Partagez | 
 

 Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ashe Oroszlán
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 19
Localisation : South Blue.

Feuille de personnage
Dorikis : 2950
MessageSujet: Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.   Mar 19 Juil - 5:31


Une histoire d'hommes-poissons.
SOLO
L’obscurité était au plus bas au sein de la cellule dans laquelle la supernova était retenue selon son bon vouloir. Elle n’avait pas été capturé pour insouciance ou manque de force, Ashe avait fait exprès d’amener l’attention sur elle en provoquant et frappant deux gardes hommes-poissons. Une dizaine de gardes était donc arrivé avec la furieuse idée de faire ravaler son arrogance à la blonde qui avait fait encaisser quelques coups avant de se laisser capturer. Malheureusement, il y avait un point auquel elle n’avait pas pensé : la douleur de la mémoire. Ainsi enfermée au sein d’une cellule, encadré entre trois murs, d’assez larges barreaux la séparant du couloir humide ; cela lui rappelait à West Blue. Certes, c’était le passé, elle devait s’apaiser et tenter de se faire comprendre qu’à présent, elle était suffisamment puissante afin de se sortir de se pétrin mais… que voulez-vous ? Les cicatrices de son esprit de ne se sont jamais aussi bien refermées que celles sur sa chair. Même celles-ci, parfois, semblaient lui brûler atrocement.
Mais, soulevons le véritable problème, pourquoi Ashe se trouvait-elle au Royaume de Briss, enfermée selon son plan dans une cellule froide et sombre surveillée par trois hommes-poissons aux faciès patibulaires ? Ce n’est pas forcément une longue histoire mais, revenons donc en arrière de plusieurs heures afin de découvrir tout cela comme il le faut.

**

La pirate était à bord de la barque subtilisée, ramant avec force en direction de l’île se trouvant à quelques mètres d’elle. Elle paraissait immense et extrêmement peuplée mais qu’importe ! Ashe devait absolument se poser sur une île afin de trouver des pirates ou des marchands capables de la mener sur North Blue. Cela devenait de plus en plus urgent, surtout que la route jusqu’à Reverse Moutain ne serait pas de tout repos, et traverser afin d’atteindre la mer du nord non plus, d’ailleurs. Ainsi, la blonde n’avait aucune idée de dans quoi elle s’embarquait en posant pied au Royaume de Briss (elle ne savait de toute façon même pas quel était le nom de cette grande île).

Le soleil était haut dans le ciel tandis qu’elle s’avançait en direction de la ville, mains dans les poches, le regard fixé sur l’horizon. La blonde y était presque, apercevant les habitants tout de même agités, un doux murmure formé par les discussions de chaque être présents là s’élevait dans les airs comme un bourdonnement. Elle s’engouffra silencieusement par l’une des entrées, tentant de faire profil bas à la vue des multiples gardes qui n’étaient pas des humains, des hommes-poissons ? La blonde en avait déjà connu un lorsqu’elle était plus jeune, il était aussi sage qu’il était puissant. Un homme-poisson requin marteau qui faisait partit de l’équipage d’Eden, l’un des plus puissants membres de son équipage. Étrangement, il avait été le seul à être à ses côtés lorsque tous désiraient la bannir. Cependant ses paroles n’eurent aucun effet et la blonde se souvint de l’amer goût d’être renvoyée sans délicatesse de l’équipage. Ormond, l’homme-poisson était resté dans l’équipage, il avait été le seul à lui accorder un sourire d’encouragement quand ils l’avaient abandonné sur une île. Un bien mauvais souvenir, en effet.

En tout cas ces gardes-là ne lui inspiraient guère de sympathie mais leur léthargie était une aubaine pour la jeune femme qui alla s’installer à la terrasse d’un café, remontant la fermeture de sa courte veste jusqu’à son nez afin de se camoufler au mieux. Peu de personnes lui accordaient de l’attention. Ashe pensait sérieusement ne pas avoir été repérée, ni aperçue mais, bien vite, un homme-poisson encapuchonné s’approcha d’elle. La blonde baissa son regard émeraude, sentant sa musculature féline se bander, elle était prête à réagir en cas d’agression. Rien de tout cela, il effleura sa table et sa main palmée déposa habilement un morceau de papier plié en quatre juste devant Ashe qui passa alors sa main au dessus de sa table, jouant agilement de ses fins doigts pour récupérer le papier avant qu’il ne soit éventuellement vu.
Mais, qui était-ce donc ? Pourquoi un homme-poisson venait lui déposer un morceau de papier ? A propos de quoi cela pouvait-il être ? Ashe tourna un peu sa tête sur le côté, plissant ses fins sourcils blonds sans parvenir à retrouver l’étrange être qui s’était complètement fondu à travers la foule. La demoiselle reposa son regard sur ses mains qui dépliaient le papier, rapidement, elle lu ce qu’il contenait avant de le rouler en boule et de le faire disparaître dans l’une de ses poches. Finalement, la supernova se rendait compte qu’elle n’était pas arrivée ici aussi discrètement que prévu ; elle avait été reconnue et on quémandait sa venue dans la ruelle la plus proche. Mais qui était-ce ? Pourquoi ? Ignorant ces questions taraudant son esprit, la jeune femme se redressa et chercha du regard ladite ruelle, se fichant du fait qu’elle tombait peut-être dans la gueule du loup.

