Partagez | 
 

 Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gouvernement
Hercules
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Dorikis : 2450
MessageSujet: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Jeu 14 Juil - 0:27


Avec Raiden Sledge


Les deux griffus et le singe...
Hercules était assis à l'arrière du bateau, fixant l'océan sans bouger. Il était comme ça depuis le début du voyage, ce qui faisait quand même un bout de temps. Une poignée d'agents avaient été dépêchés pour le mener à bon port, ils ne lui serviraient à rien en combat. Ces agents l'observaient du coin de l’œil de temps en temps, et se demandaient ce que le membre du CP9 était en train de faire. D'après certains, il se préparait mentalement pour la mission qui lui avait été donné, pour d'autres il visualisait l'endroit vers lequel ils se dirigeaient. En réalité, Hercules ne faisait aucune de ces choses, en réalité Hercules...dormait. En effet, il s'endormait debout, et les yeux ouverts. Après tout c'était normal, s'il ne suivait pas les règles logiques quand il agissait  ou parlait, pourquoi pas faire de même dans son sommeil ?

Pourtant bien des agents sur ce navire ne pouvaient fermer l’œil même s'ils l'avaient voulu, et ce pour une bonne raison. Le nom de cette raison ? Berric, dit « Les griffes d'acier », un redoutable pirate du rang de Supernova, primé à 121 000 000 de Berrys, et qui s'était un peu trop fait remarquer ces derniers temps, faisant de lui quelqu'un qui pourrait bientôt devenir une menace sérieuse pour l'ordre instauré par le gouvernement. Par conséquent, les supérieurs du Terminator ne voulaient ni plus ni moins que l'anéantir, sans que ça tourne à un combat qui pourrait impliquer des civils, ou qui pourrait être vu par ceux-ci, donc pas de Marine.
Ils décidèrent donc de donner cette tâche au Cipher Pol secret spécialisé dans le meurtre, le n°9, plus spécialement à sa future machine à tuer parfaite : Hercules.

Ils savaient qu'il n'était pas le plus discret, mais c'était le plus fort, et quoiqu'on pense de son attitude, c'était un bon assassin. Il lui a à peine suffit de se saisir de l'avis de recherche de sa cible pour sauter sur un bateau, de toute façon, s'il serait rester à demander plus d'informations, il ne les aurait pas compris et aurait fini par donner une migraine à ses supérieurs.

Spoiler:
 

Aux dernières nouvelles, Berric se dirigeait vers l'île préhistorique de Little Garden, ce fut donc là que le navire du gouvernement amarra. A la seconde où le bateau cessa de bouger, Hercules sauta de celui-ci, s'étant réveillé en sursaut mais déjà prêt à démembrer du pirate.
Il regarda un à un le peu d'agents qui avaient navigué avec lui et leur dit sans aucune émotion :

-Vous ne venez pas.

C'était complètement inutile de leur avoir dit ça. Ils savaient que leur seule mission était de le conduire ici, et de l'attendre pour le ramener, mais quand il croit que c'est important, Hercules parle pour ne rien dire.

Tout de suite après avoir prononcé ces mots, il se retourna et s'engouffra dans l'immense forêt juste devant eux. Là, alors qu'il venait juste de disparaître de la vue de ses navigateurs, il tomba nez à nez face à ce qui semblait être un dinosaure. Hercules n'aurait su nommer l'espèce exacte, mais ça n'avait pas d'importance, car le dino l'attaqua, ce qui signa son arrêt de mort. Hercules esquiva ce qui se voulait être un piétinement, et utilisa le Geppou pour se retrouver face au long cou de la bête, avant de trancher le dit cou à l'aide d'un Rankyaku bien placé. Un gerbe de sang plus tard, l'animal était couché sur le côté, mort. Sa chute avait provoqué un mini-séisme qui devait être inhabituel dans cette zone, car à peine quelques secondes plus tard, un groupe d'hommes arriva en courant, armes en mains. Leurs caractéristiques physiques auraient fait comprendre à n'importe qui que c'était l'équipage de Berric, ce qui faisaient donc d'eux la cible du Terminator.

Mais ce dernier n'était pas n'importe qui. Il était pire, et n'avait donc pas compris cela. Enfin, pas encore...
Les membres de l'équipage du Supernova commencèrent à se lancer des répliques cinglantes entre eux, commentant la mort du dinosaure et le physique d'Hercules. Finalement, ils se moquèrent simplement, essayant de déstabiliser l'agent de la manière la plus puérile et agaçante possible. Ce qu'ils ne savaient pas, c'était qu'aucun mots qu'ils pouvaient prononcer allaient affecter Hercules.

Pour tout dire, il ne les avaient même pas remarqué. Pendant qu'ils parlaient, qu'ils essayaient de l'intimider, lui tournait autour du cadavre de la bête, en observant les alentours.
Ayant fini par en avoir assez son comportement, un des pirates s'approcha de lui et tenta de lui donner un coup de sabre.
Par réflexe, l'agent du CP9 saisit le bras de son agresseur et fixa, avant de regarder tous ses collègues. Ils venaient de réaliser qu'ils étaient là.

-C'est à moi que vous parliez... dit-il avant de tordre le bras qu'il avait dans la main, le brisant sans difficultés et provoquant des cris de douleurs qui résonnèrent dans la forêt. Pourquoi ? Ajouta-t-il distraitement.

Quelques secondes de silence suivirent, les pirates étant choqués de ce qui venait de se passer. Après ces quelques secondes, un cri surgit, venant d'un pirate qui voulait vraisemblablement se motiver, et ses compagnons avec.

-Equipage des Griffes d'Acier...On attaque !

Là, Hercules fit les yeux ronds. Il venait de comprendre. Ils étaient les ennemis !

Sans même réfléchir une seconde, il donna un coup de poing qui écrasa littéralement la face de celui qui avait crié, à la suite de quoi il fit la même chose à tous ceux qui étaient assez idiots pour s'approcher de lui. Au bout de quelques secondes, il se fit toucher. Un des pirates déchira le bas de son pantalon. Cela rappela à Hercules qu'il pouvait être plus efficace que ça.
C'est difficile à croire, mais distrait comme il était, il n'avait même pas pensé à utiliser le Rokushiki sur eux.

Il fit une pause, éjectant tous ceux qui étaient un peu trop près de lui.

