Partagez | 
 

 Présentation Rayleigh (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pirate
Willy Hanky
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 30/05/2016

Feuille de personnage
Dorikis : 2050
MessageSujet: Présentation Rayleigh (en cours)   Mar 14 Juin - 16:08



I. VOTRE PERSONNAGE.


• Nom : Rox
• Prénom : Rayleigh
• Surnom : N/D
• Age : 32 ans
• Race : Humain
• Lieu de Naissance : Une île du nouveau monde
• Profession : N/D
• Faction : Pirate
• Fruit du Démon : Aucune
• Arme(s) : Un flingue
• But : Trouver la femme de sa vie
• Avatar : Worrick Arcangelo (Gangsta.)


II. LES DESCRIPTIONS.


PSYCHOLOGIE
Modestie, vertue, compassion, ne sont pas ses principales qualités. Ayant vécu dans les rues, Willy a d'abord appris à voler, mentir, et à rabaisser avant d'apprendre à lire et à écrire. Le milieu défavorable dans lequel il a grandi a fait de lui un homme aigri : il ne donne jamais rien à personne, ne rend jamais service sans être payé en retour, et ne voit généralement chez les autres qu'une poignée d'argent à se faire. C'est un homme malicieux qui adore s'amuser, généralement en se jouant des individus plus simples d'esprit, qu'il fait tourner en bourrique et manipule à sa guise. Très observateur, il use de sa ruse afin de parvenir à ses fins. Il joue volontiers un rôle afin de s'infiltrer afin de dérober un objet de valeur par exemple, et doit son jeu d'acteur à ce talent qu'il possède, à toujours porter son attention au bon endroit et à remarquer des détails qui passeraient inaperçues.

Il doit cela notamment à son quotidien ; asocial, il n'a pas grandi avec les normes, et n'a donc pas un rapport avec autrui très "normal". Il comprend très bien comment les relations sociales fonctionnent, et a même eu quelques amis, ou quelques proches, mais il a appris à chercher les faiblesses des autres avant d'apprendre à les connaître.

Son plus grand problème est l'avarice. Ayant grandi sans parent, il n'a pas connu la frustration que de ne pas pouvoir posséder quelque chose. Contrairement à un enfant qui se verrait refuser qu'on lui achète telle ou telle babiole, Willy a simplement appris à les voler. Il ne peut s'empêcher d'assouvir ses pulsions, et mettrait sa propre vie en jeu afin d'obtenir l'objet de sa convoitise. Mais il n'est pas l'idiot du village qui se jetterait la gueule la première vers l'inconnu, non ; il serait prêt à patienter des années, terré dans un trou à attendre le bon moment pour surgir, du moment qu'il obtienne ce qu'il voulait. Il sait faire preuve d'une détermination digne des plus grands hommes.

Willy est un homme plein d'astuces qui a toujours réussi à obtenir tout ce qu'il voulait dans la vie. On pourrait s'attendre à ce qu'il soit fier de lui, et pourtant... Willy se torture l'esprit, il se déteste, se sent misérable. Bien qu'il sache jauger autrui, et qu'il juge chacun à sa propre valeur, il a une estime de lui-même à ras les pâquerettes. Ce souci lui provient d'une exigence qu'il a envers lui-même dépassant l'entendement. Il s'en veut pour la moindre action s'il pense qu'il aurait pu faire mieux, et optimise chacun de ses actes. Cela le rend maladif, il préfère généralement prendre le trajet le plus court entre deux points, ou bien, en cas de détour, pouvoir estimer à l'avance le temps qu'il va falloir lui prendre, et il s'en voudra pour chaque minute d'écart entre ses attentes et le temps qu'il mettra vraiment...

Cette exigence n'a d'égal que cette fierté qui forge son caractère. Sa fierté est sa force qui lui permet de s'en tenir à ses principes. Cette fierté peut le rendre parfois lunatique, voire paradoxal : il se persuade d'être un vilain et est perçu comme tel par la majorité des malheureux qui firent sa connaissance, mais ne peut s'empêcher de vouloir sauver la veuve et l'orphelin. Il dit ne pas se soucier des malheurs sur Terre mais ne se pardonnera jamais d'avoir laissé un acte malsain se produire devant lui.