La blonde trouva la ruelle et y entra rapidement, se rendant tout au bout de celle-ci où deux personnes attendaient, aussi encapuchonnée l’une que l’autre. La pirate s’arrêta, posant sa main droite sur sa hanche, l’autre le long de son corps tandis que ses prunelles perçantes détaillaient rapidement ce qui se trouvait devant elle. L’homme-poisson releva sa capuche et l’autre, un simple humain, le fit également. Mais voir le visage n’avançait la blonde ne rien ; le premier, l’homme-poisson arborait une peau bleutée, des motifs faisant penser à des branchies au niveau des joues, des cheveux hauts et d’un bleu sombre retenus par un large bandana ainsi que deux orbes extrêmement claires, presque dérangeante.


L’humain était un cornu, son faciès un peu ensommeillé était agrémenté de cheveux bouclés et bruns, une énorme touffe laissant tout de même apparaître deux petites cornes levées vers le ciel. Ses yeux étaient aussi verts que ceux d’Ashe qui croisa finalement ses bras sous sa poitrine, fronçant un sourcil et relevant l’autre.


« En effet, je peux comprendre ton incompréhension face à cette situation mais tout d’abord, je tiens à t’assurer que ceci n’est pas un traquenard, Mille Lames. »

L’humain avait parlé en levant ses mains afin de démontrer qu’il ne possédait pas d’armes, du moins, pas en main. L’homme-poisson fit de même, un léger sourire dessiné sur son visage bleu.

« Je suis Hezekiah et voici mon ami Shardo. Nous savons qui tu es, tu n’as pas besoin de te présenter. »

Cela tombait plutôt bien, la supernova n’avait guère envie de se présenter.

« En fait, ta venue ici est une véritable aubaine pour nous qui recherchions des forces supplémentaires afin de libérer notre navigateur des mains des Atlantes.  Vois-tu, nous sommes arrivés ici il y a quelques jours mais notre navigateur est quelqu’un qui n’a pas sa langue dans sa poche. Il a provoqué l’un des gardes qui tout s’est mal terminé, menant à sa capture et à la dispersion de notre équipage un peu partout dans l’île. Heureusement, nous avons réussit à retrouver tout le monde mais… nous n’avons aucune idée de comment délivrer Poupe. »

Comment la connaissaient-ils, ces deux-là... ? Ashe haussa ses épaules mentalement, se décidant d'ignorer cette question qui trottait dans son esprit.
Un autre aurait certainement décliné l’offre ou aurait demandé récompense en échange, cependant, Ashe hocha simplement la tête afin d’exprimer son avis positif. Certes, ils n’avaient même pas encore fait leur proposition mais elle était assez explicite au sein de ces paroles, ils avaient besoin d’aide, leur équipage était en piteux état et ils comptaient sur la supernova pour délivrer leur navigateur arrogant. La jeune femme n’était pas du genre à refuser d’aider autrui, en particulier que les Atlantes étaient réputés pour leur cruauté et le trafic d’esclaves. L’esclavagisme, la seconde chose qu’elle avait en horreur à cause de sa longue expérience en tant qu’esclave, l’une des pires humiliations qu’on pouvait supporter. Inhumain, rabaissant, dégoûtant, une chose nous détruisant au plus profond de nous-mêmes et qui venait même à nous faire perdre notre identité. Combien de temps avait-elle été « 59 » ? Bien trop longtemps.

« Laissez moi faire alors. Attendez moi lorsque la lune sera au plus haut non loin du bâtiment des geôles, vous savez vous battre, je présume ? »

Le duo se regarda un instant, mettant un certain moment à comprendre qu’ils avaient eu aussi aisément le soutien de la jeune femme. De larges sourires fendirent leurs visages avant qu’ils ne reposent leur attention sur la pirate. Hezekiah leva un pouce tout en effectuant un clin d’œil, s’échappant de sa torpeur léthargique dans laquelle il s’était enfermé durant quelques instants.

« Woah merci beaucoup ! On t’attendra là-bas autant qu’il le faudra, on s’débrouille pas mal mais… On veut quand même te prévenir que Poupe est assez spécial et... c’est un homme-poisson poulpe, tu devrais vite le reconnaître. »

La blonde hocha de nouveau sa tête, tournant les talons afin de mettre son maigre plan à exécution. S’infiltrer au sein du bâtiment des geôles serait compliqué, mieux valait opter pour la solution de facilité : être « invité ».
La supernova effectua quelques pas tout en recherchant un garde, elle ne tarda pas à en repérer deux – deux pour le prix d’un, qu’elle aubaine. Elle passa derrière eux et bouscula volontairement – et avec une certaine force – l’un des gardes qui fut quelque peu propulsé en avant, se cognant contre un pauvre civil qui n’avait rien demandé. Le second garde se retourna vivement, pointant sa sagaie en direction de la blonde qui s’arrêta, toisant l’homme-poisson du haut de ses presque deux mètres. Ses prunelles verdoyantes semblaient d’une noirceur sans pareille tandis que lentement, elle levait une main afin d’empoigner la sagaie.

« Eh lâche ça ! T’es qui bordel ?! »

Ashe tira d’un coup sec sur l’arme tout en effectuant un pas de côté, elle arma en même temps son bras gauche tout en fermant son poing. Le garde fut amené vers l’avant puisqu’il suivait le mouvement de sa sagaie, le poing d’Ashe vint avec toute la tendresse du monde s’exploser sur le nez de l’homme-poisson qui poussa un couinement de douleur, renvoyé en arrière et s’effondrant à même le sol en se tenant le nez. Sous son masque et sa veste, un sourire cruel venait de naître.

