Partagez | 
 

 Disparitions en Mer. [PV Shintaro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Disparitions en Mer. [PV Shintaro]   Lun 20 Juin - 18:35

Un navire de la marine arriva à proximité d'une énorme plate-forme estampillée de la mouette de la Marine où l'on pouvait lire « Marina Bay ». C'est de cette énorme structure qu'une rampe sorti afin de servir d'accès aux arrivants. Le ciel était dégagé ce qui permettait cette entrée sans encombre à l'intérieur de cet immense bâtiment qui servait de base de l'institution mondiale. Au contraire, un temps trop pluvieux ou venteux aurait certainement amenés des changements sur la manière d'entrée à l'intérieur de cet étrange complexe. Parmi les quelques soldats qui montaient par ce chemin éphémère qui venait d'être créé, se trouvait un homme aux cheveux rouges, enfin, cela aurait été l'indication première qui aurait été donné par un témoin lambda, mais l'homme au kimono de karaté aux manches déchirées portant le fier insigne de la marine ainsi que des épaulettes de Colonel, avait beaucoup plus d'information à délivré de par son physique.

Le géant mesurant entre deux mètres cinquante et trois mètres selon les critères qu'il donnait lui même, et qui d'après la marine mesurait en fait deux mètres soixante six, avançait d'un pas ni pas calme, ce qui était tout le contraire de ce qu'il dégageait de son regard entièrement rouge. Sa musculature luisait encore plus au soleil qui faisait briller chaque parcelle découverte de son corps. Le colosse ne semblait pas se préoccuper beaucoup de ceux qui l'entouraient. Son pas naturellement plus lent, mais lui permettait de couvrir une distance plus large lui permit de facilement atteindre l'intérieur de l'infrastructure où il avait été récemment convié. Le colonel Raiden n'était pas spécialement enchanté de venir ici, mais c'était les ordres.

Il les détestait ces ordres, mais il aimait tellement en donner qu'il n'avait aucune intention de quitter la Marine, pour l'instant. Après tout, il était nourri, logé, et il avait tout ce qu'il voulait à sa porter. Des combats, un salaire et tout un tas d'avantages bien pratique dans ce monde où le chemin vers la gloire était parsemé d'îles. Inutile de nier qu'être officier au sein d'un ordre militaire mondial avait ses avantages, notamment sur ce qui était du déplacement. Et c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquels l'homme devait venir ici. Il le savait parfaitement, et cela le faisait chier d'attendre.

Perdu dans ses pensées il avança sans se soucier de ses subalternes, ni même savoir où il allait. Il n'y avait rien ici qui l'intéressait réellement, mais on lui avait tout de même demandé d'aller directement dans le bureau de celui qui dirigeait la base. C'était un maniaque des explosifs ayant le même grade que le sien, mais avec sûrement plus d'expérience. Ce Balthazass avait dût lui aussi recevoir des informations sur son invité, et surtout les raisons pour lesquels on l'envoyait ici. Mais le moment n'était pas à ressasser le passé de Raiden. Ce dernier devait rejoindre les quartiers de son homologue, et en déambulant au hasard dans les travées, il n'y arriverait pas.

Profitant du passage d'un jeune mousse, il lui ordonna de lui indiquer le chemin le plus rapide pour atteindre ce lieu... Malheureusement ces indications ne plurent pas au colonel. C'est donc escorté de ce compagnon qu'il arriva dans le bureau du commandant de la base. Là, la conversation s'engagea naturellement.