PHYSIQUE
Bien qu'il ait atteint l'âge d'homme, Tommy fait très jeune. Son visage imberbe et sa gueule d'ange lui donnent l'air d'avoir quinze-seize ans tout au plus. Les yeux noirs, en amande, ont généralement un regard vide, désintéressé. Sa moue boudeuse lui donnent des airs désinvoltes, voire tristes. Pourtant, il ressent tout plein d'émotion comme tout le monde. Mais il n'est pas du genre à les laisser paraître. Tommy est un fervent défenseur de la vie simple : il n'aime pas le luxe, ou du moins, sait s'en passer. C'est pourquoi il ne prend jamais la peine de coiffer sa chevelure noire aux reflets bleutés, se suffisant de la peigner rapidement, sans même faire quelque chose pour ce grand épis qu'il a sur le sommet du crâne. Mais pourtant, il arbore généralement les vêtements traditionnels des hautes sphères de la société, portant régulièrement un grand manteau noir aux bordures dorées, dont le col ouvert à l'avant remonte jusqu'à ses oreilles. Il enveloppe en plus une toge autour de son buste, laquelle, flottant dans le vent, lui donne des airs d'autant plus prestigieux. Du haut de son mètre quatre-vingt, ses mimiques et son charisme naturel lui donnent une prestance qui en convaincrait plus d'un. C'est un leader né, son être tout entier donne envie de le suivre, peut-être était-il fait pour gouverner un jour? En tout cas, une couronne lui siérait très bien...

De bonne constitution, Tommy est fin et élancé. On ne s'attend pas à voir un buste aussi bien développé musculairement sous ses grands bouts de tissus qui l'enrobent. Sa peau légèrement bronzée n'est presque pas poilu, ce qui accroît cet air rajeuni. Mais on sent bien à ce grain de voix rauque et profonde, ainsi qu'à ses intonations que l'on n'a pas à faire à un gamin. Il garde sa veste généralement ouverte pour mettre en avant le pendentif en argent qu'il porte autour du cou depuis sa plus tendre enfance. Elle représente le symbole de sa famille royale, généralement connu de tous à Luvneel, mais totalement inconnue au-delà des mers.

Bien qu'il soit doté d'un physique avantageux, il n'est pas des plus intimidants parmi les hommes que l'on rencontre sur les mers. Il est relativement petit comparé à certains monstres, et on est bien loin de se douter que derrière ses airs de diplomate se cache un guerrier redoutable.


III. L'HISTOIRE.



Ashlar, île du Nouveau Monde. Initialement peuplée par une tribue ancestrale, elle est majoritairement habitée par les immigrants issus des quatre coins du monde depuis qu'elle fut annexée par le Gouvernement mondial. La famille de nobles nommée Rox s'y imposa comme dirigeant, au nom du Gouvernement mondial, puisqu'ils étaient à l'origine de cette conquête. Le peuple autochtone, bien moins avancé en technologie et se trouvant en sous effectif ne fit pas long feu, et se reclut sur lui-même dans les confins les plus sauvages de l'île.

Quelques générations plus tard, la situation sur Ashlar n'avait pas changé. Au sein du peuple ashlarien d'origine, la haine montait petit à petit. Les anciens n'avaient toujours pas accepté de s'être fait envahir et bien que tout conflit avait cessé depuis des années, leur rancoeur était toujours intacte. Ils avaient élevés leurs filles et leurs fils en leur transmettant cette xénophobie, tout à fait justifiée. Et cette génération la transmit alors à la suivante. Les jeunes de cette époque étaient remontés par les histoires sordides que leurs propres grands-parents pouvaient leur raconter.

C'est à la même époque que naquît Rayleigh Rox. Il ne le savait pas encore, mais il était désigné héritier légitime des titres et possessions d'illustres ancêtres. Un véritable patriotisme s'était ancré dans les moeurs des habitants "civilisés" d'Ashlar, qui, bien qu'ils fussent en majorité d'anciens habitants du continent Red Line, se sentait proches comme une nation à part entière.

Ayant grandi dans son chateau, élevé comme un petit prince, Rayleigh fut mis à l'écart de la plèbe et n'osait même pas imaginer que le luxe puisse être une option que la plupart des êtres humains sur Terre ne pouvait s'offrir. Son innocence et sa naïveté le poussèrent à vivre au jour le jour sans se soucier du lendemain. Un jour, lors d'une de ses premières promenades bien au-delà des limites de sa propriété privée, il croisa le chemin d'un homme au teint mate et à la chevelure brune et épaisse. La forme du visage et les traits en général de cet homme le surprirent ; jamais il n'avait imaginé qu'une ethnie différente puisse exister !

Bien sûr, en observant ses vêtements dont il reconnut le style, il en déduit qu'il s'agissait d'un ashlarien. Mais il avait toujours entendu dire qu'il s'agissait d'homme-bête féroce, cannibale et autres idioties de la sorte. Il s'interrogea à ce propos durant de longs jours, jusqu'à décider un jour d'enquêter par lui-même.

