Partagez | 
 

 J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Danjo
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 13/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2761
MessageSujet: J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]   Mer 8 Juin - 16:59


J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool



Pourquoi j’ai l’impression que dans le coin, tout le monde me regarde de travers. C’est assez spécial, j’ai comme le sentiment d’être un animal de foire. Pourtant, j’ai rien de spécial sur mon visage, j’suis pas encore assez ivre pour me déplacer bizarrement, franchement, c’est pas normal. C’est surement la culture de ce pays qui est spécial.

Mais bon, j’ai pas vraiment choisi de venir ici. D’après mon enquête que j’ai mené et terminé sur East Blue, les dernières informations que j’ai eu mon amené sur cette île. J’pense qu’ils ne sont pas habitués à voir deux personnes en kimono se balader dans les rues. Pourtant, ce n'est pas un costume de clown non plus j’veux dire, suffit de regarder un peu les gens autour de moi pour comprendre, y’en a qui sont bien allumé. M’enfin bref, la populace, je m’en fou, c’est pas pour ça que j’suis ici.

Je ne savais pas vraiment où commencer mes recherches. Parait-il qu’une cellule de l’organisation que je cherche se trouve sur cet ile. C’est assez difficile à croire maintenant que j’y suis. Mais bon, j’viens d’arriver, j’vais quand même pas commencer à désespérer. Mais avant toute chose, pour bien commencer à enquêter, il faut boire. J’ai sorti ma bouteille de saké ainsi qu’une coupelle, de l’intérieur de mon kimono. Mizuki me regardait et à en juger par son regard, elle n’était pas vraiment fan. Mais bon, j’vais pas non plus changer qui je suis. C’est ce qui me fait avancer, il faut dire !

J’me suis donc assis sur une caisse en bois, posé mon sakkat à côté de moi et bu une coupelle pour bien commencer la journée. Mizu elle, était appuyée contre le mur, regardant les gens passer. Ces gens-là d’ailleurs me regardaient maintenant encore plus. C’était quelque chose du genre, « c’est qui ce type-là ? ». C’est quoi leur problème ? Ils n’ont jamais vu quelqu’un boire de l’alcool ou bien ?

Après une deuxième coupelle, je commençais enfin à me sentir… normal. Ouais, c’est comme du carburant qui me fait avancer. Mais bien sûr, comme d’habitude, les ennuis allaient arriver bien vite. Deux gardes de la ville s’approchèrent de nous, avec un regard méfiant. Moi, de mon côté, tout allait bien, j’veux dire, je faisais de mal à personne, on est d’accord ? J’sais pas, ils n’avaient pas l’air de voir ça comme moi.

Garde n°1Vous là, veillez ranger cette bouteille et vous levez s’il vous plaît.
DanjoQu’est-ce qui se passe monsieur ? Un problème ?
MizukiJe t’avais dit pourtant de bien te tenir…
Garde n°2Qu’est-ce que vous faites sur cette île ? En plus de ça, vous consommer de l’alcool et vous êtes armés tous les deux. Vous allez devoir répondre à quelques questions.
DanjoNoooon mais, sérieux, en vrai, on fait rien de mal. En plus, franchement, on n'a pas le temps. Mizu, explique au monsieur qu’on n'a pas le temps.

Tous ces blablas pour rien, ce n’était pas du tout ma spécialité. Ça me prend la tête beaucoup trop rapidement. Après j’m’énerve, et ça part en sucette. Pourtant, j’ai envie de rester calme et tout, mais non, pas possible. Puis faut dire que mon côté flemmard fait surface également.

Du coup, je laisse Mizuki parler. M’enfin… il faut savoir que c’est encore plus une mauvaise idée. Parce que moi, c’est l’alcool qui fait que j’m’énerve, mais elle, c’est naturel, elle sort de ses gonds pour un rien. Faut dire que j’suis pas le mec le plus facile à supporter. Enfin bref, tout ça pour dire que c’est elle qui reprit la conversation à ma place.