-C'est étrange, depuis que je suis arrivé sur cette île je n'ai pas arrêté de me faire agresser. Peut être que c'est pour ça qu'on m'a envoyé ici. pour me faire attaquer sans cesse. mais ce n'est pas normal. Ce qui est normal, c'est que moi je vous attaque. C'est ce que je suis en train de faire d'ailleurs, mais je ne le fais pas bien. Pourquoi ? Ça doit être à cause de vous. D'ailleurs, pourquoi vous êtes venus ici ? Vous n'êtes pas normaux...

Un nouveau silence suivit, puis fut de nouveau brisé.

-Mais...qu'est-ce que tu racontes, enfoiré ?! lança-t-il, sidéré.

Le Terminator haussa les épaules, et termina son massacre.

Après s'être occupé de celui qui avait déchiré son uniforme, il ne suffit que de quelques secondes, et d'une combinaison maladroite, bien qu'efficace, du Soru et du Shigan, pour que la troupe qui l'avait accueillie sur cette île soit vaincue.
Mais ils ne valaient rien comparé à leur capitaine, et ça Hercules ne le comprit que lorsqu'il se fit éjecter une dizaine de mètres vers l'avant, s'étant fait attaquer dans le dos mais n'ayant aucune idée de la nature de l'attaque.

-Je savais bien que j'avais entendu des cris...Héhé, je pense qu'aujourd'hui je vais passer une bonne journée... annonça l'homme portant le surnom « Les griffes d'acier », avant d'éclater de rire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Jeu 14 Juil - 17:38

Grand Line ! Raiden avait enfin été autorisé à se diriger là bas. Cette mer de tous les dangers l'intéressait fortement, car danger signifiait combat. Après qu'on l'eut obligé à passer par Red Line, tel un pirate, ou plutôt qu'il eut décidé d'y passer afin d'avoir cette expérience semblant difficile, ses hommes avaient fait un bon boulot de navigation afin d'atteindre ces lieux. Le premier passage sur une île ou rien ne se passa de bien distrayant amena le colonel à se demander s'il n'y avait pas une erreur de parcours, mais rapidement la technologie du Log Pose leur trouva un nouvel endroit à atteindre. Enfin, l'équipage du Raid ne suivit pas cette direction étant donné qu'ils tombèrent sur quelque chose de bien plus intéressant.

La journée avançait péniblement sous un soleil de plomb, tant et si bien que l'être aux commandes du Navire avait quitté le trône qu'il avait érigé au sein de son bâtiment. Lui qui pourtant était habitué à vivre sous une chaleur comme celle-ci, il n'arrivait pas à supporter ces températures. Toutefois, alors qu'il faisait un tour en constatant que ses soldats étaient tous en train de tenter de se protéger de la chaleur et de se désaltérer, la météo devint capricieuse. Une averse d'une pluie glacée arriva sans crier gare. Prenant une mine lassée, le possesseur de fruit du démon retourna à sa place quand un vent violent frappait les voiles du navire. Il alla aider son équipage afin de remonter celle-ci, n'hésitant pas à utiliser ses capacités d'homme singe ainsi que sa force afin de grimper au mat et replier les voiles dans un temps record.

La pluie s'arrêta comme elle était venu, laissant place à une forte brume, causée sûrement pas la différence soudaine de chaleur. Ses hommes, et Raiden lui-même, ne voyait rien à plusieurs mètres. Les autres sens n'étaient cependant pas réprimé par ce phénomène météorologique. Et l'ouïe des membres de l'équipage leur indiquait qu'il y avait du monde pas loin. Des bruits d'appel à l'aide, de protestation et d'énervement se faisaient entendre au loin. Se dirigeant dans cette direction, les Marines se tenaient prêt, suivant les ordres d'entrée en position de combat que venait de transmettre Erd, le second de l'équipage. On était jamais trop prudent. Aux aguets, ils attendaient paisiblement que la brume disparaissent. Une fois cela fait, Raiden hurla un ordre :

« TIREZ MOI SUR CES MERDES ! »

Le colonel, longue vue à la main, avait repéré un Jolly Roger sur ce navire. Se positionnant à l'avant du bateau alors que les coups de canons retentissaient, sa longue vue avait été récupérée par son médecin, qui vint alors vers lui, un large bloc-note à la main.


« Berric, Griffes D'acier. En tout cas c'est son Jolly Roger. 121 000 000 de Prime. »
Spoiler:
 

« Hum... C'est un peu trop, on serait repéré si une si grosse prime disparaissait. Il a des lieutenants ? »



« Oui, deux Borz et Mistos, 23 et 16 millions de primes. »
Spoiler:
 


« Hum... Ces deux là, ça le fera. Plus qu'à les poursuivre. »


La course poursuite entre les deux équipages commença alors, durant presque toute la journée, sans que les coups de canons soient interrompit, puis le temps se gâta à nouveau, et l'équipage de la marine perdit ses futures victimes. Mais ce n'était que partie remise. S'ils avaient suivit le chemin de leur log pose, ils étaient très certainement partis dans la même direction que Le Raid.
Ainsi notre colosse prit la responsabilité de suivre l'équipage de ce Berric, jusqu'à ce que la météo se stabilise et qu'une île fut visible. Ne pouvant trop s'approcher, les membres de l'équipage prirent quelques barques.
Raiden de son côté utilisait son Geppou et son Soru afin de rejoindre la terre ferme au plus vite. En sachant que s'il se plantait, il coulerait.

Continuant ses pas rapides dans les airs, le possesseur du fruit du démon cherchait ses cibles, mais il ne voyait rien. Excepté le bateau des pirates, partiellement caché, et d'un bateau qui semblait appartenir au gouvernement. Intriguant, mais la masse de muscles s'en moquait éperdument, tout ce qu'il l'intéressait pour le moment était de trouver ses cibles. Ce Bors, ce Mistos, et bien évidemment le capitaine de l'équipage, pour le combat. Il aperçu alors les traces d'un combat et se laissa alors tombé lourdement près de cette zone, dans un grand fracas.

Le karatéka, atterrit sur ses pieds, avança vers cette zone alors que d'autres cris étaient entendus, sûrement les pirates qui voulaient s'approcher eux aussi.

« Tu croyais t'être échappé de cette course poursuite Berric ? HAHAHA ! Viens te... C'est qui lui ? »

Raiden avait en face de lui le pirate et un ennemi d'origine inconnu. A ce même moment Berric tourna son regard en direction de l'inconnu. Ce fut là que le colonel de la Marine attaqua, sans crier gare, utilisant un saut puissant mêlé à un mawashigeri afin de frapper le pirate, qui répondit rapidement en contra ce coup de pied et frappant la masse de muscle de ses griffes. Sans conséquences, fort heureusement. Quoi qu'une légère entaille commençait à saigner au niveau de la poitrine du colosse.