« Oh ! Vous êtes enfin arrivé ! Le voyage s'est bien passé ? »

« Ouais. Bon, est-ce qu'il y a un endroit où je peux m'entraîner, ou des recrues à mater. »

« Comme on m'a prévenu avec vous, vous n'y allez pas par quatre chemins. J'ai cru comprendre que vous êtes ici le temps que votre navire soit prêt, et surtout le temps que l'équipage se forme. Mais pour le moment, vous allez m'aider à résoudre certaines choses ici même. En attendant, nous n'avons plus qu'à attendre quelqu'un. »

« Chouette, on va me remettre quelqu'un dans les pattes... »

C'est sur ces paroles que Raiden s'appuya contre un mur du bureau spacieux du colonel. Il n'était pas spécialement à son aise dans une base comme celle-ci, en raison de sa grande taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Shintarō
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 31/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2850
MessageSujet: Re: Disparitions en Mer. [PV Shintaro]   Mar 21 Juin - 19:21

- « Beau boulot mon commandant ! »

- « Héhé. Prends en d’la graine petit gars ! »


Je jetai au sol les huit forbans que j’avais chargé sur mes épaules façon à patates, avant de faire craquer les jointures de mes mains. Les gars étaient dans les pommes et avaient leurs gueules plus qu’amochées. Autant j’étais relativement sympa comme zig, autant j’faisais clairement pas dans la dentelle quand il s’agissait de bosser et de traquer du pirate. Ces petites frappes que je venais de ramener dans ce gigantesque vaisseau étaient plus exactement des bandits de montagnes d’un patelin très loin d’ici. Si la marine ne s’occupait pas trop des hameaux et villages isolés, il m’arrivait de temps en temps de m’y pencher, au cas où. Et la pêche avait été bonne. J’avais non seulement réussi à capturer les mecs les plus importants du gang qui sévissait là où je venais d’intervenir, mais j’avais fait en sorte de restituer tout le butin qu’ils avaient accumulé à l’aide de mes quelques hommes. L’opération n’avait pas vraiment été difficile, même si ça m’avait pris pas mal de temps. Au final, j’étais un peu crevé, mais j’avais le sourire aux lèvres. Rien de tel que le sentiment du devoir accompli, tout ça. Quoique maintenant, tout ce à quoi j’aspirais, c’était une bonne bouffe et bonne sieste histoire de reprendre des forces. Sauf que…

- « Commandant ! Le colonel demande à vous voir ! »

- « Quoi ?! »


Le p’tit soldat qui était venu m’annoncer la nouvelle sursauta lorsque je grommelai. Il eut soudain peur, mais en dirigeant mon regard vers lui, je troquai ma tronche de constipé pour un sourire affable, avant de lui passer une paluche dans la chevelure. Le gamin eut un sourire avant que je ne lui permette de s’en aller, puis je me laissai aller contre un mur à la vue de mes quelques soldats, qui eux, se foutaient de ma tronche en riant. C’est pas que j’avais une dent contre le colonel des lieux, mais force était de constater qu’il était chiant. J’avais été placé sous son autorité le temps que je réfléchisse murement à une autre affectation, mais je devais avouer qu’il profitait bien de ma présence temporaire pour me filer autant de boulots que possible. Il le savait bien, que j’étais tout proche de devenir colonel. Non pas seulement à cause de ma force qui chaque jour grandissait, mais aussi à cause de mon leadership et des stratégies militaires que je développais sur le tas. Seulement, la marine semblait assez stricte sur les promotions. J’avais l’impression qu’il me fallait faire des tonnes avant enfin d’être récompensé par la plus haute promotion dans les rangs des officiers supérieurs. A deux doigts des rangs de l’amirauté en gros. De quoi faire rêver.

- « Quartier libre les mecs. J’reviens sous peu, s’il me fait pas trop chier… »