MizukiBon, on cherche une personne ici, c’est très important, on ne restera pas longtemps, mais laissez-nous partir s’il vous plait.
Garde n°1Non non non, c’est quoi cette histoire, vous pensez faire la loi maintenant ? Vous allez très vite finir dans une cellule, vous allez voi…

C’est marrant, mais je savais que ça allait terminer comme ça. Il n’eut même pas le temps de terminer sa phrase que Mizuki lui avait enfoncé son poing directement dans sa mouille. Le pauvre homme était tombé à terre, k.o, tel le plus grand des faiblards. Moi de mon côté, je rigolais, faut dire qu'y avait pas de quoi pleurer hein. L’autre garde nous regardait tous les deux et commençait à paniquer, il ne savait pas quoi faire. Puis il utilisa sa meilleure option, la fuite. Il courut à l’opposé de nous. Il voulait surement aller chercher d’autres gardes, ou alors se cacher dans le fin fond de la ville, j’en sais rien, mais on ne pouvait pas prendre le risque, avoir la ville entière sur notre dos pendant notre enquête, c’est pas le top.

DanjoBravo Mizu, regarde le courir maintenant !
MizukiOh ça va hein, c’est toi qui m’as dit de gérer ça. Maintenant voilà, débrouille-toi !
DanjoOk ok c’est bon…

J’ai alors sorti mon sabre, Wado Ichimonji, de son fourreau. J’avais vraiment la flemme de lui courir après, du coup, j’me suis dit qu’une lame d’air pouvait faire l’affaire. Mais bon… Encore une idée à la con. Certes, la petite lame d’air est bien partie, ça, y’a pas de problème. Je voulais juste l’arrêter, pas le tuer ou quoi que ce soit hein. Juste l’immobiliser quoi. Mais le mélange sabre plus alcool, c’est pas cool en fait. La lame d’air en question passa genre juste à côté de lui, je n’avais même pas réussi à le toucher. La lame frôla un type un peu bizarre. Enfin non… pas bizarre. C’est juste qu’il ne ressemblait en rien aux gens d’ici. Le pauvre, il aurait pu subir des dégâts collatéraux alors qu’il n’a rien à avoir dans l’histoire. La lame d’air elle, termina sa course en tranchant en deux le stand d’un marchand

Mizuki elle était morte de rire à côté de moi. J’peux la comprendre d’un côté, comme rester discret maintenant quand la moitié de la ruelle a les yeux rivés sur nous deux. On n'allait pas tarder à voir beaucoup plus de gardes arriver sur notre tronche. J’ai rangé mon sabre et commença à faire signe de la main à cet homme que j’ai presque tranché sans le voir et lui dit en criant :

DanjoWoh woh woh, désoléééééééééé !


Dernière édition par Danjo le Lun 13 Juin - 5:11, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Pirate
Tadashi Dean
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Dorikis : 2622
MessageSujet: Re: J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]   Ven 10 Juin - 7:59



 
 
 



FRIENDS OR FOES ?Un tour de cadrant venait de se terminer, affichant midi sur sa montre ainsi que sur sa mine déconfite. Ne se souvenant pas même de la nuit dernière passé au creux des bras de Morphée, Dean ne se rappelait même plus de la chaleur de sa couette et de son enthousiasme au réveil ; lui ne se rappelle plus que la noirceur d'une boucle sans fin qu'est l'enfer de son quotidien. Les gens passaient et repartaient après quelques consommations bien glissées dans le gosier ; seul les habitués demeuraient, condamnés à errer dans cet endroit qu'il a lui-même choisit. Cela faisait quelques jours, à peine et seulement quelques jours que Dean avait foulé cette dite-terre, l'île de Saint Urea, mais cette éternité si lointaine semblait plutôt être sa réalité. L'aîné des Tadashi ne se rendait certainement pas compte de sa situation, il ne se rendait plus compte de rien ; car la saveur et la senteur de cet endroit éveillaient en lui désormais tant de tendres souvenirs de sa vie antérieure. Étant désormais primé, sa vie actuelle n'était plus la même. Il se devait à présent d'accepter sa condition de fugitif. En effet, la bière ne semblait pas du tout avoir le même goût que d'habitude, les conversations qu'il engageait avec autrui ne lui donnait pratiquement plus le sourire... Le quotidien monotone, ce qu'il avait toujours redouté et qui était malheureusement en train de lui arriver.