Dernière édition par Raiden le Sam 16 Juil - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Gouvernement
Hercules
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Dorikis : 2450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Ven 15 Juil - 23:35


Avec Raiden Sledge


Les deux griffus et le singe...
Hercules avait pris quelques secondes à se relever, le choc avait été brutal. Il n'était pas blessé, mais on l'avait prit par surprise, il lui fallait un petit moment pour recoller ses morceaux. Pendant qu'il se redressait, il entendit un son tumultueux, comme quelque chose de lourd qui atterrissait. Ni lui, ni le Supernova, dont Hercules avait oublié l'existence à ce moment là, ne bougèrent jusqu'à ce que la source du son se montra. C'était une sorte d'homme bête en kimono, et vraisemblablement doté d'un caractère des plus belliqueux. En effet, à peine arrivé qu'il sauta à la gorge de Berric, rappelant par la même occasion son existence à Hercules. C'était comme s'il se rappelait de sa mission, et comme si c'était le plus normal du monde de l'avoir oublié.

Alors que le nouvel arrivant et que le pirate commençaient à brièvement se chamailler, résultant une poitrine en sang du côté de l'homme bête, Hercules ne bougea pas, les fixant avec son air stoïque habituel. Soudain, il prit la parole.

-Je suis Hercules, le Terminator. Je suis un humain modifié par le gouvernement mondial pour être l'assassin parfait. J'ai des griffes. Dit-il d'un ton monotone en levant la main droite comme pour saluer, mais d'une manière des moins naturelle, et toujours avec un visage sans émotions apparentes.

On pourrait se demander pourquoi se présentait-il ainsi, sans raison. Et bien, dans son illogique sagesse, Hercules jugea bon de répondre à la question du combattant en kimono avant tout. Oui oui, sa question. « C'est qui lui ? » avait-il prononcé alors qu'il venait d'arriver.
Pour Hercules, dont le cerveau avait été modifié à jamais, pour le pire, il éait impératif de répondre à cette question avant de faire quoi que ce soit d'autre. Là où n'importe quel autre agent, même moins compétent, se serait déjà lancé dans la bataille, le Terminator...fait n'importe quoi.

Mais ce n'était qu'une question de temps avant que même lui en comprenne qu'il fallait qu'il se bouge, et vite.


…Juste, quelques secondes...

-Cet homme saigne. Déclara-t-il en baissant son bras...et en sortant ses griffes.

Sa mission en débarquant sur cette île préhistorique était de tuer Berric aux griffes d'acier et son équipage, et il allait enfin commencer à s'exécuter. La portion d'équipage qu'il avait massacré plus tôt ne comptait pas.
C'est donc ainsi, en ayant les paramètres de sa mission en tête, qu'il fonça sur le pirate aux 121 millions, prêt à lui montrer ce qu'étaient de vraies griffes. Hercules allait lui donner de quoi regretter son surnom avec sa technique « Killer Sprint ». Cette dernière était simple mais il ne fallait en rien la sous estimer. Pour l'exécuter, Hercules fonce sur son adversaires à toute vitesse pour lui asséner deux rapides, mais puissants coups de griffes, à la suite de quoi l'ennemi du Terminator s'écroule, ensanglanté.

Mais bizarrement, là, personne ne s'écroula. Au lieu de ça, Hercules fut...bloqué. Oui, bloqué serait le mot exact. Alors qu'il s'apprêtait à balafrer la peau de Berric, ce dernier para les griffes de l'agent du CP9 avec ses propres lames intégrées, et se contenta ensuite de saisir ses poignets pour lui porter de violents coups de genoux dans l'estomac. Le tout avec une facilité déconcertante. Après que l'humain modifié ait fini par cracher à cause de la puissance des coups reçus, Berric le lança une nouvelle fois une dizaine de mètres plus loin. Cette fois, Hercules put se réceptionner sur ses pieds, mais la douleur était vive.

Voilà qui était inattendu, Berric était fort. Très fort ! Plus fort que le Terminator du gouvernement...C'était une évidence, mais malgré cela, la différence de niveau n'apparaissait pas à Hercules, il n'avait même pas compris, dans son petit monde absurde qui est le sien, qu'il venait de se faire laminer, pour lui ce n'était que le début d'un combat intéressant. Ç’aurait pu être là des pensées d'optimistes, mais dans cette situation, c'était juste les pensées d'un être déconnecté du monde réel.
Après avoir profité d'une rapide quinte de toux, Hercules secoua la tête, comme pour faire revenir sa moue sas émotions, et commença déjà à préparer sa prochaine attaque. Pour cela, il lança un simple Rankyaku dans la direction de Berric, avant de prendre de l'altitude avec le Geppou. Le pirate para facilement la première attaque, c'était prévisible, mais elle n’avait été lancée que pour l'occuper afin de minimiser ses chances d'esquives pour ce qui allait suivre.

Après être monté d'assez de mètres vers le haut, Hercules fit un dernier petit saut, prononça le mot « Tekkai », et plongea en direction de sa cible, griffes en avant. Puissant ou pas, Berric allait devoir faire de son mieux pour encaisser l'attaque nommée « Killer Meteor »...

Ayant déjà commencé à maladroitement enchaîner les combos, Hercules avait oublié, quelle surprise, qu'il n'était pas seul à combattre ce Supernova...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Sam 16 Juil - 21:14

Le colossal membre de la Marine était légèrement blessé, bien que du sang coulait de son torse, ce n'était rien pour lui. Mais c'était un grand bonus, sa colère augmentait, et son envie de défoncer son adversaire était encore plus forte. Il se concentrait afin de riposter quand il eut la réponse de l'inconnu. Hercules donc, un agent du gouvernement. Cela expliquait la présence de cet autre navire, mais le possesseur de Fruit du démon s'en moquait éperdument de sa provenance à ce gus. La seule chose intéressante à ce moment était de vaincre ce pirate afin de monter sa renommée et ainsi attirer à lui les gens puissants. Plus Raiden était connu, plus il aurait d'ennemi à combattre. C'était son idée.

Puis celui qui se désignait comme étant un assassin du gouvernement eut une réplique pour le moins intéressante. Cet homme saigne.
Notre quidam de deux mètres soixante six, qui jusque là était en posture de défense, relâcha toute son attention en regardant ce demeuré qu'il avait devant lui, le désignant de ses deux bras, il voulait protester, l'engueuler. Néanmoins le visage perdu, sans émotions, ce type ne semblait même pas se rendre compte d'être bête. Des griffes sortirent soudainement de ses poings, ce qui amena une petite surprise dans le regard du karatéka. C'était la réunion des gonzesses et leurs grands ongles aujourd'hui. Il manquait plus que quelqu'un amène le vernis, une table et du thé, et c'était parti pour un brin de causette.

