Partagez | 
 

 Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]   Sam 25 Juin - 13:21

Des éclats de rire parvinrent jusqu'à ses oreilles. Son regard se tourna en direction de cette agitation sonore. Sa curiosité l'invita donc à avancer afin de découvrir la raison d'un tel attroupement. Tant bien que mal, le jeune homme parvint à se frayer, malgré sa modeste taille, un chemin au travers des badauds réunis et découvrit ainsi l'objet de tant d'attention. Un ventriloque était là, en train d'amuser la populace par ses talents. Hayate fut rapidement conquis. Il profita du spectacle pour décompresser un peu, car il en avait bavé pour atterrir sur cette île. L'argent lui faisant défaut, il fut contraint de se cacher dans la cale d'un navire de marchandises afin de faire la traversée de Saint Urea à Money Tree Island. Pour son plus grand malheur, il s'avéra que la porte de la cale avait fermé à clé. Le natif de South Blue avait bien tenté de sortir de la pièce afin de se faufiler, par divers moyens, mais ses efforts furent vains. Le cœur du jeune homme s'emplit de désespoir. Trois jours durant, ses yeux ne purent contempler que l'obscurité.

Finalement, le troisième jour au matin, des moussaillons chargés de débarquer la marchandise, le libérèrent de sa prison. Ces derniers, qui ne s'attendaient pas le moins du monde à rencontrer quelqu'un, crurent avoir affaire à un fantôme et prirent leurs jambes à leur cou. Un Hayate à l'aspect rachitique et au teint cireux, qui avait subi un régime drastique à base de bonbons, sortit avec peine de la cabine, profitant de la disparition des mousses pour quitter le bateau. Une fois bien loin du port où avait débarqué le navire, il se jura de ne plus recommencer pareille idiotie. En déambulant à travers une ville dont il avait oublié le nom de Money Tree Island, il parvint à voler habilement de quoi se sustenter avant d’atterrir devant le ventriloque. Après la fin de ce spectacle divertissant, Hayate fouilla dans plusieurs de ses poches à la recherche d'un fichu papier. Une prime, plus exactement.

▬ Ah, la voilà.

La prime qui expliquait pourquoi il avait fait tant de chemins. Jango Reis, le terrible mafioso de Money Trees Island. Ce n'était pas juste par simple envie de tester ses compétences qu'il était parti chasser ce Reis, mais par besoins monétaires. Il n'avait plus un rond. Plutôt que de chasser de petites proies, il préférait s'attaquer à un gros gibier, qui lui permettrait de vivre bien pendant une longue durée. Toutefois, son expérience en tant que chasseur de primes était proche de zéro, il ne savait pas comment procéder. Où glaner des informations utiles ? Comment trouver la cible ? Attaquer de jour ou de nuit ? De nombreuses questions se bousculaient dans son jeune esprit. Pour l'heure, son mal de dos lui proposait plutôt de trouver un bon lit, par conséquent, une bonne auberge. Il restait un dernier problème à régler. Trouver une victime susceptible de lui fournir l'argent nécessaire pour avoir le gîte et le couvert. Hayate observa attentivement la place publique.

Une belle petite fontaine avait été disposée au centre. Des commerces étaient ouverts autour. À quelques pas plus loin se situait l'auberge. Le garçon devait trouver une cible adéquate. Un touriste de préférence qui n'avait pas l'apparence d'un habitant local. Finalement, une proie intéressante apparut. Une femme, à l'accoutrement excentrique en raison de son masque squelettique, lui avait "fait de l’œil". Elle avait l'air assuré et sans crainte. De plus, quelque chose disait à Hayate de se méfier d'elle. Pourtant, ce sentiment de méfiance était ce qui le poussait à la choisir. Par bêtise ou par goût du challenge, Hayate tenterait de faire jouer ses talents de pickpocket. Cependant, il n'eut qu'à tourner la tête en direction d'une ruelle pour s'apercevoir qu'il n'était pas la seule personne qui fixait la jeune femme. Des chasseurs de primes, vêtus de longs manteaux et portant des armes, attendaient le bon moment pour frapper. En ville, sûrement pas. Une idée germa dans l'esprit de Hayate. Il s'avança en sautillant avec son plus beau sourire puis dit.