Après tout, la bataille de baterilla avait été un évènement plutôt majeur pour l'équipage des Risings Chimeras. Quand bien même cela avait pu s’avérer dangereux à première vue, tous étaient parvenu à en ressortir vivant sans la moindre séquelle. Ce passage fut considéré comme l'élément déclencheur de l'ascension de nos protagonistes. Car si jusqu'à lors personne n'avait eut vent de l'existence même de nos personnages, semblerait-il que la donne avaient quelque peu changé avec l'attaque du QG. Souriant faiblement, le blondinet s'interrogea tout de même quant à la réaction de Ran. Avait-elle été surprise de voir que son compagnon d'un jour était devenu ce "pseudo-criminel" recherché et primé ? « Sans doute décida t-elle de me prendre en chasse » pensa Dean quelque peu enjoué. Il fallait dire que cette situation avait pour effet de le faire rire à l'inverse de ce calvaire qu'il vivait en ce moment-même.

▲▼▲


Un léger soupire vint alors animer le visage de Dean, alors qu'il s’allumait une clope.

« Pfiouu [...] »

Comment était-il possible d'échapper à l'enfer qu'était la monotonie ? Depuis leur scission à Baterilla, sa vie ne semblait n'être qu'un paysage d'ennui teinté de grisaille, euphémisme très ironique pour lui quand on savait qu'il y'a moins d'une semaine il s'en prenait à un quartier de la marine. Désormais condamné comme un prisonnier à la peine de mort, plus rien ne semblait réellement important si ce n'était la sûreté de Jack, Hakan et le jeune Kengo. Ah si... J'oubliais cette dernière. La fumée de sa cigarette qui se colle à ses narines est indubitable ; la seule chose qui le rappelait à l'ordre, qui le maintenait éveillé. C'est donc après s'être enfilé son petit paquet de clope que notre jeune blondinet glissa quelques piécettes le long du comptoir. Ayant fini son verre de Jack Daniel, séduit quelques employées au passage, c'est maintenant l'heure pour lui de rejoindre son embarcation; il ne voulait pas faire ce genre de mauvaises rencontres vous savez (Marine) ou même se faire emmerder sur la route...

Et ouais c'est qu'il y avait toujours du monde, des habitués, des gens qu'il n'a jamais croisés, des idiots, des gens un peu trop bourrés et lui. Pourquoi lui ? Et bien sans doute parce qu'il se complaisait à se prélasser, contemplant la scène, le vécu de chacun. Un bar n'était pour Dean rien de plus qu'un antre de dépravation, un lieu de débauche pour ceux qui ne savaient plus trop quoi faire, ni où aller ; comme lui-même, totalement barré ou agacé. Ainsi dans un mouvement nonchalant que le jeune homme se servi un dernier verre avant de sortir de la taverne, priant que quelqu'un vienne le sortir de sa torpeur ; de ce moment d'existence lent, morne et chiant.

Et décidément Dieu prit en compte l'appel de son fidèle. C'est à ce moment précis que fit son entrée, cet espèce d'ivrogne, ce vieil homme au regard un peu perdu, vacant sur la jeune femme qui l'accompagnait.

Danjo – Bravo Mizu, regarde le courir maintenant !
Mizuki – Oh ça va hein, c’est toi qui m’as dit de gérer ça. Maintenant voilà, débrouille-toi !
Danjo – Ok ok c’est bon…