Observant ses deux adversaires, car oui notre protagoniste considérait l'agent comme un adversaire, il put voir que Berric était lui aussi étonné. Les deux êtres aux doigts crochus commencèrent alors à se battre, l'avantage venant rapidement pour le pirate, qui laissait un Agent du gouvernement surpris s'envoler un peu plus loin. Un plan semblait pourtant avoir été échafaudé dans sa petite tête puisqu'il enchaînait un coup avant de déguerpir pour mieux réattaquer. L'observateur n'avait pas cherché plus loin quand il vit la première attaque de Hercules, il attaquait aussi. Mais pas de manière conventionnelle. Il était persuadé que ces griffes pouvaient être une gêne. Un combat contre des armes étaient toujours délicat, mais quand il tombait contre un type qui avait des doigts de 50 centimètres convertis en griffes, ça aidait encore moins. Cela devait gêner pour refermer ses poings, mais être très pratique quand ça grattait l'entre deux fesses.

Il était de nouveau dans une position de garde, profitant que le pirate soit dans situation défensive pour mieux le défoncer, Raiden venait de joindre ses mains afin d'y concentrer de la chaleur. Il concentrait ce qu'il pouvait et relâcha soudainement un vague de force légèrement chaude contre le primé, ce qui assénait un large coup de poing. Cette technique, Raiden l’exécuta en beuglant un « HADDOKEN ».
Tout ne se passa pas comme prévu, c'était même évident. Le coup du Colonel était parti sur le gouvernemental qui tombait du ciel. Un bon timing dans ces deux attaques, permettant au pirate expérimenté d'esquiver partiellement. Il avait été touché, du sang coulant de son épaule.

C'était le moment pour enchaîner les coups, cet adversaire était puissant, notre olibrius le savait très bien. Il bondit alors dans la direction du scélérat en lui souhaitant le bonjour d'un puissant coup de poing, qu'il détourné d'un coup de griffe, laissant à nouveau des marques sur le corps du karatéka.
Ce dernier semblait s'énerver de plus en plus, il revint en arrière et attaque aussi vite en enchaînant un Soru avec un Break Down, sa technique permettant de briser une garde. Ses paumes frappés l'une contre l'autre, il les avait rapidement séparée pour écarter les bras de l'adversaire qui était maintenant dans une position un peu plus délicate. Parfait !
Le colosse utilisa alors un Geppou pour relevé ses genoux en direction de la poitrine de l'ennemi du gouvernement qui tomba en arrière, éjecté contre un arbre.

« Bande de petites merdes,  vous savez pas à qui vous vous frottez là ! »

L'attaque n'avait pas été assez puissante, bien que le brigand se relevait avec un peu de mal. Raiden n'avait pas spécialement fait attention à ce que faisait Hercules, ni ce que son attaque loupée lui avait causé comme dommage, et très franchement, il s'en moquait. Ses yeux étaient uniquement concentré sur le pirate, un regard de folie s'échappait de ses yeux complètement rouges, se mêlant parfaitement avec son sourire carnassier. Le pirate lui, était prêt à attaquer de manière plus sérieuse, et venait à l'encontre de ses deux adversaires.
Raiden était pas loin de se transformer en forme hybride, pour pimenter le combat le plus possible, et afin de le remporter. Il n'avait pas envie de perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Gouvernement
Hercules
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Dorikis : 2450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Lun 18 Juil - 2:42


Avec Raiden Sledge


Les deux griffus et le singe...
-Il saigne encore. C'est bizarre. Lança Hercules alors qu'il s'était écrasé contre un arbre.

Apparemment, le nouvel arrivant était tout sauf amical, et même si son objectif était de vaincre Berric, il se fichait de la manière et de ce qui serait sur son chemin, ça c'était sûr. Hercules venait de subir les effets de ce comportement belliqueux. En effet, alors qu'il retombait en direction de Berric, il se fit éjecter de sa trajectoire par une sorte de projection d'air à température élevée. Il n'avait pu que toucher du bout des griffes sa cible, qui elle avait été bien blessée par l'attaque de l'homme bête.

Hercules, lui, n'avait subi aucun dommage, de par le fait que son Tekkai était activé. Et si Hercules maîtrisait bien une technique du Rokushiki, c'était le Tekkai. Ça l'aidait beaucoup, puisque la plupart du temps il se mettait dans des situations où son corps devait se protéger lui même, son esprit n'étant pas apte à le faire. Après avoir vu un nouvel échange de coups entre l'homme bête et le pirate griffu, et comme pour prouver sa maîtrise du Tekkai, le Terminator se releva, sans avoir à le désactiver.
En réalité, il ne voulait pas prouver quoi que ce soit, il n'avait juste pas pensé à arrêter sa technique.

Ayant d'abord du mal à avancer, pour les deux premiers pas, résultat de l'attaque de l'homme bête, Hercules s'adapta et se retrouva vite à courir en direction du pirate, Tekkai activé et griffes sorties. Il prépara un simple coup de griffe, avant d'enfin se rendre compte qu'il était en mode « Walking Tekkai ». Il opta donc pour une autre technique d'attaque.
Il arriva à bonne distance alors même que le Supernova avait fini de l'insulter, lui et le karatéka ensanglanté, cela lui permit de frapper alors que la garde de son ennemi était baissée.

-Je ne sais pas pour ce monsieur, mais je vous assure que je ne suis pas une crotte. Déclara le Terminator le plus sereinement du monde, et avant d'asséner un coup de poing dévastateur à Berric, qui l'envoya en direction de l'homme bête.

Lorsque le poing d'Hercules frappa le flanc du pirate, ce dernier ressentit l'effet de la force physique surhumaine de l'agent du gouvernement, couplé à celui d'un corps d'acier, ainsi qu'à trois griffes métalliques qui pénétrèrent facilement la peau de son adversaire. Ce dernier venait de goûter au « Walking Tekkai : Killer Punch ».
Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la réplique d'Hercules ne résultait pas du sentiment d'être insulté, puisque l'agent ne peut rien ressentir, mais bel et bien d'une volonté de corriger Berric en lui assurant qu'il ne provenait pas d'une défécation. Aussi bizarre que cela puisse paraître, Hercules ne percevait réellement pas le concept d'insulte, et ne pouvait donc pas répliquer.
Pour le fait d'avoir envoyé Berric en direction du colosse rouge, c'est le même principe, Hercules ne pouvait physiquement, et psychiquement, ressentir de la rancœur envers lui pour ce qu'il avait fait plus tôt.

