Partagez
 

 Il n'y a qu'un fil qui t'empêche de voler [PV : Lincoln]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Civil
Helène Tranche-Fine Alizé
Helène Tranche-Fine Alizé
Messages : 12
Date d'inscription : 14/06/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 1450
MessageSujet: Il n'y a qu'un fil qui t'empêche de voler [PV : Lincoln]   Il n'y a qu'un fil qui t'empêche de voler [PV : Lincoln] Icon_minitime1Dim 19 Juin - 13:05

Il n'y a qu'un fil qui t'empêche de voler [PV : Lincoln] Tumblr_mmiw2fgT9K1s2589qo1_500

Combien de temps ça faisait, une semaine ? Deux trois jours ? Elle n'en a aucune idée, et ce n'est pas aujourd'hui qu'elle réinventera le concept du temps, surtout qu'il passe tellement lentement ... ils n'étaient que deux sur l'embarcation : elle, et le marin, mais quelque chose lui dit que le marin risque de ne pas être trop d'accord pour un combat, du coup, on vous le donne en mille : Hélène s'ennuie. Elle avait fait cap sur l'île du Karaté sans trop avoir d'informations dessus, pour elle, cette île cache un tas de karatékas, enfin, c'était logique pour elle, mais comme le marin n'est pas à jour niveau histoire des îles et que la seule source de divertissement ici, c'est faire fuir les mouettes, elle ne trouve absolument rien à faire. Même pas elle peut prendre la barre parce que ce cher Bill n'a pas de barque à part, il fait comment si son navire coule à cause d'un monstre marin qui aurait surgi aux alentours ? Sans doute pas grand chose hormis essayer de le frapper, ce qui est aussi inutile que de frapper l'eau avec une épée : généralement, les monstres marins font plusieurs mètres de long, rien qu'en imaginant une largeur théorique chez ces bestioles, un coup-de-poing basique ne fera pas grand chose, pas sûr que la bestiole le sent passer en tout cas. Heureusement, pas de monstres dans les mers, celle-ci est agitée, mais elle ne cache pas d’immonde créature pouvant renverser le bateau en resurgissant de l'eau, et heureusement, l'île approche à grand pas.

Il s'agit d'une petite île, loin de ce que Hélène pensait. Elle espérait tomber sur une île avec une atmosphère plus ... orientale, ce qu'elle a, mais ça ne sent pas les arts martiaux sur cette île. Ça sent plutôt ... camps de vacances ? Rien qu'en voyant ça, elle a envie de faire demi-tour : cette île est une perte de temps pour une combattante comme elle qui cherche à défier quelqu'un ... peut-être le chef de l'île non ? Le marin lui a dit que tout ce qu'il sait : c'est que cette île est dirigée par un grand épéiste, de quoi motiver un peu plus la rousse qui est presque prête à nager pour rejoindre la rive -bien sûr, avec un fruit du démon, ce n'est pas une idée très brillante-. En attendant, elle se dirige sur le pont, prêt à partir de ce fichu bateau où elle s'ennuie ferme, les mains sur le rebord du navire en observant l'île plus près. Le chef de l'île voudra peut-être faire une petite passe d'armes avec elle, et peut-être qu'à l'occasion, elle peut parier un petit bateau si elle gagne, si elle perd, ce sera une autre paire de manches.

- Bien, je te laisse filer, j'aurais peut-être des choses à faire sur cette île.

Elle bondit du pont pour atterrir sur le sable, le marin avait positionné son embarcation parallèle à la plage qui entoure cette île. Le climat est estival, c'est plaisant, elle aurait pu tomber sur une île hibernale dès le début de sa quête de puissance. Bill lui envoie juste ses affaires : c'est-à-dire son télescope, le reste de ses affaires est parti dans l'eau suite à une collision avec un rocher, c'est d'ailleurs pour ça que la proue fait un peu la gueule. Le navire repart, laissant la rousse avec ses instruments d'observation, et sans doute assez d'argent pour s'acheter à manger pour le premier jour. D'ailleurs, peut-être devra-t-elle travailler un moment, enfin, ce n'est pas important pour le moment.

Sa rapière toujours à sa ceinture, elle commence à parcourir l'île, les habitants de cette île ont tous des habits orientaux, seuls les touristes sont habillés autrement. Il n'y a pas de marché dans le coin, peut-être l'a-t-elle loupé, en tout cas, ce qu'elle veut, c'est défié quelqu'un, mais elle ne trouve personne d'autres de plus intéressants qu'un boucher qui est encore en tenue de travail, quelle plaie : elle qui s'attendait à du combat sur cette île, elle ne trouve que des personnes en vacances, et même pas elle trouve parmi les touristes un combattant digne de ce nom. Quant au maître de l'île, elle peut s’asseoir dessus pour le moment : il est autre part, reste à savoir où. Le seul combattant qui l'intéressait est partis, du coup, qu'est-ce qu'elle fait, tant pis, elle va devoir défier quelqu'un au pur hasard.

Après quelques minutes de marche, elle voit un nouveau navire embarqué sur l'île loin de là, ça l'intrigue, peut-être qu'Hélène trouvera un adversaire parmi tout cet équipage qui vient d’accoster. Premières personnes qui descendent : des épéistes simples, chargé sans doute de faire sortir les marchandises de l'embarcation, mais qui feront sans doute l'affaire. Aussitôt, Hélène s'approche : elle n'a plus la cape qui lui recouvrait le visage et le dos, elle fait face sans se cacher, à quoi cela lui servirait-elle ? Sa lame dans sa main droite, l'autre main posée sur sa hanche, elle pointe du bout de sa rapière en se mettant en position, presque à deux doigts de le planter dans la jugulaire de ses deux nouvelles "cibles".

- Je vous défie en duel, en garde !

Reste à savoir comment ses deux gringalets vont réagir, pas en s'enfuyant, elle espère, elle a énormément envie de se défouler, et vu qu'elle n'a trouvé personne, elle est à deux doigts d'entrer dans l'embarcation pour défier tout l'équipage, oui, elle est comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

Il n'y a qu'un fil qui t'empêche de voler [PV : Lincoln]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Gay Thief, really?
» Loan et Arthur ◭ « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».
» Ne laisse pas ton passé te voler ton présent.
» LIESEL. La voleuse de Livres.
» Les amis sont les anges qui vous soulèvent quand vos ailes ne savent plus comment voler (giulianna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Ile du Karaté-