Alors que mes propres éléments exultèrent et se dirigèrent aussitôt vers leur dortoir, j’eus un soupir las, avant de prendre la direction opposée, c’est-à-dire celle qui menait au bureau du colonel. Sur le chemin, je m’arrêtai quand même à l’un des grands réfectoires pour me prendre un café bien chaud, mais aussi pour reluquer le gros cul de l’une des serveuses qui me tapaient à l’œil depuis pas mal de temps maintenant. Je sentais que je pouvais la choper tranquillement, mais par manque de temps, je n’avais pas eu l’opportunité de concrétiser. Un fait qui me faisait rager et qui me donnait l’étrange impression que je me faisais sacrément exploiter par le patron de bord. Obéir aux ordres n’était pas quelque chose qui me rebutait, mais avoir du temps libre pour souffler, c’était jamais vraiment mauvais. Après m’être reposé pendant un bon quart d’heure, je me résignai à reprendre le chemin qui menait au bureau du colonel. Ce dernier l’avait placé au plus étage du mastodonte dans lequel nous étions. A se demander d’ailleurs pourquoi un tel bijou était en stand-by, ici, sur les blues, alors qu’il aurait toute son utilité sur la route de tous les périls. Un choix bizarre du haut commandant ; même si en y réfléchissant bien, West Blue était plutôt malfamée comme blue.

- « ‘Scuzez mon retard chef. Mh ? »

J’avais fini par arriver au bureau du colonel Balthazass, presque nonchalamment, le tout avec un gros cigare planté au bec. Bien évidemment, j’avais toqué avant d’entrer, tout ça. Mais celui qui attira net mon attention ne fut pas le chef des lieux, mais plutôt l’invité qui se trouvait tranquille, vers un côté. Grand, mine patibulaire, mastoc’, silencieux… Un vrai bourrin quoi. Il se dégageait un je ne sais quoi de ce personnage hormis la force et la brutalité qu’on pouvait ressentir à des kilomètres à la ronde, même sans avoir le haki de l’observation. Une force de la nature quoi. Qui en imposait grave. Ses épaules en disaient long sur sa puissance et son influence dans les rangs. Un colonel, rien que ça. « Colonel. » J’eus un bref salut militaire pour cet inconnu sans pour autant paraitre trop impressionné ou admiratif. Après tout, nous avions quasiment la même taille et le même gabarit. J’étais de sa trempe à ceci près que je devais être plus calme et plus posé que lui. J’avais moi aussi connu une période où j’étais plutôt violent, mais tout ça, c’était loin derrière moi. M’enfin bref. Le colonel Balt’ me regardait tranquillement arriver vers lui. J’étais torse nu, avec un simple hakama et mon manteau de commandant sur les épaules, mais il était bien habitué à cet accoutrement.

- « En quoi j’peux vous être utile, chef ? »

Plus qu’à attendre ses ordres, sermonts etc…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Disparitions en Mer. [PV Shintaro]   Mar 21 Juin - 22:46

L'attitude du géant n'était pas des plus agréable pour l'instant, et si celui qui devait l'accompagner dans il ne savait pas encore quelle affaire était arrivé à ce moment précis, il n'aurait certainement pas voulu accompagner ce personnage. Fort heureusement l'attente ne dura que quelques secondes, à peine le temps de se gratter le menton pour notre olibrius aux cheveux rouges. Posant un œil sur l'arriviste, il ne put s'empêcher de lever un sourcil de surprise en voyant un colosse de son gabarit débarquer ici. Il n'était ainsi pas la seule montagne de muscle présence sur ce navire. Son sourire carnassier s'échappa et il prit une position plus conventionnelle, il se place simplement en face de l'homme torse nu, les jambes légèrement écartés. Il était presque en position de combat, montrant une envie de combattre. Mais il se ravisa, se rappelant l'endroit où il était. Raiden savait que ça faisait un peu tâche de se battre dans le bureau d'un officier de la marine contre un autre officier, simplement parce qu'il avait besoin de sport.

« Pas besoin de salut. Ta prestance et ton physique montre ta puissance. Seuls les faibles ploient sous la pression d'un mastodonte. Ceux qui aspirent à devenir fort sont aptes à défier les obstacles. »

S'égarant légèrement, cette nouvelle relation inspirait des paroles au démon. Il laissait toutefois sa philosophie un peu trop s'exprimer, et ce fut aussi le moment ou son homologue prit le soin de reprendre afin d'éviter que le colonel divague un peu plus. A vrai dire, il avait dût recevoir une liste détaillée des pensées extrêmes de ce collègue qui ne croyait qu'en la puissance.