Ainsi, à la suite de son attaque, Hercules désactiva son Tekkai, et utilisa le Kamisori, fusion du Geppou et du Soru, pour foncer dans l'écran de poussière qu'il créa, afin d'attaquer une nouvelle fois Berric. Ce dernier venait de se relever, ce qu'il fit malheureusement avec beaucoup de facilité, même s'il prit un peu de temps pour le faire. Temps qui permit à Hercules, de par sa technique de rapidité, d'attaquer de nouveau. Cette fois il utilisa sa force décuplée pour asséner un violent coup de pied retourné en plein dans l'épaule déjà blessée du pirate, ce qui fit grogner ce dernier, mais rien de plus. Peut être que si Hercules avait réactivé son Tekkai...Mais il était trop tard pour penser cela, bien que l'agent ne le pensa pas du tout. Au lieu de ça, il enchaîna avec un Shigan, certain de toucher l'épaule ensanglantée de sa cible une nouvelle fois. Malheureusement, son doigt fut une nouvelle fois bloquée par les griffes d'acier du criminel. Sans perdre de temps, mais sans en prendre pour réfléchir, Hercules enchaîna ensuite avec, encore une fois, un coup de pied dans l'épaule. Ça a déjà été fait, et cette fois Berric ne fut pas surpris, saisissant la jambe du Terminator avec une facilité déconcertante. Là où seulement son uniforme était déchirée, Hercules voyait maintenant sa chair subir le même sort, s'arrachant sous les doigts tranchants du pirate. Ce dernier souriait de manière sadique.
Là, Hercules remarqua quelque chose : son adversaire avait maintenant trois plaies, au niveau des côtes, qui saignaient abondement, résultat du « Killer Punch ».

-Vous saignez aussi. Dit Hercules le plus naturellement du monde.

-Enfoiré, tu fais encore le malin. Tu disais quoi par rapport au fait de pas être une sale merde, tout à l'heure ?! Lança-t-il férocement, tout en préparant une attaque.

Hercules n'avait maintenant d'autres choix que d'en venir à la même conclusion que l'homme bête plus tôt : Berric était maintenant prêt à attaquer sérieusement, et cette griffe se dirigeant rapidement en direction de la poitrine du Terminator le prouvait.

L'agent était piégé, et si rien ne se passait du côté du colosse rouge, il allait toujours pouvoir mettre en marche son « activation »...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Jeu 21 Juil - 14:47

La situation n'était pas idéale face à ce puissant adversaire, mais cela motivait notre monstre au point qu'il était déjà devenu plus fort rien que d'y penser. Raiden ne prit pas la peine de répondre à la provocation, contrairement à l'agent qui semblait complètement à côté de ses pompes. Toutefois il montrait qu'il savait se battre, il réussi miraculeusement à frapper Berric, lui causant d'important dégâts, ce qui pouvait être une bonne chose pour la suite du combat, et ce, même si le colonel n'aimait pas se battre face à un ennemi qu'il n'avait pas diminué lui même.
Mais bien que Berric était blessé, il était parvenu finalement à maîtriser son assaillant justicier.

Les deux personnages s'échangèrent quelques mots, oubliant presque la présence du mastodonte qui était avec eux. Comment pouvait-on oublier qu'il était là, d'autant qu'il venait de prendre une forme de singe hybride, le laissant mesurer plus que cinq mètres de haut, ses muscles étaient beaucoup plus gros qu'ils ne l'étaient déjà avant, à la différence qu'ils étaient recouvert de poils. Il avait l'allure d'un dieu singe bodybuildé à bloc. Il se remit en position afin de se propulser vers le pirate à l'aide de ses jambes puissantes, couplées à son Soru. Son bond fut bien plus puissant qu'il ne l'était précédemment, et il arrivait si rapidement sur Berric que celui-ci ne put le contrer uniquement qu'avec sa main gauche.
Son bras pendait sur le côté, l'instant d'après, dans un immense cri de douleur. Le coup de tampon de l'immense main de l'homme-singe géant venait tout simplement de lui briser le bras, et ses griffes.

Mais le cri avait avertis les collègues du Capitaine pirate qui tentait de s'écarter de ce combat.
Sur de nombreux points de vue cet homme était plus fort que Raiden, mais face à un tel colosse, une seconde d'inattention pouvait être largement fatale. Le fait qu'il ait réussi à contrer partiellement l'attaque montrait une certaine expérience chez Berric, ça lui apprendra à ne pas faire attention à tous ses adversaires dans un combat. Sa confiance en lui devait être assez haute pour avoir oublié cet homme.

« Bon ! Vous êtes qui vous deux ? »

« Raiden, Colonel de la Marine, détenteur du fruit du singe et je deviendrais l'homme le plus fort du monde. »

Aucune gêne concernant ses ambitions, le Marine enchaîna même :

« J'ai besoin de Borz et Mistos afin de me servir de leurs primes quand j'en aurai besoin. En attendant, je vais t'éliminer pour avoir osé croisé mon chemin. Pour l'agent, je verrai ce que je fais de lui après. »

Un escargophone se mit à sonner pile au moment où notre singe géant venait de finir de parler, il n'écouta pas alors s'il avait une réponse, ni même si Hercules avait parlé, il se contenta simplement d'écouter ce que son lieutenant avait à dire. Visiblement les deux autres primés arrivaient sur leur position, les membres de l'équipage du Raid aux trousses.
C'était une bonne chose, cela permettait de réunir tous les indésirables au même endroit afin de les éliminer d'un coup. Coupant la conversation le géant regarda ses plaies qui le gênait légèrement, mais il avait vu pire. Il se mit donc en position de garde karaté sous sa forme hybride et regarda son adversaire manchot qui sans attendre lui fonçait déjà dessus, les griffes en avant.