« Va chercher du renfort, faut l’immobiliser et l’enfermer ! »

Celui qui avait le nez explosé hocha la tête avant de disparaître dans la foule en percutant quelques personnes ci et là. L’autre garde raffermit son emprise sur sa lance, scrutant les faits et gestes de la pirate. Cette-dernière l’observait également, focalisant toute son attention sur lui. Pourquoi ne pas le tourmenter un peu sans pour autant lui faire trop mal ? L’humilier un peu ne ferait guère de mal. Il tenta une première attaque et la jeune femme l’évita aisément, tendant au passage sa jambe pour faire un croche-pied à l’homme-poisson. Un début de jeu s’installa, Ashe ne cessait d’user de petites actions sournoises afin de faire goûter le bitume au garde qui continuait d’essayer de l’atteindre.


« Hm, hm. »

Raclements de gorge. Le jeu stoppa. Un gigantesque homme-poisson de type inconnu se tenait juste derrière la blonde qui n’eut même pas le temps de se tourner, il lui envoya un coup de poing dans la mâchoire si puissant qu’en plus d’être envoyée valsée dans un coin, la demoiselle en fut grandement sonnée.
Ashe avait percuté quelques tables et chaises lors de sa chute et alors qu’elle essayait de se relever, elle fut attrapée au niveau des bras par deux hommes-poissons aux mines des plus patibulaires, trois lances étaient pointées dans sa direction et l’énorme soldat poisson la surveillait. La supernova se débattit un peu pour la forme et renforcer son pseudo jeu d’acteur avant de se laisser emmener.

**

Et à présent, elle se retrouvait là. Dans sa cellule humide, guettant par la fenêtre ouverte vers le ciel afin de déterminer le meilleur moment pour s’échapper d’ici. Retrouver Poupe qui ne devait pas être loin puisqu’elle avait préalablement entendu une voix grave gueuler sur des gardes type murènes.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Ashe Oroszlán
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 19
Localisation : South Blue.

Feuille de personnage
Dorikis : 2950
MessageSujet: Re: Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.   Jeu 21 Juil - 1:51


Une histoire d'hommes-poissons.
SOLO
La lune s’était confortablement installée au sein des cieux bleutés, s’entourant confortablement d’une multitude d’étoiles toutes plus lumineuses les unes que les autres. Ashe hocha légèrement la tête pour elle-même avant de se redresser de toute sa hauteur, écartant un peu son bras droit de son corps, elle transforma celui-ci en lame de faux. La jeune femme recula une jambe, se campant puissamment sur ses appuis avant d’armer son bras droit, le détendant d’un coup et tranchant les barreaux, rongés par la rouille, de sa lame. Ils furent complètement brisés et la blonde pu sortir aisément après un second coup afin de se libérer suffisamment d’espace pour sa longue silhouette. Conservant son bras sous forme de faux, la supernova scruta les alentours en usant de tous ses sens pour tenter de capter un bruit, un souffle. Absolument rien pour le moment : il fallait profiter de cette aubaine afin de dénicher Poupe.
La pirate s’avança au sein du long couloir éclairé par quelques torches présentes ci et là, son regard jaugeait chaque cellule, observant les quelques prisonniers autant humains qu’hommes-poissons, ces derniers ayant dû être capturés pour non-coopération ou quelque chose comme cela. Après tout, ils n’étaient pas tous des Atlantes désireux de se venger de l’espèce humaine, certains restaient pacifiques ou avaient eu la chance de ne pas être réduit en esclavage, d’avoir des proches humains. Ashe arriva bientôt tout au fond du couloir sans issue, la sortie de trouvant à l’opposée. Cependant, c’était au sein de cette dernière cellule que le navigateur se trouvait. La blonde se planta juste devant la cellule, observant un instant l’être qui se trouvait là.


Puis, elle trancha sans même sourciller les barreaux à grand coups de lame.

« T’es qui toi ? T’es l’une de leurs esclaves, ils t’ont d’mandés de m’intimider parce que j’parle trop ? AHAHAHA COMME SI J’ALLAIS AVOIR PEUR DE VOUS BANDE DE LÂCHES ! VOUS N’ETES QUE DES RACLURES JE- »

Ashe leva sa main gauche devant le visage de Poupe, pliant tous ses doigts sauf l’index qu’elle glissa juste devant ce qui s’apparentait à une bouche. Fronçant ses arcades sourcilières, l’homme-poisson frappa la main de la demoiselle à l’aide de l’une de ses tentacules, menaçant la jeune femme à l’aide d’une autre de ses tentacules.

« JE PARLE SI JE VEUX ! T’ES QUI POUR M’INTERDIR DE M’EXPRIMER ?! UN SALE CHIEN DES ATLANTES HEIN ?!
- Je suis Ashe et vous devez être Poupe le Poulpe, vos amis m’ont demandés de vous trouver.
- Hein ?
»

Enfin il baissait d’un ton. Pourquoi hurlait-il autant ? Pourquoi avait-il besoin de démontrer les capacités sonores de ses cordes vocales au risque de rameuter tout les hommes-poissons du coin ? Ashe aurait cru que dire cela calmerait le prisonnier, qu’il allait s’apaiser et qu’enfin, ils tenteraient de quitter le bâtiment le plus discrètement possible mais… il en fut tout autre. Plutôt que de cerner la situation et d’accepter de la suivre sans bruit, ses tentacules se mirent à furieusement s’agiter dans tous les sens.