Encore un couple, et moi toujours célibataire... Comme quoi j'avais de la chance finalement ? – pensa le jeune second des Rising Chimeras. "Soudain avant même d'avoir pu dire ouf, d'une gestuelle gracieuse, aisée et contrôlé le vieil homme dégaina instantanément son sabre, qui en l'espace d'une fraction de secondes projeta une lame d'air tout de même spectaculaire..M'avait-il prit en joue ? - s'interrogea Dean.  
C'est donc le regard happé sur sa personne, ne le connaissant ni d’Eve ni d’Adam, que Dean se questionna quant à l'idée de son interlocuteur. Le connaissait-il ? En avait-il après sa prime ? Nul ne le savait mais notre protagoniste percevait une saveur quelque peu dangereuse provenant de cet individu. Une sensation qu'il n'avait pas oubliée, une sensation qui éveillait ce sourire, qui égayait cette soif de combat. Ainsi tandis que Dean prenait peu à peu cet attitude décontracté comme avant chaque combat, l'homme s'abandonna à sa suite sans une once de regret, heureux de voir un nouveau visage ; même si cette mine déconfite sur son visage ne l'enchantait pas vraiment, notre protagoniste fut contraint de se calmer quand cet autre homme s'écria.

Danjo – Woh woh woh, désoléééééééééé ! "

« Hum... » soupira Dean. Pourtant a peine se calmait-il que les ennuis recommencèrent... Des gardes, si je puis dire une armée de garde là tout juste derrière lui. Il fallait dire qu'il n'en croyait pas ses mirettes, jamais il n'avait vu autant de gars. Bah quoi ? C'est vrai quoi, c'était pas un Quartier général de marine auquel il devait faire face là mais plus une légion. Et puis il n’avait pas vraiment envie de s'attirer les foudres du gouvernement pour le moment mais comble il en avait déjà trop fait. « J'en ai vraiment marre putain » pensa t-il.

Garde n°1 - Les voilà ! Vous trois halte-là, vous êtes en état d'arrestation ! Voici les chefs d'accusation : dégradation publique, possession d'armes, ivresse en lieu publique et délit de fuite.  
« En état d'arrestation pour dégradation publique, possession d'arme, ivresse en lieu publique et délit de fuite vous avez dit ? Hein ?! Mais c'est pas mes potes eux, je les connais pas moi ! » Répondit Dean en pétant légèrement un câble.

Garde n°2 - Lieutenant ce serait pas le fugitif, Dean Tadashi ?

« Putain ! » Connerie numéro une. Jamais rester au même endroit plus d'une heure quand on est fugitif. Ni une ni deux Dean lâcha la plus grande des pointes de noirs qu'il put saisissant  ses deux nouveaux compères au passage. Bah ouais quitte à être accusés de ces délits, autant les avoir commis non ?

« On se sauve d'ici et on règle nos comptes plus tard vous deux ! Dans quel merde vous m'avez pas mis encore. » s'exclama Dean tout en courant.

1326 mots | //

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Danjo
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 13/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2761
MessageSujet: Re: J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]   Lun 13 Juin - 5:38


J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool



Pour une fois, aujourd’hui, je venais de rencontrer un homme plus malchanceux que moi. Et j’peux vous le dire, il faut le faire hein, c’est pas facile. Tout ça pour une petite coupelle de saké au départ. Ça part sur une lame d’air que je loupe, un stand de marchand fracassé et maintenant une horde de soldats. Merde, j’vous jure ce n’était pas volontaire.

Le truc, c’est que le type que j’ai presque tranché sans le vouloir, apparemment lui, il avait l’air d’intéresser les gardes. Genre, plus que nous, alors que bon… faut dire qu’on a foutu le bordel en premier. Le pauvre lui ne faisait que passer et voilà que maintenant les gardes veulent sa peau aussi. Je ne l’avais encore jamais vu, même quand le garde prononça son nom, cela ne m’avait pas aidé. Tadashi Dean ? Mais c’est qui ce type ? Genre, il est connu ? Une star de la musique peut-être ? Non mais sérieusement, en vrai, qu’est-ce que j’en ai à foutre. Déjà qu’on était dans une mauvaise situation, voilà que le passé du monsieur nous joue également des tours.

Du coup, j’dois dire que je ne savais pas vraiment quoi faire. Je rentre dans le tas et je dégomme tout le monde ? Pas vraiment une idée, je pense, surtout que j’dois me faire un minimum discret pour trouver des indices en paix. Puis derrière je pense que Mizuki me fracasse la tête. Hmmm, j’peux toujours essayer de m’expliquer avec eux, mais vu le visage du mec qui s’occupe de la troupe, j’pense pas que ce soit une option.