Les doigts crochus s'approchèrent rapidement du colosse qui allaient les contrer assez facilement, mais c'était évidement une feinte qu'il n'avait pas compris. Jusqu'à ce qu'un pied vienne lui frapper la gorge, le faisant tomber à la renverse malgré sa masse et ses muscles puissants.
L'assaillant avait profité de cet appui pour foncer à une vitesse prodigieuse, rivalisant facilement avec un Soru pour foncer sur le dénommé Hercules pour le frapper plusieurs fois à nouveau. Si les deux membres du gouvernement mondiale ne s'alliaient pas dans ce combat, ils pouvaient au moins fatiguer cet homme pour le vaincre.
Mais Berric avait sûrement entendu la conversation de l'escargophone puisqu'il essayait maintenant de gagner du temps, espérant que ses hommes lui soient d'une quelconque aide, d'après ce que pensait le singe.

Se relevant après avoir récupérer son souffle, la colère de Raiden ne faisait qu'augmenter, mais il n'eut le temps de réfléchir quand un poignard lancé par le griffu arrivait entre ses yeux. Il eut le temps de l'esquiver grâce à son agilité qui lui permit d'effectuer un bond en arrière d'une incroyable souplesse. Néanmoins, il ne put éviter une nouvelle entaille, plus gênante cette fois-ci. Du sang coulait dans ses yeux, l'obligeant à les fermer, s'essuyer, les ouvrir, pour les refermer.
Il prit alors sa ceinture qu'il serra assez fort sur son front pour éviter ce désagrément, sans se soucier de ce que faisaient les deux autres griffus.

En parallèle il entendait des voix et cris de plus en plus proches, signe que les autres pirates arrivaient dans le coin. Et ce fut rapidement le cas quand Mistos et Borz arrivèrent en première ligne. Ces deux olibrius étaient peut être plus faibles que leur capitaine, Raiden les évaluant à un niveau proche de celui de son propre Lieutenant, ils étaient une menace.
A trois contre deux le combat serait moins équilibré, d'autant qu'ils devaient être tous habitués à se battre ensemble. Erd pouvait bien sûr aider son colonel, mais ce n'était pas dans la politique de l'équipage, et l'homme-singe refuserait cette possibilité. Il allait falloir rapidement finir ce combat pour en commencer un autre, mais allaient ils réellement pouvoir le faire ? En forme hybride Raiden était plus puissant, mais même ainsi il n'avait réussi à se défaire du Pirate, et pas question de se transformer complètement en Gorille. Sa force destructrice serait immense, mais ça compliquerait les choses. Quoi qu'il avait juste à marcher sur son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Gouvernement
Hercules
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Dorikis : 2450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Mer 27 Juil - 4:30


Avec Raiden Sledge


Les deux griffus et le singe...
Berric avait Hercules à sa merci . Après avoir réussi à le toucher et à le blesser, il était maintenant prisonnier de son étreinte, sur le point de subir une attaque mortelle. Mais quelqu'un, ou plutôt quelque chose, vint à son secours. C'était loin d'être son intention, mais le Marine qui était en train de se présenter avait sauvé la mise à l'agent du CP9. Il semblait avoir changé, physiquement, adoptant une apparence encore plus simiesque que celle qu'il possédait déjà, mais qui ne changeait rien à son effet impressionnant. Hercules cligna des yeux plusieurs fois, en restant immobile, alors qu'un échange de coups s'engagea entre Berric et Raiden. Ce dernier venait de recevoir un appel d'un de ses collègues, l'avertissant de la venue des lieutenants du capitaine pirate. Hercules avait entendu, et bien qu'il prit l'information en compte, il ne s'y attarda pas plus que ça. La mission qu'on lui avait donné était certes d'assassiner tout l'équipage pirate, mais il y avait un ordre de priorité : le cadavre du Supernova, avant le cadavre de ses sous-fifres. Ça, même Hercules le comprenait, c'était dire.

Alors qu'il voulut s'engager dans la mêlée à nouveau, Hercules sentit une douleur importante au bas de sa jambe : là où Berric l'avait lacéré. Ça n'était pas une blessure importante, mais l'esprit étourdi du Terminator avait fait qu'elle l'avait surprit malgré tout. C'est ce moment là que choisit « Les griffes d'acier » pour revenir à la charge. Hercules n'avait pas vu qu'il avait réussi à mettre à terre le mastodonte poilu, et sa réaction à l'attaque résultait de ses réflexes purs. Du barrage de coups que Berric voulait asséner à Hercules avec ses cinq griffes valables, l'agent échoua à n'en esquiver qu'un, à l'aide de la technique Kami-E. Il utilisa sa souplesse d'artiste martial surhumain pour zigzaguer entre tous les coups de griffes, sauf le dernier, et il n'était pas des moindres. Peut être que s’il n'avait pas été surpris par sa blessure à la jambe, Hercules aurait pu tout esquiver, peut être pas. Ce qui était sûr, c'était qu'il se retrouvait maintenant éjecter 5 mètres plus loin, avec cinq profondes entailles sur le torse. Du sang s'échappa de sa bouche alors qu'il heurta une quelconque surface.

Il se releva aussi vite qu'il put, ce qui était plusieurs secondes plus tard, alors qu'il assista à la scène qui obligea Raiden à se couvrir le front. Yeux plissés, main sur la poitrine, Hercules n'était même pas en train de se questionner sur ce qui était en train de se passer. Il n'avait pas le temps. Avançant doucement en direction de Berric, qui l'avait remarqué et commençait à se moquer de lui, Hercules comprit qu'il était temps pour lui de passer à la vitesse supérieure. Il devait s'activer s'il voulait avoir une chance de vaincre ce pirate et de remplir sa mission. Continuant sa marche lente, et ne craignant pas la venue de son adversaire, l'agent du gouvernement passa sa main derrière sa nuque, attrapa son masque, rétracta ses griffes, et l'enfila. Après avoir lancé la réplique suivante sur un ton sinistre, le Terminator s' "activa".

-Tu m'obliges à me taire... lança-t-il, informant quiconque l'écoutait de sa future attitude taciturne.

La seconde d'après, à l'aide du Kamisori, il se retrouvait juste en face de Berric, le surprenant. Il ne perdit pas de temps pour passer à l'offensive puisqu'il asséna un coup de poing dévastateur au pirate, en plein dans la face. La puissance développée fut telle qu'il s'envola dans un gerbe de sang, pour se retrouver quelque mètres plus haut. C'était l'effet attendu, après que l'agent ait utilisé sa version « coup de poing » du Shigan ; Shigan : Cannonball.
Ne s’arrêtant pas là, Hercules utilisa à nouveau le Kamisori pour rejoindre Berric dans les airs, pour finalement le faire rejoindre le sol avec un coup de pied circulaire dévastateur, suivi d'un Rankyaku de son autre jambe, auquel le Terminator ajouta trois lames d'air issues de ses griffes de nouveau mises à l'air. Pour finir ce combo dévastateur, Hercules se dépêcha de prendre de l'altitude, pour se laisser retomber, griffes en avant, après avoir activé son Tekkai.
Plus tôt dans le combat, il avait déjà essayé d'asséner cette technique à son adversaire, mais cette fois le Killer Meteor allait toucher.