« POULPE ?! JE NE SUIS PAS UN POULPE, JE SUIS UNE PIEUVRE ! UNE PIEUVRE ! QU’EST-CE QUE VOUS NE COMPRENEZ PAS DANS CA BON SANG ?! C’EST DIFFICILE ?!
- Désolé. Ils m’ont dit que vous étiez un poulpe.
- ET MAINTENANT QUE TU M’AS DEVANT LES YEUX TU NE T’ES PAS DIT QUE J’ETAIS UNE PIEUVRE ?!
- … Votre prénom porte à confusion.
»

Mauvaise réponse. Il s’énerva encore plus, empoignant le col de la veste de la supernova avant de la secouer férocement, crachant jurons sur jurons pendant qu’Ashe, la tête en arrière et les sourcils froncés, soupirait mentalement. Sérieusement, en quoi c’était important qu’il soit un poulpe ou une pieuvre ? Et puis bon, la blonde n’avait aucune connaissance sur les poissons peuplant les mers ou les types d’hommes-poissons, cela ne l’importait guère. Lorsqu’enfin Poupe eut terminé sa crise, il relâcha le col d’Ashe qui se recula un peu avant de tourner les talons, regardant de droite à gauche, une infime lueur espoir que ces cris de bovins n’aient attirés personne. Un espoir qui fut réduit à néant à la vue de six gardes armés qui débarquaient à l’autre bout du couloir.
Ashe s’élança rapidement, elle tranchant les barreaux des autres prisonniers afin de les libérer et de créer une confusion générale. Elle transforma son autre bras en lame de faux, tournoyant et coupant l’acier rouillé avec aisance sous les cris de joie des captifs. Ces-derniers se jetèrent sur les gardes, se mêlant à eux pour tenter d’atteindre la sortie, les bousculant, frappant à l’aveuglette. La blonde re-transforma son bras droit normalement et s’en servit pour attraper l’un des bras de Poupe, l’emmenant vivement à sa suite en profitant de la mêlée pour passer plus ou moins inaperçu. Seulement, alors qu’ils allaient franchir la porte de sortie, Poupe stoppa la demoiselle.

« Il me faut... »

Il ouvrit un coffre contenant les affaires des détenus, posant un chapeau sur son crâne, se plantant une pipe dans le bec et agrémentant cela de lunettes rondes et – du point de vue de la pirate – drôlement laides. Ou du moins, vraiment étranges.


« Maintenant nous pouvons y aller, chère comparse ! Allons donner une bonne raclée à cette bande de guignols ! »

Bien. Le navigateur n’avait visiblement pas du tout comprit l’enjeu de tout cela. Ashe se frappa le front à l’aide de sa main droite, secouant négativement la tête tout en se retenant de faire une réflexion, se contentant d’ouvrir la marche. Des cris se firent entendre, les prisonniers s’échappaient en s’armant au passage de sagaies, de lances ou de diverses armes trouvées lors de leur course pour la liberté. La supernova préférait avancer avec davantage de prudence, frôlant les murs du bâtiment et scrutant absolument tout à l’aide de ses prunelles verdoyantes. Légèrement baissée, elle agissait tel un ninja tandis que derrière elle, Poupe avançait mains dans les poches, sifflotant presque innocemment. Soit il manquait une case à ce gars, soit il ne mesurait pas du tout dans quoi ils étaient fourrés. La blonde avait beau connaître ses capacités, l’immense homme-poisson de tout à l’heure l’avait envoyé valser avec une force aberrante… et avec une grande facilité. Retomber sur lui serait la pire chose pouvant leur arriver.

« Attrapez-les ! »

Un immense homme-poisson était debout non loin, bloquant complètement le couloir qui s’étendait droit devant eux. Devant lui, trois plus petits gardes arrivaient dans leur direction. Ashe grogna légèrement avant de repousser un peu Poupe vers l’arrière.

« Retourne à la bifurcation de tout à l’heure, prend à gauche et attends-moi ou fuis si tu trouves la sortie.
- AHAHAHAAHA N’IMPORTE QUOI ! JE VAIS ME LES FARCIR CES MINABLES !
»

Avant que la blonde n’ait pu faire quoique ce soit, l’homme-pieuvre s’avança avec une assurance bluffante, il écarta un peu ses jambes afin de se camper davantage sur ses appuis. Ses bras s’écartèrent un peu et ses tentacules paraissaient comme… tendues ? En tout cas, l’une d’elle s’empara avec force et célérité de la sagaie de l’un des gardes, la retournant contre lui tandis que Poupe décrochait un fabuleux coup de poing dans la mâchoire de son opposant. Diantre. Ce type avait une telle force ? Et dire que les hommes-poissons étaient dix fois plus forts dans l’eau que sur terre… Cela faisait presque peur. La jeune femme ne resta en tout cas pas en reste, elle s’élança derrière Poupe et effectua un saut agile, elle posa une main sur l’épaule de l’homme-pieuvre et se servit de cette appuis pour tournoyer et trancher net la tête de l’un des gardes.
Déjà, la saveur de l’affrontement inondait sa bouche, la forçant à sourire cruellement sous son masque à la vue du liquide pourpre jonchant sa lame. Ses mirettes émeraude s’illuminaient d’une lueur particulièrement bestiale tandis qu’elle parait le coup de lance du dernier homme-poisson, se contentant de s’amuser en optant pour la défensive avant de passer soudainement à ses côtés. Elle le frôla, profitant des quelques secondes de proximité pour trancher, à l’aide de sa lame de faux, le corps du garde.

« BON SANG J’AIME LA BASTON ! »

Hurlement venant de Poupe qui venait littéralement d’enfoncer son adversaire dans le mur à sa gauche. Alors, ce n’était que ça ? Trois piètres gardes ? Ashe était toujours en position purement offensive, tel un félin dans les fourrés s’apprêtant à bondir sur sa proie tandis que son regard de chasseur était encré dans celui de l’immense homme-poisson. Ce-dernier eut un rire gras, serrant ses larges poings.

