Gray soupira et commença à suivre ce qu’avait dit le gamin… Couper les feuilles en deux et utiliser la sève sur les blessures… Bon, cela lui prit peu de temps. Oui, il a de grosses mimines, mais… Souvenez-vous, il fait de la couture pour ses vêtements… Et son style se base également sur les frappes de doigts. Le colosse sait donc être précis et doux quand il le faut… Même si cela donne un spectacle assez drôle à chaque fois.
Bref, le colosse appliqua les premiers soins au pauvre homme alors que les habitants sortaient enfin des habitations… Gray chargea l’homme stasé sur son épaule… Et demanda (hurla) :

« Oy ! C’est par où le doc dans ce village ? »

Oui. Un parler élégant… Bref, l’avantage, c’était que tout le monde l’avait clairement vu se battre pour sauver leur congénère… Et également que son gabarit était bien le résultat d’un entraînement guerrier. Tenter de détrousser quelqu’un comme lui n’apporterait rien de bon… Sans compter que cela se faisait encore moins quand il venait de sauver quelqu’un du terroir. C’est pourquoi tout le monde lui indiqua où se trouvait le docteur… Qui fut surpris. En effet, les blessures de l’homme n’avaient générées presque aucune perte de sang. Gray rigola un peu… Avant d’expliquer que c’était un des pouvoirs de son fruit et qu’il trouvait ça utile pour éviter que quelqu’un meure devant lui.
Le docteur contempla le colosse… Et lui serra la main. Apparemment le voyou était un cousin au second degré… Gray le regarda aussi et lui rendit sa poignée de main… En faisant gaffe à ne pas la broyer. Ce doc n’était pas un membre de Fight club. Il ne supporterait pas une vraie poignée de main.
Quand Gray sortit… il soupira. Merde, premier criminel qu’il croisait, et ce dernier s’enfuyait… Bon… Le colosse sortit un petit carnet d’une poche intérieure de sa veste… Avec écrit « Ce que les chasseurs de primes font. » Un cadeau des potes de Gray, qui savait qu’il était un peu lent et savait pas forcément ce qu’il fallait faire.

« Si un criminel s’enfuit : Trouver son nom. La taverne est un bon point de départ, et au pire tu pourras boire un coup mec ! »

Gray contempla le commentaire… Avant d’en admirer la justesse. Gray, les fringues déchirées, rentra au bar/taverne… Et commanda une bière, tout en demandant si quelqu’un ne connaissait pas le nom du mec qui avait failli ruiner leur pote. La plupart se regardèrent, disant en murmurant que c’était un étranger…

« Il s’appelle Hakan Goji et va à St-Urea. »

Gray regarda le barman qui venait de parler… en lui servant une deuxième chope qu’il n’avait pas commandé.

« Mais vous, vous allez rester pour la nuit. Roger est con, mais c’est un brave mec. Alors Marie va rafistoler vos vêtements. Roger est son frangin et c’est le moins qu’on puisse faire. »

Gray rigola à la tournure des évènements… Et nota cela dans son carnet, dans la section « Cible à suivre » : « Hakan Goji, homme sable. St-Urea. »
Puis, il fit claquer le carnet dans sa main.
La suite n’est pas comptée, car elle implique plusieurs tonneaux de bière, un chimpanzé et une bagarre hors du bar. Gray n’était pas dans la bagarre pour ne pas qu’elle soit déséquilibrée…

Fin du RP.
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un départ musclé [PV Gray Ashura]   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Un départ musclé [PV Gray Ashura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB] - La tentation des pirates [Pv : Gray Ashura]
» Infiltration navale [Gray + Juvia]
» Grands garçons musclés et bronzés
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-