▬ Madame, des hommes semblent vous suivre et ils ne paraissent pas vous vouloir que du bien. Je veux bien vous en débarrasser pour pas grand chose. Certes, je suis petit, mais je peux vous assurer que je suis fort.

Par pas grand chose, il entendait quelques milliers de berry, mais ça, il n'allait pas le dire maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
Ashe Oroszlán
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 19
Localisation : South Blue.

Feuille de personnage
Dorikis : 2950
MessageSujet: Re: Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]   Lun 27 Juin - 5:15

La grande femme observait silencieusement les environs, ennuyée par le trop d'agitation autour d'elle en raison de quelques êtres démontrant des tours afin de se remplir les poches. Il y avait même un montreur d'ours qui obligeait sa bête à se tenir sur un ballon ou à effectuer quoiqu'il dise, même ce qu'il y avait de plus dégradant. La blonde l'observait du coin de l’œil, n'appréciant que peu le spectacle contrairement à l'attroupement qui était là. Décidant un instant de l'ignorer afin de réfléchir  à ce qu'elle ferait ensuite, la jeune femme détourna son attention afin d'observer la mer au loin. Elle devait bien vite prendre la direction de North Blue, elle devait pour cela trouver un quelconque navire qui l'emmènerait jusque là-bas. De toute manière, si elle ne trouvait pas, elle userait de ses propres moyens: prendre en otage un navire, forcer tout le beau monde à la mener à travers Reverse Moutain jusqu'à sa destination. Bonne idée.

Un énième tour. L'ours grogna, refusant, se débattant. Ashe reporta son attention sur le dresseur et sa bête qui s'observaient en chien de faïence devant les multiples spectateurs. Le temps d'agir. Ashe s'approcha sans se presser, sa main droite prit en même la forme d'une lame de poignard. Effectuant un détour pour passer sur le côté des observateurs, la masquée se posta derrière le dresseur qui - de petite taille - fut soudainement recouvert par une immense ombre. Du haut de son mètre quatre-vingt dix, la pirate dépassait l'homme d'au moins trente bons centimètres. La lame se planta à peine dans le dos du type qui n'osait se retourner, perdant toutes les couleurs rougeâtres que son début d'énervement avait mené. Tous retenaient leur souffle, scrutant... était-ce un autre tour ?

« La laisse. L'ours. Maintenant. »

La bête cessa de s'agiter. Son dresseur, tremblant de tout son frêle corps, relâcha immédiatement la laisse rougeâtre reliée à un large collier. Ashe redressa un peu son menton, satisfaite. La blonde s'approcha alors du mammifère et trancha, à l'aide de sa main transformée, le collier. Non, elle ne comptait embarquer l'ours avec elle, la supernova n'avait pas que ça à faire de se trimbaler une telle bestiole. Autant qu'il se barre quelque part, elle lui avait laissé une chance, à lui de se débrouiller à présent. Sans un autre regard, Ashe re-transforma sa main puis reprit son chemin, désireuse de trouver un endroit où elle pourrait éventuellement dénicher quelqu'un en possession d'un bateau. Une auberge semblait plutôt une bonne idée. Seulement, la pirate ne connaissait absolument pas le coin, sa venue à South Blue avait été pour Zayne. Du moins, pour son cadavre. Pour l'enterrer sur sa mer natale, son île natale. Bien que depuis, Ashe avait décidé de visiter un peu les environs.