« Très bien les petits, dommage pour vous, Tridanor va s’occuper de votre cas. »

Et avant que quelqu’un ne puisse émettre un seul son, Tridanor détendit dans un soubresaut extrêmement vif le poing fermé qu’il avait préalablement armé.


Les pupilles d’Ashe se rétractèrent à la vue du poing (qui faisait presque sa taille) lui foncer dessus pour la percuter.


La pirate eut à peine le temps de transformer ses deux bras en un bouclier, pour minimiser les dégâts, que déjà le choc extrêmement rude eut lieu. La jeune femme sentit derrière elle la paroi murale se briser sous la force du coup et son corps percuta quelques morceaux de pierres brisées avant qu’elle ne s’effondre pour de bon. Son bouclier disparut, laissant ses bras reprendre leur forme initiale. Ses paupières se soulevèrent doucement alors que son corps se voyait inondé par une première vague douloureuse ; bordel, traverser un mur n’avait jamais été sans douleur.


« Ksh ksh ksh. »

Toussotant un peu, la jeune femme se releva et observa l’homme-poisson qui arborait un large sourire carnassier, le regard mêlant fierté et arrogance tandis que Poupe avait réussit à éviter de se manger le poing de Tridanor en se jetant de côté.

« Putain Ashe ! Tu tiens le coup ?! »

Bien entendu qu’elle tenait le coup, ce n’était pas ça qui la mettrait déjà hors-jeu. Pas alors qu’elle trouvait un adversaire digne de ce nom. Sourire sur ses lèvres, la jeune femme s’extirpa des décombres rocheuses, reposant pied au sein du couloir qui était déjà en partit détruit. Sans crier gare, la blonde effectua un bond en droit vers Tridanor qui s’apprêtait déjà à user d’un nouveau coup de poing, seulement, ce-dernier ne traversa qu’une fumée blanchâtre : Ashe avait usé de son mode fumigène.

« Huh ? »

La fumée disparut en quelques secondes, laissant apparaître Poupe armé d’une lance qui avait sauté droit vers le colossale homme-poisson, s’aidant du torse musculeux et aussi large que long, la pieuvre posa ses deux pieds sur ce-dernier pour user de la force de ses jambes afin de se renvoyer en arrière. Tout en effectuant cela, Poupe envoya droit la lance en direction de Tridanor qui grogna d’agacement en sentant la pointe de l’arme s’enfoncer dans sa chair. Mais avant qu’il ne puisse se demander où était la femme, cette-dernière surgit derrière lui, ses deux avant-bras transformés en faucilles.

« Dansu no kama. »

Avec l’élégance digne d’une danseuse, la blonde tournoya dans les airs, tout bras tendus, sentant ses lames arracher et pénétrer la chair de l’homme-poisson. Mais ce-dernier en dépit de ses grognements furieux, ouvrit sa large main et frappa du revers de celle-ci, Ashe. La jeune femme goûta de nouveau le sol, renvoyée à une telle force que cela lui arracha un couinement de douleur.

« Misérables insectes, vos attaques sont futiles. »

Ashe se releva cependant et Poupe, une fois sur le sol, s’arma d’autant de détermination que la blonde. L’un était désireux de défier celui qui avait osé l’enfermer, l’autre ne voulait que combattre et assouvir cette pulsion féroce l’animant depuis qu’elle avait croisé le regard de Trinador. Alors ils sautèrent à nouveau, armés de leur motivation respective afin de détruire cet adversaire commun.
Les coups fusaient, rapides, plus ou moins précis, souvent repoussés. Trinador riait si fort que les parois semblaient en trembler, il frappait sans regarder où mais avec une telle force qu’à chaque fois qu’ils étaient touchés, Ashe ou Poupe dégustait grandement. Ce petit manège aurait peut-être pu durer encore un moment si, finalement, le gigantesque homme-poisson n’avait pas réussit à faire passer la pieuvre à l’extérieur par la paroi écroulé de l’un des murs. Profitant de cela, Trinador avait voulu en finir avec Poupe, se fichant complètement d’avoir à moitié détruit l’endroit, désireux de sentir le dernier souffle de vie de son adversaire s’échapper d’entre ses mains. Cependant, la blonde s’était interposée en provoquant des estafilades longues et profondes la main de son ennemi.

« GRRRRRRRROOOOOARGH »

Un uppercut au menton et Ashe fut envoyée dans les airs. La supernova fut pourtant bien surprise de ne pas rencontrer à nouveau le sol, elle fut au contraire rattrapée dans la main non-blessée de Trinador qui la tenait par la taille.


La jeune femme rouvrit légèrement ses yeux, sa vision floutée ne lui permettait guère d’évaluer à combien de mètres du sol elle se trouvait. De plus, la pirate ne pouvait pas du tout bouger à cause de la poigne de son colossal ennemi, ce-dernier lui coupant presque la respiration en appuyant ainsi sur son corps comme si elle était un vulgaire jouet.

« Vous n’allez même pas avoir la chance de retourner en prison, j’vais finir de vous briser… Et ce grâce à… »

Voilà qu’il devenait difforme. Grossissant, s’épaississant, devenant dix mille fois plus terrifiant qu’il ne l’avait été. Des crocs furent dévoilés par son sourire mauvais, ses prunelles s’armèrent d’iris aussi fins que celles de certains serpents.