Alors qu'il avait quartier libre, entre son cours d'escrime et un cours de guitare, il s'éclipsa en prétextant une ballade romantique avec l'une de ses amantes, comme il en a souvent. Mais ce jour-ci, il s'évada pour traverser l'île quasiment entière avec l'intention de retrouver un ashlarien. Il camoufla son identité durant son petit voyage, se faisant passer pour un simple bourgeois. Tout le monde se ressemblait parmi les citadins, il n'était pas compliqué de se faire passer pour n'importe qui, du moment que l'on était blond aux yeux bleus...

Hors des limites du territoire contrôlé par le Gouvernement mondial, il ne pensait pas mettre longtemps avant de tomber sur un ashlarien. Malheureusement, sa promenade se transforma peu à peu en randonnée, et il commençait à fatiguer... Il se dirigea alors vers un arbre qui avait l'air prêt à l'accueillir. Mais en s'approchant, il mit le pied dans un piège de chasse qui lui ligota la jambe avant de le suspendre à la branche de l'arbre en question, le renversant au passage. Il ne put s'empêcher de crier, ce qui alerta bien évidemment celui qui avait posé le piège.

Il s'agissait d'un jeune homme d'une quinzaine d'années. A peu près celui de Rayleigh à cette époque. Les yeux ébahis, il scrutait le jeune noble du regard. Puis il explosa de rire. Sur un ton moqueur, il vit adresser la parole à Rayleigh avec un accent à tuer au couteau. Pour lui, les "envahisseurs" étaient des fragiles qui ne savaient pas survivre dans la nature. Ils n'étaient pas des vrais hommes. En voir justement un tomber dans un malheureux piège qu'il venait tout juste de poser, c'était à rire de bon coeur.

Il le détacha, et entama la discussion avec lui. Il lui parlait sur un ton condescendant, mais Rayleigh était tant en admiration devant lui qu'il ne le remarquait même pas. Cet homme avait son âge, et pourtant, il semblait en connaître tant sur la vie, bien plus que certains adultes de chez lui. Il fit alors la connaissance de Nakho. Nakho était un jeune ashlarien très apprécié au sein de son peuple. Il était un amour avec toutes les personnes qu'il rencontrait, et croyait en la paix entre les peuples. Il pensait que les natifs et les immigrés puissent cohabiter, plutôt que de se cracher une haine mutuelle qui leur nuit tant aux uns qu'aux autres. L'idée emballa donc forcément Rayleigh, qui ne put cependant pas se résigner à lui avouer qu'il était le descendant direct du seigneur de ces lieux.

Avec le temps, Nakho obtint le soutient d'une bonne partie du peuple ashlarien, qui en avait marre d'être mis à l'écart et traîté comme des animaux alors qu'ils ne souhaitent même plus la moindre once d'hostilité envers eux. Des négociations s'entamèrent alors entre les haut-placés de chaque "camp". L'unification des peuples habitants sur cette île pourrait être un bénéfice pour tous, tant économiquement que culturellement... Mais c'était justement sur ce second point que tout se jouait.

Un simple marchand n'avait pas peur de voir sa clientèle se métisser, tant qu'elle a son pouvoir d'achat. Mais un seigneur ne voulait pas voir son peuple se mêler à celui d'un autre, au risque de perdre ses traditions, ses valeurs, son image... C'est pourquoi les mariages arrangés étaient des négociations très difficiles. Car oui, pour sceller l'union entre les deux peuples, que tous les négociateurs ont put mettre en place, au grand dam du seigneur qui ne pouvait que donner sa décision finale, il fut exigé un mariage entre le fils du seigneur Rox, et la fille du dirigeant du peuple natif.

Mais Rayleigh était le fils unique de la maison Rox, et il ne la voyait certainement pas se mêler au sang d'étrangers si exotiques... Acculé, Armando Rox n'eut le choix de s'incliner, promettant la main de son fils à celle d'une autochtone.

Ce n'était pas pour déplaire au fils. Ce dernier, se sentant proche du peuple ashlarien, était ravi. Il rendait déjà visite en secret à son ami Nakho, mais pouvait désormais officiellement rendre visite à sa future épouse, une splendide femme de deux ans son aînée. Intelligente, sublime, il ne lui en fallut pas beaucoup pour séduire le jeune homme. Mais alors que tout se profilait si bien pour les deux peuples, un simple événement chamboula tout.