« Tu nous veux quoi toi ? »

Trois types scrutaient Ashe avec un air des plus agacés. Debout, ils semblaient être en pleine discussion des plus passionnante lorsque la jeune femme vint les interpeller à l'aide de son carnet. "Une auberge ? Merci." Bien suffisant aux yeux de la pirate qui attendait donc une réponse, ses prunelles émeraude passant d'un type à l'autre. Des faciès patibulaires pour deux d'entre eux, des pirates ? Ou autre. Ils avaient de longs manteaux et la blonde avait eut l'occasion de repérer quelques armes grâce à une fine brise ayant bougé les vêtements. En dépit de leurs mines, ils eurent la décence d'indiquer à la femme l'auberge la plus proche, reprenant vite leurs activités, l'ignorant.
Ashe rangea son carnet puis tourna les talons, tentant de se repérer grâce aux vagues informations offertes. Son but n'était pas de trancher le premier qui l'agacerait, ce n'était premièrement, pas son genre. Et deuxièmement, l'envie d'être repérée ne lui plaisait guère.

Trop tard.

Les trois types se retournèrent unanimement vers la direction empruntée par la femme. Ils écarquillèrent les yeux, se remémorant alors son faciès: une belle prime à remporter sur sa tête. Comment avaient-ils pu manquer cela ? Alors qu'Ashe avançait innocemment, elle fut prise bien vite en filature par le trio désireux de trouver l'opportunité parfaite. L'auberge, par exemple: pourquoi ne pas glisser quelque chose dans son verre afin de l'endormir ? Bien qu'un combat était galvanisant, la facilité était alléchante. Mais tenter de la re-diriger vers un endroit plus éloigné était intéressant. Malheureusement, un léger souci s'interposa. Ce qui semblait être un gosse venait d'adresser la parole à la pirate.

Ashe, à la vue du gosse sautillant, s'arrêta, ses mirettes déjà lumineuses à la vu du minois bien enfantin. Oui, et si elle savait que ce "gosse" avait en réalité la vingtaine, le choc serait assez puissant. La jeune femme à la peau mâte baissa donc la tête, l'écoutant avec attention. Des hommes qui la suivaient ? Elle se retourna légèrement, apercevant une tête dépasser. Que voulaient ces types ? Des chasseurs de primes ? Des voleurs ? Ashe n'en avait aucune idée mais l'idée d'être prise en filature ne lui plaisait pas. Et ce gamin proposait de l'aide ? La pirate n'avait pas bien envie de mêler un enfant à ce genre d'histoire. Elle leva alors un bras et vint poser sa main sur le crâne dudit enfant, tapotant légèrement.

« Je ne vais pas mêler un enfant à ça. Merci d'avoir prévenu. Je te donnerais un petit quelque chose. Quand je les aurais tranché. »

Finalement, elle avait révisé son avis: détruire ces types en pleine ville ne la dérangeait guère. Certes, ce n'était pas malin mais Ashe s'en fichait. Complètement. Comprenant qu'ils avaient été repérés, les trois types sortirent de leur cachette, approchant doucereusement, arborant des mines sournoises.

« Quel sale gosse. »
« Mêle toi de tes affaires. »
« Dégage d'ici ou on s'occupe aussi de ton cas. Eh toi, vient qu'on s'affronte loin d'la ville. »

Ashe fronça ses fins sourcils blonds, se détournant en direction du trio disposé en triangle. Sortir de la ville pour les détruire ? La blonde n'en avait pas envie, trop ennuyant. Trop fatiguant de faire l'effort de sortir d'ici. Elle voulait juste trouver un bateau. Un simple bateau. Son regard émeraude se posa alors sur le gamin qui avait eu la délicatesse de la prévenir, se demandant ce qu'il entendait par un "je suis fort". Cachait-il une botte secrète ? Un fruit ? Après tout, on ne sait jamais. Certaines personnes sont bien impressionnantes en dépit de leurs apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Invité
MessageSujet: Re: Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]   Mar 28 Juin - 20:07