« MA VÉRITABLE FORME. »

Ashe se débattit furieusement, transformant ses deux bras en haches afin d’agrémenter sa tentative d’évasion de blessures saignantes. Il poussa un grognement furieux, relâchant sa prise qui retomba plus ou moins sainement sur le sol. La demoiselle avait reprit ses bras normaux lors de la chute, atterrissant accroupit, une main posée dans la poussière et le regard levé vers Trinador. Tiens, de la pluie ? La supernova n’avait même pas remarqué les gouttes glacées qui tombaient, ni les nombreux sombres nuages venus entacher la beauté du ciel. Non à vrai dire, avec l’énorme bestiau penché au-dessus d’elle, Ashe n’avait guère pu se rendre compte de tout cela.


« »

Trinador était à quatre pattes, la toisant tout de même de vraiment haut, dévoilant ses crocs carnassiers et ses prunelles dorées. Un désagréable frisson parcourut l’échine de la jeune femme qui serra tant ses mâchoires qu’elles en devinrent douloureuses. Derrière elle, Poupe était encerclé par sept gardes le menaçant de lances, l’empêchant de faire quoique ce soit.
Mais… tous avaient oublié quelque chose.
Tandis que Trinador ouvrait peu à peu sa gueule afin de planter ses crocs dans l’humaine, un fabuleux coup de poing vint lui fracasser la mâchoire. Un hurlement hideux s’échappa de sa gorge tandis qu’il tanguait sur ses appuis à cause de la puissance dû autant à la vitesse qu’à la force orchestrée par le propriétaire de ce fameux point.

« Poupe ! Nous sommes navrés du retard… Vous avez fait tellement de bordel qu’il y a des gardes partout, on a pas mal galéré pour vous retrouver. Oh, eh, Mille Lames, tout va bien ? »

Si Shardo avait donné le coup de poing sensationnel et sauveur, Hezekiel avait parlé, arborant un faciès quelque peu ennuyé par la situation.
Ashe soupira doucement, se redressant lentement afin de reculer un peu, regardant les deux nouveaux arrivants, rassurée. Mettre une raclée à ce fichu homme-poisson.

Codage par Emi Burton


Dernière édition par Ashe Oroszlán le Jeu 21 Juil - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Ashe Oroszlán
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 19
Localisation : South Blue.

Feuille de personnage
Dorikis : 2950
MessageSujet: Re: Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.   Jeu 21 Juil - 5:26


Une histoire d'hommes-poissons.
SOLO

« C’est partit pour la baston, j’suis avec toi, Mille Lames. »


Shardo avait finalement parlé, son faciès était d’un sérieux immuable tandis qu’il retirait son kimono tranquillement, dévoilant son corps rompu au combat. L’eau glissait sur lui et s’écoulait le long de sa musculature développée alors qu’il se tenait aux côtés de la pirate, ils faisaient tout deux face à l’immense ennemi fou de rage. Le ciel était complètement bouché par les nuages et la pluie redoublait, la blonde craignait que cela n’accroisse les réflexes de Trinador dont le cri déchira l’air. Ashe regarda brièvement derrière elle, voyant qu’Hezekiel et Poupe s’occupaient ensemble des autres gardes à coups de poings et de jambes, purs combattants d’arts-martiaux.

« T’es prête, pirate ? On va lui régler son compte. »

La jeune femme glissa son regard émeraude en direction de Shardo qui se penchait un peu en avant, bandant entièrement sa musculature luisante, un large sourire fendait à présent son faciès tandis que ses poings se serraient. La blonde posa finalement ses mirettes sur Trinador, écartant légèrement ses jambes, transformant son bras droit en lame de katana tandis qu’elle suivait du regard chaque mouvement de leur adversaire. Ce-dernier laissa s’échapper de sa gorge un nouveau rire aussi gras que mauvais tandis qu’il levait son bras gauche, écartant ses doigts et dévoilant d’immenses griffes.

« Évite de prendre des coups, en particulier venant de ses griffes. »

Ashe hocha légèrement la tête, réfléchissant rapidement. Grâce à son court affrontement face à Trinador, elle avait pu déceler certaines failles venant de son style de combat. Certes, ses coups étaient d’une puissance à faire pâlir un mort, ses crocs et griffes déchireraient leur chair avec facilité mais il n’avait aucune coordination dans ses mouvements. Il se contentait soit de renvoyer ses attaquants ou d’engager des offensives destructrices sans vraiment réfléchir, donnant coup sur coup sans fléchir un instant. Mais. Oui, il y avait un mais : ses coups étaient donc rapides et forts mais son endurance était moindre. La blonde avait remarqué cela un peu avant qu’il ne prenne cette forme là, il avait eu le souffle court, les flancs haletants et ce, même s’il avait tenté de le cacher. Mais la blonde n’étai guère dupe : elle avait l’habitude d’analyser ses adversaires pour être davantage performante.

« Jouons sur la synchronisation de nos mouvements, notre rapidité, notre travail d’équipe. Nous devons l’attaquer sans relâche, le harceler pour le fatiguer et en finir.
- Compris.
»

Shardo lui offrit un hochement de tête entendu. La jeune femme s’élança la première, elle courait droit dans la direction de Trinador en accélérant sa course peu à peu, son bras transformé tendu sur le côté tandis qu’elle ne le quittait pas des yeux. Un sourire carnassier et distordu fut dessiné sur le faciès du colossal ennemi alors qu’il fixait l’insignifiant insecte passer sous lui, naviguant avec célérité entre ses jambes et ses bras. Trinador abattit férocement sa main griffue non loin d’Ashe qui évita le coup en bondissant de côté, se retournant subitement avant d’envoyer un coup droit en direction du poignet large de la bestiole. Cette-dernière grogna d’agacement, tentant de renvoyer un coup vers la jeune femme. Cependant, Shardo entra en action, il se servit d’un mur écroulé afin d’offrir plus d’ampleur à son saut, tournoyant sur lui-même avant de tendre sa jambe droite qui vint percuter violemment juste entre les deux yeux de Trinador.