« Certes Colonel Raiden, mais j'ai entendu dire que malgré cela vous aussi vous savez où est votre place quand un Vice-Amiral vous donne des ordres. »

« Il y a une différence entre lécher des bottes et du respect. »

Balthazass devait sûrement faire référence à la personne qui avait enjoint notre hurluberlu de rejoindre les rangs de l’institution militaire. L'homme-singe avait pour cet homme un certain respect, puisqu'il lui avait apprit des choses qu'Arufles, son précédent maître, et accesoirement son père adoptif, ne lui avait pas montrés. Tout cela n'était pourtant que de l'ordre du détails, le passé appartenant au passé, et seul le présent était désormais ce qui importait les deux hommes. Reprenant sa place contre le mur, celui qui possédait des yeux rouges démoniaques se mit à fixer l'officier supérieur de Marina Bay.

« Bien, Commandant Shintaro, vous qui êtes ici depuis quelques temps maintenant, vous allez pouvoir accompagner le Colonel Raiden au sein de cette base. Votre profil correspond le plus parmi l'équipage à ce qui pourrait calmer notre convive. »

Après un silence assez court durant lequel rien ne vint gêner le représentant du gouvernement mondial, il reprit :

« Il ne s'agit évidemment pas d'une simple visite, je profite de vos connaissances à tous deux afin d'enquêter sur d'étranges disparitions qui ont eu lieu dans la base... Patientez deux minutes. »

* PULU PULU ! PULU PULU ! GOTCHA *

Le den den mushi présent sur le bureau de Balthazass venait d'être décroché après sa brève sonnerie. Tandis qu'il acquiesçait et répondit une fois par l'affirmative, un homme entra dans la pièce afin de donner quelques photo et autres documents.

« Six sous officiers et douze matelots n'ont pas répondus présent depuis trois jours, et nous ne savons pas pour l'heure de quoi il s'agit. Cependant nous avons ici une liste des personnes qu'ils côtoient, et vous aller devoir faire quelques interrogations pour découvrir le fin mot de cette histoire. »

Tandis que l'officier donnait les documents à Shintaro, le karateka eut un long soupir. Il s'approcha alors du bureau de cet homme et frappa du poing sur le meuble, causant quelques dommages sur celui-ci, sans le casser, preuve qu'il avait maîtrisé sa force.

« JE N'AI RIEN A FOUTRE DE TOUT CA ! LA SEULE CHOSE QUE JE VEUX C'EST DEFONCER LES CONNARDS QUI SE DRESSENT SUR MON CHEMIN ! »

« J'ai une dérogation spéciale m'autorisant à vous donner les ordres que je veux. De plus, je suis le commandant de cette base, vous exécuterez mes ordres. »

Faisant volte face, le colosse arracha les papiers des mains du commandant et prit le pas de la marche dans le couloir, sans trop savoir où il allait. Avançant de plusieurs mètres sans vérifier la présence de l'autre colosse, il déclara simplement.

« Bon, Shinatro. Je connais rien à ce Navire, on peut pas aller tailler un bout de gras avant d'aller faire son enquête à la noix ? »


…...........................................................................

Pendant ce temps, dans le bureau de Balthazass, un des soldats présents depuis le début dans la salle demanda à son commandant.

« Mais, colonel, ne sont-ils pas en vacances ? »

« Il fallait bien occuper ces deux géants. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Disparitions en Mer. [PV Shintaro]   Jeu 14 Juil - 0:14
Le colosse de la Marine continuait son chemin sans vérifier une seule seconde s'il était suivi par l'autre géant. C'était loin d'être sa préoccupation principale, il voulait simplement terminer la mission qu'on lui avait confiée afin d'avoir son navire au plus tôt. Mais sa question demeurant sans réponse il devinait qu'il n'avait pas été suivi.. Il allait devoir se démerder seul afin de trouver ces foutus imbéciles qui avaient disparus au sein de ce bâtiment naval. Après quelques pas il tomba finalement dans ce qui semblait être le réfectoire de l'établissement maritime, il ne se priva pas pour commencer à se servir en nourriture lorsqu'un des cuistots arriva derrière lui afin de le réprimander, et ce malgré la carrure évidente de ce monsieur qu'il avait devant lui.