Puis finalement, ce fameux Dean décida par lui-même. Le plan fuite, le meilleur des plans. Lui au moins, j’peux vous dire qu’il savait comment l’utiliser. Si bien qu’au passage, il m’attrapa par le kimono, ainsi que Mizuki, pour nous traîner plus loin. C’était cool, une sorte de transport sur patte, j’approuve.

DanjoWaaaaaaaaay c’comme si je volais dans les airs !

De son côté, Mizuki n’en pouvait plus. Elle déteste tout type de transport. On pouvait voir rien qu’à son visage et ses yeux qu’elle était dans le mal complet.

MizukiAu secouuuuuuuur, il faut s’arrêter, j’vais mourir.

Puis d’un coup, il s’arrêta net, sans prévenir. Dommage, c’était bien marrant pendant quelques minutes. On était arrêté dans le renfoncement d’une ruelle. Un endroit moyennement caché, mais pour le moment, nous avions réussi, enfin… il avait réussi à semer les gardes. Moi, j’reprenais mon souffle, va savoir pourquoi, sachant que je n’avais fait aucun effort, on peut dire que c’était comme un soutien moral pour le blondinet qui venait de m’aider. Puis en tournant la tête, j’ai aperçu une grande bâtisse avec un style bien particulier. Un truc qui a d’la gueule quoi. Dans ma tête, c’était l’endroit parfait pour se cacher un moment, qui viendrait nous chercher ici hein ?

DanjoOn peut aller là-dedans un moment j’pense, faut pas rester dans la rue, on va encore avoir des problèmes !
MizukiTu sais, j’pense pas que ce bâtiment soit le mieux pour se cacher, enfin j’veux dire.. c’est une …
DanjoMais siiiiiii t’en fais pas, je contrôle la situation. lui avait-je dit, en lui coupant la fin de sa phrase

À peine j’avais fermé la bouche que je poussais les deux grandes portes en face de moi. J’observais alors devant moi et encore une fois, j’pense que Mizuki avait raison. Cet endroit ressemblait légèrement aux temples que l’on avait sur Wa no Kuni, surement un endroit de culte où je ne sais pas. Il y avait des dizaines de gens assis sur des bancs, écoutant un homme tout vêtu de blanc, dans le fond. Tous, vraiment tous sans exception venaient de tourner la tête vers l’entrée, et donc vers moi. J’me sentais comme … un con. En vrai, c’est vraiment le pire des endroits. Mais non, maintenant qu’on est là, autant jouer le jeu à fond.

DanjoSuivez-moi et faites comme moi.

Est-ce que c’était vraiment la meilleure des idées ? Enfin bon, moi, je ne savais pas du tout ce que je faisais. J’me suis assis sur un banc dans le fond et fis signe aux deux autres de me suivre pour faire la même. Une fois installé, j’ai sorti ma bouteille pour me servir une coupelle de saké. Mizuki me regarda avec un regard plutôt sombre

MizukiT’en a pas marre sérieux, tu as sorti cette putain de bouteille y’a vingt minutes et voilà les problèmes qu’on a eu derrière, tu vas pas recommencer ? me dit-elle en chuchotant.
DanjoCa va, j’te jure, je pense qu’on passe inaperçu là, ils ne nous regardent plus ! J’ai alors attrapé une deuxième coupelle, versa du saké dedans pour ensuite la donner au nouveau avec nous. Tiens, c’est pour toi. J’peux au moins t’offrir ça pour te remercier. Moi c’est Danjo et elle, Mizuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]   
Revenir en haut Aller en bas

_______________________________________________
 

J'crois que les anges n'aiment pas l'alcool [ft. Dean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maman est-ce que tu crois que les anges existent ? Non. Ah bon ? Oui, je ne crois pas, j'en suis sûre. Comment tu sais ? Je le sais car j'en ai un devant moi. Je t'aime maman, je t'aime tellement...
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» ANGÉLIQUE___ «Marquise des Anges »[5%]
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »
» Les anges pleurent la fin du Monde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Royaume de Saint Urea-