Comme pour prouver sa concentration à Berric, Hercules planta ses six griffes dans son ventre, en plus de faire subir une douleur considérable à ses organes internes, résultat du véritable missile qui venait de le toucher. Comme pour signer la fin du combo, Hercules ôta un nouveau cri à Berric, preuve de sa douleur intense.
A la suite de tout cela, Hercules utilisa une dernière fois le Kamisori pour prendre de la distance, se rendant compte qu'il avait créé un véritable cratère avec son attaque, en plus d'un épais nuage de poussière.

Apparemment, l'impact qu'il avait créé avait interrompu le début du combat entre Raiden et ses cibles, et avait mit chaque groupe d'un côté du terrain maintenant dévasté. Ainsi, ce fut à côté de Raiden que Hercules sentit ses jambes doucement le lâcher pour lancer un de ses genoux à terre, tandis que son propriétaire tentait de garder la tête haute, essoufflé et ensanglanté.
De l'autre côté du nuage de poussière, qui commençait d'ailleurs à se dissiper, trois ombres étaient visibles. Celle du milieu, qui se dévoila en première, était celle de Berric. Toute la partie « face » de cet homme semblait être foutue ; il avait un bras et un nez cassés, une énorme déchirure sur le torse, six plaies béantes sur le ventre, et trois sur le côté, et il réussissait à rester debout, à se tenir droit, et même à sourire sadiquement. A ses côtés, les pirates Borz et Mistos, encore en parfaits états, si ce n'était quelques égratignures.
Peut être que l'écart de puissance entre Hercules et Berric, ou peut être était-il simplement un monstre, dans tous les cas, son "activation" n'avait pas suffi à le finir.

-...J'ai arrêté de me taire. Déclara-t-il, comme pour se convaincre qu'il n'était plus "activé".

Voyant ses trois adversaires tentant d'avoir fière allure, Hercules se releva et se tint droit à côté du singe géant. La plaie sur sa poitrine le faisait souffrir, lui faisant oublier celle à sa jambe, et les nombreuses techniques qu'il avait utilisé lors de son "activation" avaient mises son corps à rude épreuve. Malgré tout cela, et même s'il ne comprenait pas du tout le principe de la fierté, il sembla en montrer lorsqu'il força sur ses membres pour montrer que lui aussi, était un monstre.

Et qu'il était prêt à remplir la mission qu'on lui avait donné...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Marine
Raiden
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 11/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 3450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Sam 30 Juil - 12:34

L'agent du gouvernement était parti dans un enchaînement d'attaques, profitant du fait que l'ennemi était plus facilement atteignable. Celui-ci utilisait toutes les techniques de la panoplie du rokushiki, art qu'on lui avait légèrement enseigné lui aussi, bien qu'il ne maîtrisait que le geppou et le Soru, les deux seuls qu'il jugeait utiles dans sa façon de combattre. Pour en Revenir à Hercules, ce dernier avait tout donné pour mettre Berric hors course, en restant toutefois sur le carreau. Le simple d'esprit était essoufflé et bien blessé, il tenait à peine debout, plus par fierté et volonté que par capacité.

Les trois autres adversaires étaient bien partis pour lancer la contre attaque, mais le capitaine pirate semblait si mal en point qu'un seul coup de Raiden, aussi entaillé soit-il, suffisait à le mettre KO. Il le sentait, cet homme avait tellement de blessure que même son lieutenant pouvait le vaincre rapidement. Pour ce qui concernait Borz et Mistos, là, même s'ils étaient tous les deux frais comme des gardons, notre héros n'aurait aucun mal à les massacrer. Un sourire sadique et carnassier apparu alors sur le visage du singe géant afin de répondre à celui de Berric. Les trois personnages se mirent alors en garde quand ils virent le singe balancer des coups de poings dans le vent, de loin.

Ils furent assez étonné de recevoir des coups à distance, qu'ils réussirent pour la plupart à éviter, mais ils se retrouvèrent quelque peu propulsés par ceux qu'ils avaient reçu. Berric était tombé en arrière, et fut immédiatement aidé par ses subordonnés pour se relever. Raiden eut alors un petit rire, le capitaine était incapable de se relever seul, et combattre serait difficile pour lui. Il lança un regard furtif en direction d'Hercules, plein d'approbation, pour simplement lui dire « bien joué », mais sans un mot. Il ne savait pas si cet homme allait comprendre ce geste, il en avait cure. Tout ce qu'il voulait sur le moment était d'éliminer ces trois hommes et capturer les deux petites primes.

Le marine prononça alors le nom d'une de ses compétences, le Soru, et sous sa forme de singe, il fonça à une allure puissante sur Berric, les paumes jointent. Il les relâcha alors afin de frapper sans résistance son adversaire d'un coup de paumes puissantes, le propulsant contre un arbre à une vitesse prodigieuse. Il enchaîna ensuite avec des mouvements simples afin de saisir les deux adversaires plus faibles, mais sa vue se teintait à nouveau de rouge. Dans sa chute, Berric avait réussit à découper le bandeau qu'il avait sur le crâne, laissant le sang à nouveau couler sur ses yeux, l'obligeant à les fermer.
Borz en profita pour le taper dans les côtes, et Mistos sorti ses armes afin de le planter. Mais avant de se faire écorcher, l'utilisateur de fruit du démon avait utilisé son Geppou pour se retrouver dans les airs.

Les deux débiles de pirates venaient alors de se frapper eux mêmes. Le démon n'avait même pas eu besoin de les combattre plus que ça, il relâcha son geppou alors qu'il ne voyait rien et s'écroula sur les deux hommes, ses six mètres les empêchant de bouger, malgré leurs forces. Raiden aboya alors ses ordres à ses hommes qui passèrent les menottes aux deux pirates primés à 23 et 16 millions de Berry's. Quand à Erd Every, il passa une pommade sur le crâne du colonel qui avait reprit sa forme humaine.


« Tu peux aller soigner l'agent du gouvernement. »

Pendant que son lieutenant exécutait, l'officier alla auprès de Berric qu'il avait laissé contre un arbre auparavant. L'olibrius était évanoui et dans un sale état, une petite branche avait même empalé son corps quand il avait heurté l'arbre. Il vérifia alors son poul, et le capitaine était encore en vie. De nombreux os cassés, des entailles plein le corps, et sûrement des organes perforés. Il ne donnait plus très cher de sa peau.