Son amour-propre avait pris un grand coup. Le premier geste qui lui était venu à l'esprit, était agripper le col de la femme avec brutalité afin de mettre leur visage l'un en face de l'autre. Il lui aurait avoué qu'il n'était pas un homme à prendre à la légère et qu'il fallait mesurer chaque mot avant de lui parler. Sa vie était un perpétuel combat, car bien que sa taille et son apparence avaient des avantages non négligeables, les gens n'avaient pas pour habitude de le prendre au sérieux. Trop souvent, l'usage de la violence était nécessaire pour leur rappeler que certaines apparences étaient trompeuses. Cependant, dans le cas suivant, Hayate prit suffisamment de recul pour prendre conscience de son sentiment d'infériorité. Cette inconnue n'avait pas fait preuve de mépris de son égard. Au contraire, elle l'avait pris, sans s'en rendre compte, pour un garçon qui jouait avec le feu. Le musicien réprima son élan de colère et se blâma intérieurement de sa stupidité. Il n'avait pas perdu son sourire pour autant, que ce soit avant ou après les paroles de son interlocutrice. Son masque de gaieté et d'hypocrisie ne quittait que rarement son visage. Dissimuler ses véritables intentions et passer pour un enfant lui facilitaient souvent la vie, en particulier lorsqu'il s'agissait de s'attirer les faveurs d'autrui.

▬ Quel sale gosse.

Hayate haussa un sourcil et tourna la tête en direction des lascars. Leur plan initial ayant éclaté au grand jour, ces derniers avaient décidé de sortir de l'ombre. L'un après l'autre, ils s'exprimèrent et intimèrent au prétendu gosse de déguerpir sous peine de représailles. Un rire aigu et enfantin emplit ensuite l'air. Le corps secoué de spasmes, le vingtenaire était observé par les trois chasseurs devenus alertes et prudents. Il n'y avait rien eu de drôle dans leurs propos, mais Hayate avait eu le besoin de s'esclaffer un bon coup avant de leur régler leur compte. Il ne pouvait décidément pas laisser impuni un tel affront. Ni une ni deux, son dos s'abaissa, ses jambes fléchirent et d'un puissant bond, l'artiste combla en une fraction de seconde la distance qui le séparait de ses nouveaux adversaires. Ces hommes furent surpris par cet assaut et eurent à peine le temps de dégainer leurs armes. Grâce à l'élan généré par son bond en avant, le petit homme décocha un violent coup de poing à l'homme qui se situait au centre.

La victime de l'attaque, par réflexe, essaya de lever ses bras de façon à se protéger le visage, mais sa lenteur fit qu'il encaissa le coup de plein fouet. Rejeter en arrière, il tomba au sol, désorienté et confus. Ses compagnons, munis d'épées, comprirent qu'ils avaient affaire à un monstre, et non à un gamin inoffensif. Alors que leur lame était en train de fendre l'air, les mains de Hayate prirent la forme de griffe puis partirent stopper en pleine course les sabres ennemis. Cette démonstration de force mit dans un état de stupéfaction les deux épéistes. Sans trop d'effort, notre artiste martial brisa les lames dont les morceaux tombèrent au sol dans un fracas métallique. Un rictus sur les lèvres, le regard assassin, il semblait toiser ses opposants frémissants. Le message était clair : déguerpissez ou mourrez ici et maintenant. Les trois gus choisirent évidemment la seconde solution et prirent leurs jambes à leur cou, en proférant des menaces de mort et d'humiliation.

Satisfait par son succès, Hayate retourna auprès de la demoiselle en détresse, bomba le torse et fit le pouce de la victoire. Il donnait l'impression que cette altercation avait un jeu d'enfant pour lui, un petit jeu.

▬  J'm'appelle Hayate Nishima et j'ai 20 piges. dit-il avec une pointe de colère dans la voix malgré son apparent sourire. D'ailleurs, vous m'aviez promis un p'tit quelque chose, nan ?

Il lui forçait la main, car elle avait refusé son aide, mais Hayate n'avait pas fait l'effort de botter les fesses de ces malotrus par bonté d'âme. Nop, ce qu'il voulait, c'était un peu de bibine et un bon repas.
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
Ashe Oroszlán
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 19
Localisation : South Blue.