« JE VAIS VOUS BOUFFER ! »

Shardo s’aida de la tête de son ennemi pour se repousser dans les airs et effectuer un salto arrière, appuyant fortement à l’aide de ses pieds, profitant totalement de ses jambes dont les muscles étaient intelligemment développés grâce à ses longues années d’entraînements, de combats, d’arts-martiaux. Flottant un fugace instant sur place, son regard se perdit dans la direction de sa compagne de combat qui avait réussit à bondir sur le dos de Trinador, tentant de lui sectionner une nageoire dorsale à l’aide de son bras transformé en arme – un intéressant pouvoir d’ailleurs, Shardo ne pu s’empêcher de le noter pour lui-même. Cependant, Trinador se redressa de toute sa hauteur, glissant une main dans son dos pour essayer de s’emparer du désagréable être qui l’ennuyait profondément. La blonde glissait sur les écailles mouillées, obligée de se rattraper en s’accrochant d’une main à l’une des trois nageoires dorsales, plantant la pointe de sa lame de sabre dans la chair. Ashe serra de nouveau ses fines mâchoires, sentant son cœur s’affoler et des frissons d’alerte couler le long de son échine. Tournant sa vers la gauche, elle vit les griffes acérées et meurtrières de sa « monture » s’approcher dangereusement d’elle.

Dans un soubresaut, son instinct de survie opta pour la meilleure solution. La supernova retira d’un coup sa lame de la chair rose du dos, relâcha au même moment la nageoire dorsale, préférant s’effondrer qu’être tranchée. Seulement, alors qu’elle était encore dans les airs, le gigantesque et puissant homme-poisson se détourna avec célérité, rejetant son revers de main droit sur la blonde afin de l’éjecter. Ashe écarquilla ses yeux, ses lèvres s’entrouvrirent sous son masque, dévoilant ses dents blanches alors qu’elle savait consciemment qu’elle allait se manger de plein fouet ce revers dévastateur. Shardo avait cependant réagit plus vite que tout ce qui venait de se passer, il bondit et fendit les airs à une vitesse ahurissante, envoyant son propre poing afin d’essayer de bloquer le revers. Malheureusement, le coup propulsa les deux combattants droit en direction du début de ruine du  bâtiment des geôles.  Ashe transforma ses deux bras en bouclier durant la chute, se détournant vers le sol afin de minimiser les dégâts. La jeune femme évita la collision directe avec le sol grâce au bouclier mais la douleur se fit tout de même ressentir le long de ses bras – tant bien même qu’ils soient transformés – mais surtout, Shardo s’écroula sur elle.

« Argh. »

La blonde récupéra ses bras normaux, attendant que son acolyte homme-poisson ne se dégage d’elle pour prendre appuis sur les morceaux de pierre, se redressant en grognant doucement. Ils avaient beau être deux, ils n’en menaient pas large. La supernova se retourna en direction de Shardo qui se massait une épaule, le faciès exprimant parfaitement une douleur certaine.


« Shardo. N’essaye plus de me défendre, continue simplement de l’attaquer. »

S’ils commençaient à se protéger mutuellement, à vouloir corriger les erreurs de l’autre, ils ne s’en sortiraient jamais. La blonde plongea son regard émeraude dans celui cristallin de l’homme-requin, attendant qu’il approuve cela, ce qui ne tarda pas. Shardo soupira légèrement, passant sa main droite à l’arrière de son crâne tout en fermant ses mirettes.

« Ouais, ouais, d’accord. Fais plus attention en tout cas. »

Ashe hocha sa tête puis détourna son regard en direction de Poupe et Hezekiel qui semblaient toujours en train de combattre des gardes, d’autres ayant visiblement afflués. Mais ce n’était pas le menu fretin le souci, plutôt l’énorme homme-poisson de tout à l’heure, celui qui l’avait envoyé balader tandis qu’elle cherchait à se faire capturer. Oui, c’était lui le problème, s’il arrivait avant qu’ils n’en termine avec Trinador… là, ils seraient dans une posture bien pire que celle-ci. La blonde secoua sa tête, désireuse de penser à autre chose qu’à une éventuelle mauvaise nouvelle, préférant suivre du regard Shardo qui avait grimpé sur les plus hautes pierres écroulées, s’aidant de cette hauteur pour sauter et atteindre le colossal Trinador. Ashe repartit également à l’assaut, attendant que son acolyte porte le premier coup.

« Gatoringu Gāru. »

Arrêtée, Ashe leva sa jambe droite qui se transforma au même instant en mitraillette Gatling, crachant une multitude de balles qui filèrent droit en direction du poitrail de l’adversaire. Ce-dernier grogna furieusement, s’agitant avec une nervosité certaine tandis qu’il déchirait l’air à coup de griffes face à cet ennemi à peine visible qu’étaient les déflagrations de la mitraillette. Profitant complètement de l’opportunité, Shardo frappa ci et là, coups de poing, de jambes, de pieds, uppercut, il était partout à la fois et Trinador ne savait où mettre de la tête.
Jusqu’à qu’il ne se décide de s’en prendre à la blonde, se ruant d’un coup dans sa direction, gueule béante. Mais… cela n’impressionna guère la supernova qui avait reprit ses esprits et son assurance, comprenant qu’ils devaient se dépêcher de mettre à terre celui-là avant que l’autre ne rapplique.