« Hercules, « l'assassin parfait ». Tu étais ici pour le tuer j'imagine ? On va discuter un peu toi et moi.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Gouvernement
Hercules
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Dorikis : 2450
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   Mar 2 Aoû - 1:09


Avec Raiden Sledge


Les deux griffus et le singe...
Contre toute attente, et malgré toute la fatigue qu'il ressentait, sans parler de ses blessures, Hercules réussissait à se tenir debout. Juste se tenir debout. En effet, l'agent était épuisé, et continuait à perdre du sang. Il n'était plus en état de se battre, et la seule chose qui l'aidait à garder conscience, qu'il le sache ou non, c'était les modifications qu'on avait fait à son corps, par l'intermédiaire du sérum de super-assassin.
Heureusement pour lui, il n'était pas seul dans cette histoire, et l'homme qui était à côté de lui, Raiden, était en bien meilleure forme que lui, comme il le prouva à peine quelques secondes après que le Terminator se soit relevé. Après avoir mis « Les griffes d'acier » à terre avec une facilité déconcertante, il lança un regard plein de bons sentiments, pour lui en tout cas, à Hercules. Cette action aurait pu être décodée par n'importe qui comme étant une félicitation, mais le CP9 n'était pas n'importe qui, il était lui, quelqu'un de complètement imperméable à toute sociabilité.

Ainsi, au milieu d'un paysage assombri, il tomba sur Raiden et son regard signifiant « bien joué », et il passa totalement à côté, comme d'habitude. Enfin, cette fois, ce n'était pas exactement comme d'habitude, puisque Hercules comprit, c'était une première, qu'on voulait lui transmettre un message avec ce regard. Il n'avait juste aucune idée de ce qu'était ce message, ou de comment y répondre. Alors il fit la même chose que le marine. Il lui lança un regard. Si on pouvait qualifier ce qui se passait avec ses yeux en cet instant, un « regard ». C'était plus un mélange ridicule d'yeux plissés et de clignements incontrôlés qu'autre chose, et le pire était que l'agent du gouvernement n'en avait aucune idée. Pour lui, il venait de faire la même tête que le mangeur de fruit du démon, peu importe ce qu'elle signifiait.

N'importe qui témoin de cette scène aurait compris pourquoi Hercules s'en tient toujours à un visage stoïque et sans émotions, et l'aurait remercié de cela.

Après cet échange embarrassant, l'homme singe fonça sur le Supernova, pour enfin le mettre hors d'état de combattre. La facilité qu'avait déployé Raiden pour lui faire perdre connaissance rendait presque la situation triste. Ce pirate s'était incroyablement bien battu, et avait enduré bien des souffrances, mais s'était fait mettre K.O par un simple coup de paume, bien que surpuissant, et un arbre dans le dos. Il aurait pu gagner le respect de bien des guerriers, et tous se seraient senti mal pour lui, après qu'il ait perdu ce combat...
Hercules ne faisait bien entendu pas partie de ces « guerriers ». Lui, il s'en fichait.

Encore quelques dizaines de secondes, et les nouveaux arrivés, les lieutenants de Berric, suivirent leur chef, après s'être frappés l'un l'autre. Quelque de si débile que même Hercules n'aurait pas été capable de le faire avec un de ses collègues.
...On ne peut se moquer de personne, bien sûr qu'il aurait été capable de faire ça...

Ainsi, le combat était terminé.
Mais la mission n'avait pas encore été accomplie.
Il y avait juste un petit problème...

-Cette île est vraiment étrange. Elle semble avoir la capacité de rendre son environnement incroyablement sombre en un court laps de temps.
Déclara doucement Hercules avant que ses jambes ne le lâchent à nouveau.

L'agent du gouvernement n'avait toujours pas perdu connaissance, c'était à se demander s'il en était physiquement capable, mais il était à nouveau à terre, et cette fois sans pouvoir se relever tout seul avant un petit moment. Il resta un petit moment comme ça jusqu'à ce qu'un autre marine arrive. Hercules ne le connaissait pas, mais il était un subordonné de Raiden, et il était en train de soigner ses blessures. Il effectuait des mouvements tels que même le Terminator en resta sans voix. Enfin, pas vraiment sans voix, c'était Hercules quand même, mais c'était les phrases les plus courtes qu'il n'avait jamais dites.
C'était presque comme si l'art de la médecine avait un effet louche sur lui.

En tout cas, une fois que le dénommé Erd Every en eut fini avec lui, Hercules se retrouva avec un haut de combinaison qui s'était transformé en ribambelle de bandages, et ce qui ressemblait à une attelle, mais qui bizarrement n'en était pas une, au bas de sa jambe.
Après que tout cela fut installé sur sa personne, il était de nouveau apte à se relever et à marcher, bien que difficilement, sa sensation de vertige ayant disparu mais ses blessures n'ayant bien entendu pas guéries.

-Et maintenant tout est éclairé à nouveau. Cette île préhistorique est vraiment étrange.
Lança-t-il, encore une fois totalement à côté de la plaque.

Puis Hercules se rappela de la mission. Grâce à Raiden, bizarrement.

-Le tuer, oui. Discuter, ce n'est pas vraiment ce que je fais, ce que je fais c'est assassiner. C'est normal, j'ai été créé pour ça. Même si « créer » n'est pas vraiment le mot exact, « modéliser » serait plus adéquat. Pour tout vous dire, on m'a injecté un sérum de « super-assassin » qui m'a fait perdre tout souvenir de ma vie d'avant, si j'en avais une, et qui avait pour but de faire de moi un tueur parfait, et compétent. Je peux vous montrer.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Hercules délivra cette entière réplique sur le même ton froid et monotone qu'il a toujours. En même temps, s'il ne prononçait pas des paroles si insensées sur une intonation si effrayante, Hercules ne serait pas lui. Sur le même principe, s'il ne tuait pas celui qu'on lui avait dit de tuer, Hercules ne serait pas lui non plus, et ça il le savait.

Ainsi, ignorant complètement les marines autour de lui, le Terminator avança doucement en direction du corps meurtri de Berric, avec pour simple objectif d'arrêter son cœur avec son index.

Et peut être bien que tout son équipage allait suivre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Les deux griffus et le singe... [Feat. Raiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse à deux c'est mieux non? feat Coeur de Zéphir
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Grand Line :: Première Voie :: Little Garden-