Feuille de personnage
Dorikis : 2950
MessageSujet: Re: Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]   Mer 29 Juin - 22:03

Ashe n'avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit, le gamin à ses côtés se projeta à l'aide de ses puissants appuis afin de faire ravaler leurs paroles au trio agaçant. Elle ne bougea pas, comprenant bien vite que le jeune à la chevelure ébène était au final, pas si faiblard que cela. Bras croisés, elle le regard fracasser son poing sur l'un d'eux, briser les lames de minable qualité des deux autres et les mettre en déroute en un laps de temps véritablement court. Et ils fuirent, couinant des menaces et des avertissements sans valeur en vue de leur faiblesse absurde. La blonde baissa son regard vers le jeune qui arrivait fièrement, torse bombé, pouce levé. Elle ne réagit pas jusqu'à ce qu'il ne parle, dévoilant son nom et son âge, ce fut le dernier point qui interpella Ashe sans que son faciès ne dévoile sa surprise intérieure. Vingt-ans ? Ce jeune homme au minois de gosse avait vraiment vingt-ans ou se moquait-il d'elle ? Quoi qu'il en soit, il l'avait aidé en faisait fuir les pseudo agresseurs et même si Ashe savait qu'elle aurait pu les vaincre, elle savait surtout qu'elle n'aurait pas pu retenir ses coups. Et donc qu'ils auraient finis découpés, morts et bien entendu, cela n'aurait pas plu à la population. Panique, Marine, problèmes. Bien, Ashe considérait qu'il lui avait en quelque sorte évité des gros soucis avec la justice en faisant simplement fuir les chasseurs de prime.

« Hm. »

La jeune femme à la peau mâte hocha légèrement la tête et se détourna, l'invitant à la suivre. Elle n'avait pas grand chose sur elle mais, qui refuserait un repas gratuit ? L'auberge n'était pas bien loin. Elle resta silencieuse, avançant rapidement en direction de l'endroit qui apparaissait devant eux, pullulant d'êtres qui entraient et sortaient. Ashe soupira mentalement, comprenant que ce serait bruyant, ennuyant, elle qui appréciait un certain calme, supportant relativement mal la présence d'Hommes complètement saouls. Ils entrèrent et la blonde se dirigea vers le comptoir afin d'y prendre place, asseyant son immense corps sur l'un des tabourets fait de bois sombre. L'endroit était effectivement bruyant, ça hurlait de rire par-ci, ça gueulait par là, certains semblaient déjà prêt à se briser la mâchoire dans un combat des plus épiques. La supernova détourna ses prunelles verdoyantes en direction de Hayate Nishima, l'observa un fugace instant. D'un geste de la main, elle montra l'aubergiste, les bouteilles présentées derrière lui et un plat chaud, qui allait être servit, afin de lui faire comprendre qu'il pouvait se faire plaisir.

« Ce que tu veux. »

Déclara t-elle de sa voix légèrement craquée à cause de sa tendance à éviter de s'exprimer oralement. Ashe ne demanda qu'un verre d'eau, n'appréciant pas forcément l'alcool et n'ayant aucunement faim pour le moment. Sortant son carnet, s'emparant d'un stylo qui traînait sur le comptoir, elle s'appliqua à écrire dessus quelques mots destinés à son acolyte du jour. Sans un mot, sans presque un regard, elle fit glisser le carnet jusqu'à lui. « Que fais-tu ici ? »
Simple, bref, clair. Ce n'est pas comme si cela importait véritablement à Ashe mais, disons qu'elle avait encore du mal à croire que ce Hayate avait vingt années derrière lui. Peut-être un adolescent qui voulait paraître plus grand, qui sait ? Ainsi, la pirate préférait le surveiller un peu, du moins, jusqu'à qu'elle ne déniche un bateau pour la mener à North Blue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Veuillez embrasser la mariée [Ft. Ashe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Inutile] Topic des hommes mariés ou en couple
» [TERMINÉ ] Episode n°3 : Parler, soigner, embrasser [ A & P ]
» mariage de ashe
» Ashe Freljord
» Fin du rp : Qu'attends-tu pour m'embrasser bordel ? {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Sur les mers de South blue-