Son père n'acceptait toujours pas l'idée de marier son fils à des "sauvages". Il cherchait inlassablement une raison pour tout annuler. Un jour où son père était particulièrement irrité, Rayleigh s'éclipsa du château comme à son habitude. Il ne s'imaginait pas une seconde que des hommes de son père allait le croiser totalement par hasard, en compagnie d'un ashlarien. Cette nouvelle fut vite transmise par les soldats jusqu'à leur supérieur ; et elle n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd.

Alors qu'ils étaient tranquillement assis à la lisière d'une petite forêt, les deux jeunes hommes discutaient. Ils furent surpris d'être assaillis par un groupe de soldats, qui n'eut pas à forcer bien longtemps pour arrêter les deux gamins et les embarquer. Rapporté au château, le père de Rayleigh lui flanqua une raclée comme jamais. Il ne tolérait pas la tolérance de son fils envers les natifs, qu'il considérait comme une sous-race. Quant à Nakho, il fut prisonnier, sous prétexte d'avoir enlevé Rayleigh, du moins de s'en être pris à lui. C'était la raison qu'il attendait pour annuler le mariage de son fils. Plus que ça, il monta la tête de ses alliés pour les retourner contre les natifs. Il attisa la haine envers ce peuple qu'il préféra soumettre à son joug plutôt que de s'unir avec, s'appropriant ainsi tous les avantages, alors que les ashlariens y perdirent au change.

Cela ne fit que confirmer les dires des anciens. Eux qui disaient les envahisseurs corrompus par de mauvais esprits, gagnèrent en crédibilité. Même les plus jeunes, ouverts d'esprit et compatissants, avaient perdu leur confiance envers les "babtous". C'était notamment le cas de Nakho, qui croulait dans la pénombre des cachots du chateau des Rox, où il était enfermé. Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien de passer. Il ne savait pas que son peuple était persécuté, et esclavagé, jusqu'à ce que certains autres prisonniers viennent le rejoindre.

La tension montait de plus en plus dans la capitale d'Ashlar. Les hommes et les femmes persécutés se rassemblaient parfois pour se révolter. Mais ce rassemblement fut l'un des plus effroyables que l'île n'ait jamais connu.

Un groupe de natifs résistants s'attaqua au château des Rox. Bien nombreux, et bien organisés, ils avaient décidé de prendre leur revanche. Ils parvinrent à s'infiltrer dans la demeure des seigneurs de l'île après une percée rapide et efficace, avant de trouver les cachots pour libérer leurs frères d'arme retenus prisonniers ici. C'est ainsi que Nakho retrouva sa liberté. Enfin délié de ses chaînes, il prit les armes pour rejoindre la révolte. Il s'agissait d'un véritable massacre. Toute personne se trouvant dans le bâtiment fut assassiné de sang-froid. La famille de nobles se réfugia dans une salle, que Nakho et ses amis ne tardèrent pas à rejoindre après avoir fait tomber le peu de soldats qui se trouvaient là pour les protéger. Rayleigh vit sous ses yeux sa petite soeur, sa mère et son père se faire éventrer sous ses yeux. Bouche-bée, il ne sut même pas prononcer le moindre mot, ni même le moindre cri, et resta immobile comme une statue. Nakho s'avança alors jusqu'à lui, pris de stupeur. Le fils du seigneur responsable de tout ça était son ami, qu'il pensait différent des autres. En qui il avait confiance. Fou de rage, il s'élança sur lui avec l'intention de le tuer. Alors que le combat s'engagea à peine, les autres natifs l'interrompurent, avant de capturer le jeune garçon afin d'en faire leur prisonnier.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

• Prénom/Pseudo :
• Age
• Comment as-tu connu le forum ? :
• Qu'est-ce que tu en penses du forum ? :






Dernière édition par Willy Hanky le Dim 24 Juil - 21:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
Pirate
Yuriy Yesta
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 25/04/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Dorikis : 1787
MessageSujet: Re: Présentation Rayleigh (en cours)   Ven 24 Juin - 16:10
Yosh Tommy !

De ce que je me rappelle, tu avais pratiquement fini ta Présentation (ou complètement) mais, à cause de l'incident et du Back-Up, les modifications ont été détruites. Du coup, je voulais savoir si tu avais sauvegardé ta Fiche ? Ou alors tu complèteras l'histoire plus tard si tu n'as rien sous sauvegarde ? Les "Victimes" du Back-Up peuvent être validées comme ça et finir l'Histoire après, ils ont un tiers-temps !

Fais signe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

_______________________________________________
 

Présentation Rayleigh (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Marco [en cours]
» Présentation Cko [En cours]
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Présentation de Black☆Star [en cours] 2
» Tom Aiko, fiche de présentation. [EN COURS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre Personnage :: Fiches Personnages-