« OH ! On ne se sert pas dans le frigo de notre base ! »

« Va chier merdeux, j'suis colonel et j'ai faim... Hum, fait moi à bouffer. »

« Je ne... »

« C'est un ordre. J'suis arrivé ici et j'ai pas mangé d'puis un moment. »

Le cuisinier s’exécuta alors. Il valait mieux qu'il prépare à manger à ce monstre plutôt que de le laisser dévaster sa cuisine.
Pendant que la boustifaille se préparait, notre protagoniste principal lui attendait simplement que Shintaro se pointe, mais d'expérience il savait qu'il allait devoir attendre un bon moment. Ca l'embêtait quelque peu, son collègue avait l'air assez intéressant, une autre montagne de muscle qui devait frapper aussi fort d'un char d'assaut. Raiden n'était pas qu'une brute, il était aussi sensible, il était alors chagriné de ne pas avoir un subalterne qui l'accompagnait, à qui aboyer des ordres.
Le repas arriva rapidement, sans qu'il ne s'attarde trop sur la présentation, il prit plusieurs bouchés et finit rapidement son assiette avant de prendre un thé. Oui, il buvait du thé, cela pouvait contraster, mais non, pas du tout. Le thé, c'est la boisson des champions.

Se levant tranquillement, Raiden remercia le cuisinier, montrant qu'il savait aussi utiliser la politesse. Mais de façon rugueuse, comme il en avait l'habitude, on ne change pas un être. Reprenant sa marche dans l'inconnu il ne savait pas trop ce qu'il allait découvrir ici, il entreprit la chasse aux amis des disparus. La chance lui sourit rapidement quand l'une des personnes sur la liste qu'il avait arraché des mains du commandant apparut à l'autre bout du couloir. Le désignant du doigt, il lui somma de s'arrêter, mais le militaire commença à détaller, commençant une course poursuite dans les couloirs du navire. Le possesseur de fruit du démon était toutefois désavantagé à cause de la petitesse des portes de la base. Mais ses grandes enjambés faisaient qu'il rattrapa finalement le fuyard. Le choppant par le col il le colla contre un mur, sous le regard médusé d'une dizaine d'autres soldats qui passaient par là.

« POURQUOI TU TE CASSES ENFOIRÉ ! C'est de ta faute que ces soldats ont disparus ? »

Il posa alors sous son nez les photos des trois disparut, sans plus de détails. Sa victime commença alors à trembler en faisant non d'un signe de tête.

« Dis moi ce que tu sais ! »

« J'ai pour ordre de ne rie.... »

Le musclé frappa alors le mur derrière le soldat, laissant une belle trace de poing dans le métal, afin de l'encourager à répondre. Nul doute pour ce témoin que le prochain coup était pour lui, ce qui le laisserait dans un sale état.

« Ils... Ils sont en vacances. »


« Hum. Je vois, j'ai à faire. »

Lâchant son prisonnier, le colonel revenait sur ses pas afin d'aller s'expliquer avec le commandant de cette base. Il ne digérait pas qu'on le prenne pour un con, mais là c'était vraiment plus que ça. Il allait avoir une conversation, il l'espérait musclé, avec Balthazass.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Disparitions en Mer. [PV Shintaro]   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Disparitions en Mer. [PV Shintaro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shintaro Nakajima
» Midorima Shintaro - Terminé
» Facebook de Midorima Shintaro
» L'inquiétante hausse des disparitions
» Disparition des statistiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Marina Bay-