« Bakuhatsu. »

Un souffle d’explosion, un bruit puissant, Ashe s’était transformée en grenade et avait littéralement explosée au nez de Trinador. Shardo s’était éloigné à temps, observant l’œuvre de l’explosion : leur ennemi s’était effondré, sonné, les flancs se soulevant extrêmement vite. Sa fatigue était maintenant apparente et ses yeux étaient de plus en plus vitreux. Bientôt. Il était bientôt finit ! Il ne fallait pas perdre espoir !

« Taigākurō ! »

L’une de ses techniques favorites. La blonde avait reprit sa forme humaine, muant ses mains et poignets en gantelets d’aciers pourvus de griffes aussi longues qu’acérées. C’était en réalité des lames mais la particularité était la suivant : elles étaient comme les doigts d’Ashe, capables de bouger de bas en haut ainsi que sur les côtés. La supernova affectionnait particulièrement cette capacité et cela se fit savoir, elle se retrouva en un bond sur la tête de Trinador avant de frapper. Shardo, l’homme-requin, la rejoignit sur le corps de leur adversaire afin de tenter de l’achever.
Dans un ultime effort, Trinador se redressa furieusement, s’envoyant en arrière et s’écroulant dans les pierres des parois du bâtiment qu’il avait lui-même détruit dans sa combative fureur.
Si Ashe eut le temps de bondir de son ennemi, Shardo poussa un cri bref de douleur, écrasé sous le corps de Trinador et contre les pierres. La pirate retomba sur ses appuis à un ou deux mètres de cela, observant en fronçant ses fins sourcils dorés. Non, elle n’avait pas aidé Poupe pour que ce soit un autre qui trinque. Elle se retrouva en deux sauts sur le torse large de l’homme-poisson, levant son bras gauche, enfonçant d’un coup les griffes d’acier droit vers le cœur de sa cible. Cette-dernière grogna autant de douleur que de pure rage, essayant de balayer Ashe d’un coup de main… mais la fatigue, l’essoufflement, les blessures… La blonde eut aisément le temps d’éviter l’attaque, retombant sur ses pieds et à côtés de Shardo. Reprenant ses mains naturelles, la demoiselle à la crinière d’or empoigna le seul bras visible de son congénère guerrier, le tirant de toutes ses forces, les dents serrées.


« QU’EST-CE QUE C’EST QUE CE BORDEL ?! Tss. Pas capable de faire son boulot celui-là. ‘Faut toujours tout faire soi-même. »

Non. Pas. Lui.

Les pupilles de la jeune femme se rétractèrent à la vue de l’homme-poisson de cet après-midi. Il se tenait là, mains sur les hanches, une immense épée dans son dos tandis qu’il scrutait avec suspicion le champ de bataille. Poupe et Hezekiel un peu amochés, s’approchèrent d’Ashe pour l’aider à sortir leur ami de là.

« On doit partir vite, on ne pourra rien faire contre celui-là. Je vais faire diversion, partez par là, je vous rejoins. »

La blonde avait discrètement montré du doigt un chemin, Hezekiel et Poupe hochèrent silencieusement la tête – et la jeune femme nota avec satisfaction que l’homme-pieuvre n’avait pas hurlé son désaccord. Mais pas le temps de se réjouir d’une si petite chose ! Le plus puissant des hommes-poissons qu’elle avait vu ici était là, s’avançant furieusement dans leur direction, quelques gardes derrière lui tendit que sa main droite filait vers son dos et plus précisément, vers la garde de sa large arme. Poupe et Hezekiel sortirent à temps leur ami requin, le portant plus  ou moins facilement avant de prendre la poudre d’escampette dans la direction indiquée par Ashe.
Cette-dernière se dressa face aux trois mètres de son nouvel adversaire, le regard aussi déterminé que harassé. Et avant que la lame dégainée ne la touche…

« Kemuri Fasshon. »

La lame de l’ennemi ne trancha que de la fumée sous le regard entremêlant fureur et surprise de l’homme-poisson. Il se recula un peu, craignant un quelconque sortilège, une quelconque attaque sournoise. Cela fut suffisant aux yeux de la demoiselle qui reprit bien vite sa forme humaine avant de tourner les talons afin de prendre la fuite à toute allure. Ashe ne regardait plus derrière elle, courant aussi vite qu’elle le pouvait.

Ses jambes paraissaient vouloir la lâcher, une douleur aussi étrange que difficilement supportable brûlait sans relâche son dos. L’air lui faisait presque mal dans sa gorge, son haleine était également chaude et son corps tremblotait. Eh bien, cela faisait seulement quelques mois qu’elle n’avait pas combattu et la reprise semblait bien difficile ! Elle avait tant rouillée que cela ? Heureusement, elle parvenait à suivre Poupe, Hezekiel et Shardo qui couraient toujours plus vite en direction du côté de l’île où plusieurs bateaux attendaient pour partir en mer, un genre de port donc.

Au bout de quelques minutes, la supernova vit que le trio venait de s’arrêter en bas d’un bateau de taille moyenne. Ashe arriva à leur hauteur en marchant péniblement, sa vision se troublant peu à peu.

« Mille Lames ? Est-ce que… Eh ?! »

Ashe s’effondra face contre terre, perdant presque connaissance, ne distinguant plus la réalité qui se floutait de plus en plus. Elle ne réagissait plus.

« Nous devrions nous dépêcher mes chers, ils arriveront sous peu. »

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Une histoire d'hommes-poissons. » SOLO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Karate des hommes-poissons
» Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Ou sont les grands hommes d'Haiti ?
» Gyojin Karaté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Royaume de Briss-